GREMLINS

GREMLINS

Joe Dante, 1984

LE COMMENTAIRE

Le monstre comporte de nombreuses facettes. Son aspect gigantesque peut faire peur (cf King : Skull Island). Sa laideur apparente peut inspirer le dégoût (cf Frankenstein, Elephant Man). Pire, sa cruauté peut susciter l’horreur (cf The Human Centipede). En vérité, ne devient monstrueux que ce qui n’est pas domestiqué. Le monstre n’a donc qu’un défaut : être un peu trop différent de la norme.

LE PITCH

Une petite créature adorable met en péril tout une communauté.

LE RÉSUMÉ

Randal Peltzer (Hoyt Axton) est un inventeur aux créations hasardeuses. Alors qu’il sillonne Chinatown, il attérrit dans la boutique de M. Wing (Keye Luke). Il y découvre un mogwai, une sorte de petit animal étrange qui ferait un parfait cadeau de Noël pour son fils Billy (Zach Galligan). Le propriétaire refuse cependant de le lui vendre.

With Mogwai, comes much responsibility! I cannot sell him at any price.

Le petit fils de M. Wing s’arrange pour vendre le mogwai à Peltzer contre une somme d’argent. Il le prévient. Trois règles doivent être respectées:

  1. Éviter de l’exposer à la lumière
  2. Ne pas le mouiller
  3. Surtout ne pas le nourrir après minuit

Billy est aux anges lorsqu’il découvre Gizmo. Ce mogwai le change de son quotidien à la banque, entre les clientes acariâtre comme Miss Deagle (Polly Holliday) ou ses collègues arrivistes comme Gerald (Judge Reinhold).

La règle est très vite brisé. À plusieurs reprises, les Peltzer aveuglent Gizmo. Puis Pete Fountain (Corey Feldman) lui renverse un verre d’eau sur le dos par maladresse. Le mogwai produit alors cinq autres boules de poils, plus turbulentes. Il ne faudra pas attendre longtemps pour qu’ils trouvent un moyen de manger après minuit.

Les bestioles se transforment en lézards agressifs qui sèment la panique à Kingston Falls. L’une d’entre elle plonge dans la piscine du YMCA. C’est l’invasion!

De nombreux habitants n’arrivent pas à le croire. La plupart sont grièvement blessés. Certains trouvent la mort par la faute de ces intrus qui se reproduisent à vue d’oeil.

They don’t start out vicious at first. 

Billy, accompagné de Kate (Phoebe Cates) et de Murray Futterman (Dick Miller), mettent fin au cauchemar. Ils font exploser le cinéma où se sont retrouvés tous les envahisseurs pour voir Blanche Neige. Joyeux Noël!

M. Wing, alerté par les médias, se rend à Kingston Falls pour récupérer Gizmo. Il en profite pour faire la leçon aux Occidentaux.

You do with mogwai what your society has done with all of nature’s gifts. You do not understand. Perhaps some day, you will be ready. Until then, Mogwai waits.

L’EXPLICATION

Gremlins, c’est ne pas être à la hauteur de l’opportunité.

Randal Peltzer est plein de bonnes intentions. Il veut simplifier la vie des gens grâce à ses inventions saugrenues et faire plaisir à son fils pour les fêtes de fin d’année. En voulant bien faire, il grille les étapes. Comme un enfant qui n’aurait pas le sens des responsabilités, ou un adulte trop convaincu qu’il peut tout faire.

I make the illogical logical.

On ne se pose pas de question.

En ramenant Gizmo à la maison, il ne se rend pas compte de ce qu’il vient de faire : importer un corps inconnu au sein d’une société qui n’est pas en mesure de l’intégrer (cf Life).

Tout d’abord, les habitants de Kingston Falls ne sont pas prêts pour accueillir un étranger. La Chine n’a pas encore racheté les usines Américaines en faillite (cf American Factory) que les vieux râlent déjà contre les aliens venus de l’autre côté des frontières.

This is some Christmas I tell you! The bank closes the factory, the foreigners ruin my goddamn plow… 

Monsieur Futterman a désigné cette menace qui vient de l’extérieur comme responsable de tous ses maux : les gremlins. Ils sont partout.

You gotta watch out for them foreigners cuz they plant gremlins in their machinery.

Si on les arrose et qu’on leur donne à manger, on ne pourra plus les arrêter. Et comme ils n’ont pas de manière, ils vont tout saccager chez nous. Manger nos burgers. Boire notre bière. Au risque de causer le grand remplacement la population locale!

Pour un peu, on se croirait presque dans un meeting d’extrême droite.

Kingston Falls n’est pas prête pour accueillir un étranger car ses habitants sont trop centrés sur eux-mêmes, et donc pas assez soucieux d’autrui. Dans cette petite communauté, les habitants ne manquent pas d’ambition pour autant. Le couteau entre les dents qui raient le plancher. Aucune place pour l’autre qui devient le concurrent (cf There will be blood).

The world is changing, you got to change with it, you got to be tough!

Qu’est-ce que Gerald peut bien avoir à faire d’une peluche alors qu’il peut gagner des millions?

By the time I’m thirty, I’ll be a millionnaire!

Ces gens ne font pas suffisamment attention aux autres pour permettre l’assimilation d’un étranger.

C’est quand même par leurs fautes répétées qu’un gentil mogwai se duplique en de redoutables gremlins.

Si la situation dégénère, c’est uniquement parce que les habitants de Kingston Falls ne sont pas capables de respecter quelques règles élémentaires de conduite. Ils n’ont aucune discipline. Quand il s’agit d’accueillir quelqu’un chez soi, on doit faire des efforts.

Il n’est pas aussi simple que d’attendre de l’étranger qu’il se conforme à nos coutumes ancestrales ou qu’il gomme ses spécificités. En l’occurrence, Gizmo fait de son mieux. Il est curieux de Billy et commence même à parler sa langue. Par contre, il nécessite qu’on ne fasse pas n’importe quoi avec lui.

Malheureusement, Pete est maladroit. Billy et ses parents sont négligents. Personne n’a pris la mesure de ce qui se passait. À trois reprises, ils ont fait subir à Gizmo le traitement interdit.

Le mogwai n’y était pourtant pour rien dans toute l’histoire. Il a été offert à Billy sans qu’on lui demande son avis. Sa différence aurait du être célébrée par la population de Kingston Falls. Tant de choses à apprendre de Gizmo. Il est un cadeau presque inespéré.

Pour ne pas devenir un cadeau empoisonné, Gizmo nécessitait une grande rigueur et un minimum d’attention.

To hear, one has only to listen. 

Ce que la société occidentale n’est visiblement pas encore capable de fournir.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

2 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.