WINDOWS

WINDOWS

Jules Sitruk, 2016

LE COMMENTAIRE

On s’approche souvent d’une fenêtre dans le but de l’ouvrir afin de pouvoir s’aérer la tête et les idées (cf Un Prophète). Quand on s’approche d’une fenêtre pour guetter à travers, sans sortir de sa pénombre, c’est qu’on est porté par un voyeurisme malsain. Comme si l’on cherchait à voler un moment plus que de comprendre ce qui se passe véritablement. Sans se rendre compte que le carreau est comme un filtre qui altère jusqu’à notre propre reflet.

LE PITCH

Un jeune homme remarque une activité suspecte dans l’appartement d’en face.

LE RÉSUMÉ

Léonard (Anthony Sonigo) est tout heureux de pouvoir prendre enfin ses quartiers dans un bel immeuble parisien, jouissant d’une belle cour intérieur. Il dépose ses quelques cartons tout seul, sans l’aide de tonton Joel.

Le jeune homme remarque immédiatement sa séduisante voisine (Sonia Rolland), en tenue légère. Celle-ci l’aperçoit et échange un sourire.

Le soir venu, Léonard n’a pas grand chose d’autre à faire que de changer son fond d’écran d’ordinateur. Son attention est attirée à nouveau par ce qui se passe chez ses voisins. Il observe le couple finir de diner et voit l’homme (Thierry Desroses) emporter sa compagne dans la chambre à l’étage avant de tirer les rideaux.

Le lendemain, Léonard croise justement son voisin qui vient aux nouvelles.

L’emménagement se passe bien?

Léonard travaille comme graphiste. Le soir, il rejoint un pote sur des plateformes de jeu en ligne. Il ne peut néanmoins s’empêcher de s’intéresser à ce qui se passe en face. Profitant d’une caméra qu’il a placée sur la fenêtre, il switch son écran de jeu pour une fenêtre de video live qui lui permet d’observer l’appartement voisin. Il semble que le mari ait drogué sa femme pour l’emmener à l’étage… et qu’il en profite pour faire monter sa maîtresse dans l’appartement tandis que sa femme est assoupie!

Le soir suivant, Léonard se rue immédiatement à la fenêtre pour contempler le spectacle. Il remarque que le couple se dispute violemment. La lumière s’éteint soudainement. Se sentant pousser des ailes, il se rend dans l’appartement d’en face pour voler au secours de la victime. Dans la cour, il est interpellé par l’homme.

Tu as besoin de quelque chose?

Léonard s’est procuré les clés d’en face. Il s’introduit dans l’appartement puis se sauve. Cette histoire l’obsède. Lui qui est de nature introvertie se montre soudainement agressif envers son patron.

Un après-midi, il entend des cris depuis la fenêtre de sa voisine. Un nouvelle dispute. La femme s’est munie d’un couteau. L’homme la neutralise puis l’attache sur le lit avant de quitter les lieux.

Craignant le pire, Léonard prend son courage à deux mains, ainsi qu’un large glaive de jeu de rôle. Il fonce au secours de la belle pour finalement la découvre inconsciente. Persuadé d’arriver trop tard, il se lamente sur le bout du lit.

Si seulement j’avais eu le courage…

Sa voisine reprend connaissance. Léonard la libère de ses liens et la rassure. Au même moment, le voisin de Léonard s’entretient avec sa maitresse… qui est en fait sa petite amie. Il lui confie, un peu fataliste, que sa femme, qui est en fait sa soeur souffrant de dépression, va devoir retourner à l’hôpital car elle est à nouveau violente.

Demain, il faut que je la fasse ré-interner.

Le pauvre Léonard n’en sait malheureusement rien.

Sa voisine se saisit du couteau sur le chevet.

L’EXPLICATION

Windows, c’est un écran de fumée.

Léonard est en transition vers l’âge adulte. Financièrement indépendant grâce à son travail, il vient de s’affranchir de sa mère en emménageant seul dans son appartement.

Je suis vraiment fier de toi. Il était temps que tu prennes ton envol, que tu découvres d’autre horizon. T’es en train de devenir un homme.

S’il a réussi à prendre ses distances de sa mère, il n’a pas tout à fait couper le cordon avec cette réalité virtuelle à laquelle il a été biberonné pendant son adolescence puisqu’il en a même fait sa profession.

Léonard est curieux, comme tout le monde (cf Alice au Pays des Merveilles). Il n’a pas la sagesse des Provençaux qui savent que ça ne rapporte rien de s’occuper des affaires des autres (cf Manon des Sources). Et il confond la réalité avec le fantasme. Il ne sait pas que les apparences peuvent être trompeuses (cf Burn after reading), malgré ce qu’il entend de la bouche de son voisin.

Il n’a pas l’air comme ça, mais c’est un gentil.

Sans que Léonard s’en rende compte, il s’est retrouvé isolé du monde (cf Ready Player One). Il vit seul dans son appartement, comme dans une tour d’ivoire.

Chaque jour, il regarde ce qui se passe en face comme on cherche à regarder le nouvel épisode d’une série TV. Il est collé à ses fenêtres comme Brewster, fasciné par la possibilité que son voisin puisse être Dracula (cf Vampire vous avez dit vampire?). Absorbé par le film qu’il s’est fait dans sa tête, il va se retrouve prisonnier de son propre scénario, dans lequel il joue les princes charmants pour délivrer la princesse. Emporté par la fougue de sa jeunesse, Léonard est persuadé d’être dans le vrai. Comme un digne représentant du nouveau monde, il croit détenir la vérité.

Je sais ce qui se passe ici j’ai tout vu.

La réalité se referme sur lui comme un piège. Tout ceci n’était qu’une illusion. Les fenêtres ont mis une distance entre Léonard et le réel, se retournant à la façon d’une arme que l’ennemi utilise comme un subterfuge.

Léonard nous rappelle que nous devrions toujours garder une distance avec nos écrans de TV, d’ordinateur ou de smartphone… sous peine de tomber dans le panneau. Ne pas prendre ce que nous voyons pour argent comptant. Ne pas se satisfaire de la narration facile qu’on nous propose toujours les jours et à laquelle on ne demande qu’à souscrire (cf Treasures from the Wreck of the Unbelievable). Aller sur les lieux, peut-être. Mais discuter avec tout le monde. Confronter différents points de vue afin de pouvoir se faire le sien. Et résister à la tentation de jouer aux héros.

En somme, se rappeler de Daniel Balavoine.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.