TREASURES FROM THE WRECK OF THE UNBELIEVABLE

TREASURES FROM THE WRECK OF THE UNBELIEVABLE
Sam Hobkinson, 2017

LE COMMENTAIRE

Les plongeurs sont des petits curieux qui aiment voir ce qui se passe sous la surface (cf The Big Blue). Ils y trouvent un univers silencieux, un espace qui n’appartient plus vraiment à qui que ce soit malgré le principe de territorialité des eaux, quelque part où notre conception du temps perd un peu de son sens. Pas de lapin blanc sous l’eau (cf Alice au Pays des Merveilles). Les plongeurs sont des rêveurs qui mettent leurs palmes avec à chaque fois le secret espoir de découvrir un autre monde, où ils y vivront de nouvelles expérience et d’où ils en ramèneront des récits uniques.

LE PITCH

Une équipe de chercheurs fait une drôle de découverte au large de Zanzibar.

LE RÉSUMÉ

Tout commence en 2008 par des pêcheurs qui remontent par hasard une sculpture de l’océan Indien. Leur vidéo alerte quelques archéologues et autres chercheurs qui commencent à plonger. Il semble effectivement que ces pêcheurs aient trouvé un site avec de nombreuses pièces d’une valeur qui pourrait être inestimable.

I though if those fisherman have found one thing, it stands to reason that there is more down there.

Les scientifiques ont besoin de fonds pour travailler et font appel à des mécènes. L’artiste Damien Hirst profite de sa récente vente aux enchères pour les financer car ce sujet le passionne.

I love movies about treasures found under the sea.

Il semble que ces sculptures proviennent d’un navire marchand. La découverte d’une pièce de monnaie datant de l’époque de Néron excite l’équipe. Elle permet de dater le naufrage. Ils trouvent ensuite un nombre incalculable d’éléments de vaisselle qui leur font penser qu’un bateau a du s’échouer à cet endroit. Un gouvernail stimule l’imagination des scientifiques qui travaillent avec des membres de l’Université de Southampton à la reconstitution virtuelle de ce qui a du être le plus gros bateau de l’époque.

Les archives font remonter à la surface le personnage d’Amotan, un esclave affranchi devenu collectionneur d’objets d’art. Le bateau lui aurait appartenu et aurait effectivement disparu frappé par la foudre, ou coulé par un gigantesque mammifère marin.

C’est à ce moment que l’équipe retrouve un crâne gigantesque, probablement celui d’un mammouth, qui aurait été façonné par l’homme. Typiquement le genre de trouvaille qui a permis aux hommes de l’époque de nourrir les histoires les plus folles – sur les cyclopes par exemple.

Les scientifiques sont sans cesse plus ébahis jour après jour, à mesure que les fouilles remontent de plus en plus d’objets. Près de 400 au total.

L’inquiétude les gagne néanmoins lorsqu’ils découvrent des objets en or. Il peut y en avoir pour une fortune. La nouvelle peut se savoir rapidement. Ils prennent le risque d’être attaqués par des pirates. Pas de tweet ni aucune photo sur les réseaux sociaux ne sont permis. La communication est verrouillée.

Une fois la cargaison du bateau reconstituée, Damien Hirst décide d’exposer tous ces objets splendides, parfois massifs comme le Demon with Bowl grand de presque 20 mètres, au Palais Grassi à Venise dans une exposition patronnée par la Fondation Pinault.

Cette aventure permet à Damien Hirst d’interroger l’histoire d’Amotan et de s’interroger sur les mythes en général.

I suppose we’re all looking for a whole true story that makes sense. 

Sous l’eau se trouve encore un buste à l’effigie de… Mickey.

Capture d’écran 2018-08-17 à 23.44.26

 

L’EXPLICATION

Trésors de l’épave de l’Incroyable, c’est le besoin d’illusion (cf Le Prestige).

Damien Hirst est un artiste véritablement provoquant. Il se désole que son art soit devenu commercial.

It really was the point where all the work, like, became commodity. It just seemed like you make something, sell it, make something, sell it. It seemed unsustainable and unfulfilling.

