LADY BIRD

LADY BIRD
Greta Gerwig, 2017

LE COMMENTAIRE

Les rapports père-fils s’inscrivent dans une violence qui sent bon la testostérone. Ça gueule. Ça montre les muscles. À la fin, si tout se passe bien, le fils tue le père et on en parle plus. La vie continue. Les rapports mère-fille s’inscrivent au contraire dans une violence autrement plus sournoise, faite de jalousies de la mère qui regrette sa jeunesse et de non-dits de la fille qui n’a aucune envie de finir sa vie comme infirmière. Ça gueule. Ça pleure. Ça saute de la voiture en route de manière dramatique. Les femmes finissent toujours par se raccommoder grâce à leur talent de couturières.

LE PITCH

Christine « Lady Bird » McPherson (Saoirse Ronan) cherche désespérément à fuir Sacramento.

L’HISTOIRE

Lady Bird veut mettre les voiles et ça horripile sa mère (Laurie Metcalf) avec laquelle elle s’embrouille régulièrement, comme toute ado qui se respecte. Avec sa copine Julianne « Julie » Steffans (Beanie Feldstein), elle s’inscrit à la pièce de théâtre du lycée catholique qu’elle fréquente.

Lors des répétions, elle tombe amoureuse de Danny (Lucas Hedges) dont elle écrira le prénom sur le mur de sa chambre. Tous les deux passent beaucoup de temps ensemble, y compris le repas de Thanksgiving que Lady Bird préférera passer dans la famille de Danny – brisant le coeur de sa mère. Danny est malheureusement un peu empoté et il ne passe pas la vitesse supérieure.

I respect you so much!

Danny ne risque pas de passer la vitesse supérieure: il est gay. Lady Bird s’amourache de Kyle Scheible (Timothée Chalamet), un jeune artiste romantique incompris à qui elle donnera sa virginité. Lady Bird perd de vue sa meilleure amie et se rapproche de Jenna Walton (Odeya Rush), la fille la plus populaire de la classe.

Le soir du bal de promotion, Lady Bird plaquera tout ce beau monde pour retrouver sa copine Julie.

Elle attend avec impatience les réponses des Universités de la côte Est auxquelles elle a postulé, bien que sa mère lui ait dit que ses parents n’avaient pas les moyens. Son père (Tracy Letts) a perdu son job, voit d’autres jobs lui filer sous le nez au profit de son propre fils (Jordan Rodrigues) et se bat contre la dépression. C’est pourtant grâce à son père qui avait mis un peu d’argent de côté que Lady Bird va pouvoir embarquer pour New York.

Après avoir lu des lettres que sa mère avait jeté à la poubelle mais que son père avait judicieusement conservé, Lady Bird décide de se faire appeler par son prénom: Christine. Puis elle appelle sa mère pour lui laisser un message d’excuse.

L’EXPLICATION

Lady Bird, c’est la réconciliation.

Christine est une adolescente, ce qui veut dire qu’elle est en crise d’identité. Elle se cherche. C’est pour cette raison qu’elle s’est inventé ‘Lady Bird’, comme un espace de liberté rien qu’à elle où elle se sent moins étouffée par sa mère.

I want you to be the very best version of yourself that you can be.

What if this is the best version?

Comme toutes les filles de son âge, Lady Bird flirte. Elle fréquente des garçons qui ne sont pas les bons: soit parce qu’ils sont homosexuels (Danny), soit parce qu’ils sont eux-aussi en recherche d’identité (Kyle). De toute façon, aucun garçon ne sera jamais assez bien pour elle, au moins aux yeux de son père.

You’re not gonna get in a car with a guy that honks, are ya?

Comme toutes les filles de son âge, Lady Bird a des petits boulots. Elle se dispute avec sa meilleure copine Julie qui a le mérite de la remettre à sa place.

You can’t do anything unless you’re the center of attention!

Il est vrai que Lady Bird cherche à être unique, à travers son pseudonyme, en faisant du théâtre, en essayant de gagner en popularité via Jenna ou en sortant avec le mec un peu mystérieux de la bande. C’est un échec sur toute la ligne. Personne ne comprend son pseudonyme. Elle est reléguée au second plan dans la pièce. Jenna lui fera toujours de l’ombre. Et sa première fois avec Kyle est totalement ordinaire.

You’re gonna have so much unspecial sex in your life. 

Lady Bird fait ce que les ados savent faire de mieux: des erreurs. Elle va pouvoir apprendre, bientôt. Car elle est encore un peu tendre, d’où son besoin de fuir le plus loin possible. Elle doit se faire les dents.

I hate California, I want to go to the east coast. I want to go where culture is like, New York, or Connecticut or New Hampshire.

Sacramento n’est évidemment qu’une excuse. Elle veut surtout fuir loin de sa mère avec laquelle elle entretien des relations compliquées, voire carrément conflictuelles. Elles s’aiment et ne se supportent pas. Elles sont mère et fille et se chamaillent comme deux meilleures copines.

Why can’t you say I look nice?

I thought you didn’t even care what I think.

I still want you to think I look good.

Okay, I’m sorry. I was telling you the truth, do you want me to lie?

No, I mean, I just, I wish that you liked me.

Of course I love you.

But do you like me?

Les adolescents ont quelque chose en commun: ils sont toujours en retard. Ils comprennent toujours a posteriori. Il faut que Lady Bird quitte son nid pour comprendre à quel point elle aime sa ville et ses parents. Elle se rappelle de ce que Soeur Sarah Joan (Lois Smith) lui avait dit:

You clearly love Sacramento.

I do?

You write about Sacramento so affectionately and with such care.

I was just describing it.

Well it comes across as love.

Sure, I guess I pay attention.

Don’t you think maybe they are the same thing? Love and attention?

Il faut que Lady Bird parte jusqu’à New York et finisse aux urgences pour comprendre qu’elle n’est que Christine et qu’il y a trop de gens qui l’aiment en Californie. Elle fait l’expérience de l’humilité et va apprendre la tendresse. Elle a grandi. Elle peut demander pardon à sa mère.

Pour devenir des hommes, les garçons ont toujours besoin de se prouver qu’ils sont capables, souvent en se débarrassant du mâle dominant qui les empêche de grandir, souvent en faisant usage de la force. Même s’il y a des exceptions bien sûr (cf This Boy’s Life). Les filles au contraire ont besoin de se prouver qu’elles sont plus intelligentes. Elles font usage de leur cerveau. C’est comme ça qu’on devient une femme.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s