LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND

LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND

Sergio Leone, 1968

LE COMMENTAIRE

Dans le monde des hommes, il n’y a jamais assez de place pour deux. A fortiori, il y’en a encore moins pour trois. Le grand Ouest Américain n’était pas assez grand. Heureusement qu’il y en a toujours un pour dégainer plus vite que les deux autres.

LE PITCH

Trois mercenaires courent après une grosse somme d’argent.

LE RÉSUMÉ

La tête de Tuco Ramirez (Eli Wallach) est mise à prix. Un chasseur de primes surnommé Blondin (Clint Eastwood) le capture pour le ramener aux autorités compétentes, puis le délivre pour se partager le butin. Les deux compères répètent la même comédie pour encaisser le cash.

There are two kinds of people in the world, my friend: Those with a rope around the neck, and the people who have the job of doing the cutting.

Jusqu’à ce qu’ils se disputent. Tuco se plaint trop au goût de l’autre qui le force à une longue marche dans le désert (cf Gerry). Puis Tuco lui retourne la politesse.

C’est par hasard qu’il apprend d’un soldat confédéré mourant l’existence d’un pactole d’une valeur de $200,000 enterré au cimetière de Sad Hill. Le soldat révèle le nom de la tombe à Blondin, qui a désormais l’immunité.

Two hundred thousand dollars is a lot of money. We’re gonna have to earn it.

En chemin, les deux hommes se font capturer par l’armée de l’Union au sein de laquelle le sergent Sentenza (Lee Van Cleef) les repère. Lui aussi est un mercenaire à la recherche du pactole.

Tuco et Blondin s’échappent, puis sont contraint de s’enrôler pour se rapprocher du cimetière de Sad Hill, où la guerre de Sécession fait rage. Après une manoeuvre habile, les deux hommes se retrouvent seuls sur les lieux.

Tuco reçoit l’ordre de creuser la tombe d’Arch Stanton.

You see, in this world there’s two kinds of people, my friend: Those with loaded guns and those who dig. You dig.

Sentenza les retrouve.

En réalité, Blondin a menti. Il écrit le nom de la tombe sur un caillou qu’il dispose au milieu d’une esplanade et invite les deux autres à un duel au soleil.

Blondin tire sur Sentenza. Il avait pris soin de décharger le revolver de Tuco la veille.

Les deux hommes se retrouvent ensemble. Il fallait creuser la tombe sans nom. Tuco reprend sa pelle.

Lorsqu’il trouve le magot, Blondin lui montre la corde qu’il va devoir se mettre autour du cou. Puis il s’en va au loin avec la moitié de l’argent. Après quoi il se retourne et tire sur la corde pour libérer un Tuco furieux qui peut néanmoins profiter de sa part – mais sans cheval et perdu au milieu du désert.

L’EXPLICATION

Le Bon, la Brute et le Truand, c’est respecter les termes du contrat.

Si le programme TV Koh Lanta nous a bien appris quelque chose, c’est qu’un groupe de survivants doit nécessairement affronter un processus de sélection naturelle. Pour cela, il faut montrer de fortes capacités de résistance physique… ainsi qu’un peu de malice.

Les plus fort·es ne triomphent pas. Ce sont celles et ceux qui savent combiner leur condition physique avec un certain sens du politique qui s’en sortent. L’important est d’être efficace.

When you have to shoot, shoot. Don’t talk.

En résumé, à la fin de l’histoire il ne peut en rester qu’un·e. Et il s’agit en général de quelqu’un qui sait nouer des alliances. Car tout·e seul·e on n’y arrive jamais.

Trois hommes sont à la recherche du même objectif dont ils veulent s’emparer pour eux-mêmes, sans partage. Sentenza connait l’existence du butin mais ne sait pas par où commencer pour le trouver.

Tuco et Blondin obtiennent l’information par chance. Ils ne sont pas n’importe qui puisque tous les deux ont survécu au désert. Ni l’un ni l’autre ne pourraient parvenir à se rendre sur site seul. Ils ont besoin l’un de l’autre (cf Les Apprentis). C’est pourquoi ils passent un accord tacite.

Blondin est le Bon. Bel homme. Il ne parle pas trop, bien qu’il ait le sens de la formule.

There are two kinds of spurs, my friend. Those that come in by the door; those that come in by the window.

Surtout, il vise juste.

Tandis que Tuco est la Brute. Il passe peut-être pour un guignol mais il sait parfaitement ce qu’il veut.

I got a good sense of where I’m going.

Plus que de savoir ce qu’il veut, il sait également comment l’obtenir.

L’un n’hésite pas à prendre tous les risques, comme par exemple défier la mort (cf L’expérience Interdite).

When that rope starts to pull tight, you can feel the Devil bite your ass.

Tandis que l’autre est parfait dans son rôle de sauveur, sniper de précision.

Ensemble ils parviennent à naviguer entre deux armées, sans choisir leur camp. Tantôt Confédérés, tantôt Yankees. Ils font sauter des ponts et traversent une rivière. Rien ne les arrête.

Si tous les deux donnent l’impression de s’entendre comme chien et chat, en fait ils sont plutôt cul et chemise. Leur tandem fait des merveilles. Les deux hommes se complètent et s’équilibrent (cf The Dark Knight). Cette alliance de circonstance va les conduire au trésor inconnu.

Cependant, il leur faut également tromper l’ennemi Sentenza, le Truand.

Il leur faut encore donner l’impression de jouer solo pour détourner l’attention de Sentenza, qui ne peut gérer ces deux hommes de front. Tout se joue lors du duel final pendant lequel Blondin peut se concentrer sur sa tâche – sans se soucier de Tuco.

Afin d’honorer ce contrat jusqu’au bout, Blondin donne l’impression à Tuco qu’il veut se débarrasser de lui. Telle est la règle du jeu entre eux. Ils l’ont toujours suivie, elle leur a toujours souri. Donc pas de raison que cela change. Tuco doit toujours être sur ses gardes avec Blondin, même si ce dernier sait très bien qu’il a besoin de son compagnon.

Toujours honorer les termes du contrat.

C’est sans doute la naissance d’une bromance (cf Les Évadés).

LE TRAILER

Cette explication de film n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.