Sa vente aux enchères de 2008 a court-circuité les galéristes. Elle fut ouverte uniquement à certains invités, lui permettant d’empocher la coquette somme de 140 millions d’euros. Comme un pied de nez au monde artistique.

Avec cette nouvelle exposition Vénitienne qui lui aura pris presque dix ans et quelques millions, Hirst veut changer de dimension. Il veut aussi prouver que nous avons besoin de joueurs de flute. Comme disait Jean-Louis Aubert, nous sommes ici pour croire.

Belief is a strange thing because there’s no absolute truth. Artists don’t have the answers. Science doesn’t have the answers. Religion doesn’t have the answers. But somehow collectively we create some kind of truth. But whether you believe in it or not, I think we need something.

L’histoire qu’il nous compte est belle, prenant vie sur la côte Africaine et ses eaux turquoises. Il nous propose un voyage dépaysant, une rencontre avec les éléments à la recherche de l’Arche Perdue. Il y a un point de départ.

It took us days because it was a blind search. We nearly gave up. It was on the fifth day. Half an hour search… and voilà!

On a envie de voir plus loin, un peu comme au Casino. Ce projet fou est rendu possible par un artiste rêveur. La quête d’un trésor aux apparences légitime car conduite par des scientifiques aussi vrais que nature. Les choses se mettent place. Nous pouvons embarquer et attacher nos ceintures, la destination est prometteuse, bien sûr.

It’s like nothing you’ve ever seen before.

Les découvertes s’enchainent sur un rythme crescendo, nous donnant l’impression d’en avoir pour notre argent. Nous ne cessons de nous surprendre. Nous en voulons encore.

Oh my goodness look at that!

Ces trouvailles stimulent les rêves des uns et des autres. On se demande qui, quand, où, comment, pourquoi ;

It opens so many questions…

Et puis on se trouve la preuve que tout ça n’est quand même pas complètement bidon, bien au contraire. Ça ne peut pas être bidon. Plus l’histoire se déroule et plus elle a l’air crédible. Nous en avons besoin.

It’s a very human thing to romanticize the story of Amotan. I suppose your common sense would tell you this is made up, this is just a story but if you actually find a proof of it, it becomes that much more remarkable because it’s actually true.

Hirst s’appuie sur la théorie de Memento qui veut que tant qu’il y a des trous dans une enquête, le détective continue sa route. Ainsi que la théorie des Dents de la Mer qui veut que le requin est encore plus terrifiant quand on ne le voit pas. Tout cela repose sur la force de l’imagination.

But I think what makes you believe in things is not what’s there, it’s what’s not there.

Hirst a compris qu’une fois que nous étions hameçonné, notre psyche apprécie de pouvoir faire le reste du travail. Un peu à la manière de tous ceux qui se rassurent à l’idée que leur histoire puisse être écrite à l’avance aiment se réfugier dans les horoscopes. Plus l’histoire se déroule et plus nous la rendons crédible. Nous en devenons l’avocat. Nous tenons à ce qu’elle soit solide. C’est important.

If you believe in myths in the beginning, then you create things to justify their existence.

On peut dire que Damien Hirst nous aura bien eu avec son Mickey, sans se moquer de nous pour autant finalement. Car son exposition n’en reste pas moins remarquable. Donc après tout, peu importe! Nous avons soif de mythes. Les nombreux morceaux d’histoires ici et là, vrais ou pas, nous permettent de les écrire.

You realized that everything in the world is going to become fragments.

Il n’y a pas de vérité. Si la vérité existait, elle ne compterait pas vraiment. Tout n’est que mythe : les Grecs, Wonder woman, l’incendie du Reichstag, Mai 68, la plupart des histoires d’amour hétérosexuelles (cf Punch Drunk Love) comme homosexuelles (cf La vie d’Adèle), l’essentiel de nos mycoses, les extra-terrestres, la victoire de Nicolas Sarkozy (cf La Conquête), celle d’Emmanuel Macron, la victoire des Bleus en Russie (cf Bleus 2018). Tout ça ne sont que des histoires…

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.