SUNSHINE

SUNSHINE
Danny Boyle, 2007

LE COMMENTAIRE

À Alexandre qui lui venait en aide, Diogène (de Sinope) a préféré répondre : Ôte toi de mon soleil! Comme pour mieux lui signifier que tout ce dont il avait besoin c’était de l’essentiel et de rien d’autre. Comme pour mieux lui dire je t’emmerde aussi, avec beaucoup plus de classe. Il est vrai que quand l’essentiel vient à manquer, on est mal. On peut devenir agressif. Heureusement ces temps de canicule nous montrent que le soleil est toujours là et que nous avons donc encore un peu de marge avant qu’il ne s’éteigne. Béni soit le réchauffement climatique.

LE PITCH

En 2057, une joyeuse bande de scientifiques part en mission dans l’espace pour aller rallumer la lumière.

LE RÉSUMÉ

Le soleil s’éteint et l’humanité avec lui. Les 8 membres de la mission Icarus 2 doivent tenter de le rallumer en libérant une charge thermonucléaire tellement puissante qu’elle ravivera l’étoile. La pression est lourde car Icarus 2 suppose qu’il y a eu un Icarus 1 auparavant et que la mission s’est lamentablement plantée – on ne sait pas encore pourquoi.

Capa (Cillian Murphy), Mace (Chris Evans), Cassie (Rose Byrne) et leurs copains traversent les emmerdes classiques des voyages dans l’espace, perdant leur capitaine Kaneda (Hiroyuki Sanada) en chemin. Icarus 2 reçoit soudainement des émissions d’Icarus 1, posant un premier cas de conscience à l’équipe : ils peuvent dévier de leur route pour connecter avec Icarus 1 et récupérer une charge supplémentaire mais ne plus avoir assez de fuel pour rentrer sur terre, ou simplement continuer leur route.

Two last chances are better than one.

Les mecs décideront de faire confiance aux probabilités et de faire un crochet par Icarus 1. Mauvaise décision. La charge est inutilisable. Pire l’équipage découvre un vaisseau fantôme. La mission a été sabotée par Pinbacker (Mark Strong), le capitaine d’Icarus 1, qui a pété un plomb et s’est transformé en une sorte de serial killer incandescent, tuant au nom de Dieu.

When He chooses for us to die, it’s not for us to challenge God.

Pinbacker s’incruste sur Icarus 2 et fait le ménage à coups de scalpel. Capa s’accroche au nom de l’humanité. Malgré les attaques répétées de Pinbacker, il parviendra à diriger la mission vers le soleil et faire péter la charge.

Quelque part sur terre, (hello) le soleil brille (brille brille) de nouveau. La mission est réussie.

sunshine-045

L’EXPLICATION

Sunshine c’est un match entre la raison et la foi.

D’un côté, huit scientifiques qui ne travaillent que sur du concret et dont l’esprit raisonne en termes de symboles plus, moins ou égal. Face à un problème, leurs consultations collectives sont toujours productives (prends ça dans ta gueule Sartre). Ils parviennent à maîtriser leurs pulsions et refusent la fatalité. De l’autre côté un illuminé (c’est peut-être pour ça qu’il brille autant?) qui pense détenir la vérité divine. Pinbacker est une espèce de tyran fondamentaliste qui rapporte tout à Dieu et ses interprétations des évangiles sont quelques peu loufoques. Pinbacker c’est un docteur terroriste qui aurait perdu le contrôle de son bistouri.

Dans ce débat entre la raison et la foi, Sunshine pose la question de l’existence de Dieu, sans jamais vraiment poser les bonnes questions. Qui dit que Dieu a décidé que le soleil devait s’éteindre d’abord? Qui dit que ce n’est pas lui non plus? Considérons un instant ce soleil comme une métaphore: Searle essaie de se rapprocher de cette lumière (divine) autant qu’il le peut, comme si elle allait lui apporter une réponse. Il demande aussi à Kaneda de lui décrire ce qu’il voit juste avant de cramer.

Kaneda! What do you see?

Le soleil se meurt comme on se détourne de Dieu au fil des années. Les Catholiques sont contraints de sortir des guitares électriques pour garder le public dans les Églises et les Musulmans tolèrent les Ramadan à la carte, se pliant aux desiderata des jeunes générations sans cesse plus exigeantes avec les autres mais de moins en moins exigeantes avec elles-mêmes. L’ironie de Sunshine réside peut-être dans le fait que ce sont précisément des scientifiques, dont la raison d’être est de trouver une réponse tangible à tout, qui rallument ce soleil, symbole d’une religion qui bat de l’aile.

Sunshine colle surtout un gros coup de pied au cul à l’obscurantisme. La vérité, la seule, c’est ce qu’il y a là tout de suite devant nous. On ne peut discuter que de ce qu’on a sous la main. Alors que la religion, faute de pouvoir savoir ce qui se passe de l’autre côté, nous condamne à vivre dans l’approximation permanente. Le risque du religieux c’est qu’un jour, un Ayatollah aux intentions néfastes s’octroie le droit de vie ou de mort sur les autres parce qu’il pense avoir une révélation, un peu comme les inquisiteurs de la grande époque (cf Bernardo Gui dans Le Nom de la Rose). Sunshine prône donc un peu moins de La Croix et un peu plus de Sciences et Vie Junior dans les kiosques. On ne s’en portera peut être pas plus mal.

Encore que… peut-on vraiment se fier aux scientifiques? Ils ont le mérite de délivrer, certes. Nous devons néanmoins rester sur nos gardes. Car ils font aussi de belles conneries. Trey fait une erreur de navigation qui coûte la vie de Kaneda. Capa fait une belle faute de jugement lorsqu’il décide de rejoindre Icarus 1 sans même envisager la possibilité que la charge soit défectueuse. Les scientifiques sont des joueurs de poker qui font mine de maîtriser alors qu’ils ne peuvent pas penser à tout. Tout comme ces scientifiques américains surpris par la puissance de leur propre bombe atomique et contraints de sortir en catastrophe de leur bunker, se protégeant des radiations à l’aide de simple draps blancs.

On se pose tous (plus ou moins) des questions. Qui détient la bonne réponse? Le soleil se meurt peut-être parce qu’il a rendez-vous avec la lune? Charles Trenet savait! Après tout : lui aussi avait des yeux d’illuminé.

N’oublions pas pourquoi Icare s’est brûlé les ailes. Il ne fait pas bon de vouloir toujours tout savoir. Et rappelons nous que  face au soleil, la crème solaire et les lunettes de soleil sont de rigueur.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.