SPEED

SPEED

Jan de Bont, 1994

LE COMMENTAIRE

Que les masculinistes se rassurent, le patriarcat n’est pas prêt de disparaître. N’aillez pas peur, bande de canailles! Tout va bien. Les femmes font du bruit. Certes. Elles pensent qu’elles ont les rennes. Peut-être. Mais elles ne savent pas encore conduire. L’homme est toujours là. Plus que jamais. Fort en fruit. Il crève l’écran. Tandis que la femme a l’air en panique, l’homme est serein avec son pétard dans le jean. Tout va bien. Maintenant qu’ils sont deux.

LE PITCH

Un bus explose s’il descend en dessous de 50 mph.

LE RÉSUMÉ

Howard Payne (Dennis Hopper) prend en otage une poignée de cadres dans un ascenseur et réclame la coquette somme de $3 millions. Les agents du SWAT Jack Traven (Keanu Reeves) et Harry Temple (Jeff Daniels) sont appelés à la rescousse et déjouent les plans du terroriste.

Tout le monde croit qu’Howard Payne meurt dans une explosion. Jack reçoit une belle décoration. Harry devient détective. Il va travailler dans un bureau. Jack ne comprend pas le besoin de son partenaire de se ranger.

Guts will get you so far, then they’ll get you killed.

Quelques temps plus tard, Jack est témoin de l’explosion d’un bus. Howard n’est pas mort. Il a même plastiqué un autre bus. La rançon qu’il réclame s’élève désormais à $3.7 millions. Si le bus descend sous les 50 mph il sera réduit en cendres. Et le terroriste a posé ses conditions…

There are rules, Jack, and I want you to get this right. NO ONE goes off the bus. If you try to take any passengers off the bus, I will detonate it. I want my money by 11AM.

Jack monte à bord du bus en marche. Suite à une confusion, le chauffeur est blessé par balle. C’est Annie Porter (Sandra Bullock) qui reprend le volant, déjouant les pièges du traffic. Désormais escorté par la police, le bus va tenter de débarquer le chauffeur blessé après avoir négocié sa libération. Helen (Beth Grant) veut descendre elle aussi. Payne, qui est au courant grâce aux hélicoptères de télévision qui filment tout en direct, fait exploser une charge qui la tue immédiatement.

L’autoroute est en construction. Jack prend la décision d’accélérer pour que le bus saute au dessus d’un pont. La manoeuvre est payante. Direction l’aéroport ou le bus pourra gagner un peu de temps, loin des caméras (cf Night Call).

De son côté, Harry pense qu’il a identifié le domicile de Payne. Il s’y rend avec une équipe du SWAT et tombe dans le piège. La maison explose. Dommage.

Jack reprend ses esprits. Il compte passer sous le bus en pleine vitesse afin de désamorcer la bombe, sûr de ses capacités. Sa tentative échoue. Bêtement, il a même troué le réservoir. Le temps presse.

Jack comprend que Payne a une caméra embarquée. Il truque sa transmission pour lui faire croire que le bus fait des boucles sur le tarmac. Pendant ce temps, il débarque les otages avant que le bus finissent sa course contre un avion de la Pacific.

Jack se rend à Pershing Square pour déposer la rançon. Payne s’aperçoit du subterfuge et se déguise en policier pour prendre Annie en otage. Revoilà Annie et Jack, cette fois-ci dans un métro lancé à toute vitesse.

Jack se chamaille avec Payne sur le toit du train. Ce dernier en perd la tête. La bombe est désactivée. Le train déraille. Jack et Annie s’en sortent miraculeusement indemnes. La vie sourit à ceux qui vont vite. Le couple se promet une vie riche en rebondissements.

I have to warn you, I’ve heard relationships based on intense experiences never work.

OK. We’ll have to base it on sex then.

speed keanu

L’EXPLICATION

Speed, c’est l’amour comme réponse au capitalisme effréné.

Howard Payne est un homme qui fait prisonnier des gens dans un système lancé vers sa perdition, qu’il s’agisse d’un ascenseur, d’un bus ou d’un métro. Quelle est sa motivation? L’argent. Ou plutôt ‘son’ argent. La base du capitalisme.

This is about ME! This is about my money, this is about money DUE ME! Which I WILL collect!  

L’origine de ce système vicieux qu’il concocte méticuleusement se trouve dans la frustration. Payne est l’homme du ressentiment. Persuadé qu’il a été floué. Dès lors, il cherche à faire payer les autres. Si on poussait sa logique, on pourrait presque retrouver l’argumentation des Républicains qui considèrent que ceux qui se sont battus pour gagner leur vie ne devraient pas avoir à payer autant d’impôts pour ceux qui ne travaillent pas. Et puis quoi encore?

You ruined a man’s life’s work and you think you can walk away?

Pour Payne, c’est chacun pour soi. Il ne s’agit pas d’un jeu à somme positive ou nulle (cf Syriana) mais bien d’un jeu à somme unique : la sienne.

It’s a game. If he gets the money he wins, if the bus blows up he wins.

Celui qui tire les ficelle se moque pas mal de ses pantins : des gens qui ont pris le bus naïvement et se retrouvent coincés dans un système qui va les conduire au burn out (cf Chute Libre). Ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes si le système les rend malades.

It’s okay. If you need to, you go right ahead and vomit.

Jack va à l’opposée de cette vision extrême. Pour lui, pas question de mourir comme ça. Chacun devrait être libre de sortir de l’ascenseur si ça l’intéresse. Et pourquoi on n’aurait pas le droit de ralentir si on veut? Il défend des valeurs souverainistes au sens où il est prêt à donner sa vie pour son pays. Ce fonctionnaire est aussi fondamentalement altruiste. S’il représente des valeurs de l’Ancien Monde tombées en désuétude, il l’exprime avec des mots plus modernes.

Are you ready to die, friend?

Fuck you!

Oh! In two hundred years we’ve gone from « I regret but I have one life to give for my country » to « Fuck you! »?

Jack est le régulateur. Celui qui réquisitionne une voiture privée pour venir au service du collectif.

STOP! L.A.P.D! Get out of the car!

Hey man, this is MY car, I OWN this car, it’s NOT stolen.

Contrairement à Payne qui fonce, Jack réfléchit.

Jack, nothing tricky now. You know I’m on top of you! DO NOT attempt to grow a brain!

C’est quand on est dans un bus, livré à soi-même comme peut l’être Annie, qu’on réalise à quel point Jack est absolument nécessaire.

Jack stop it! We’re really scared and we need you right now. I can’t do this by myself! Jack, please?

Jack n’est cependant ni un super héros comme Superman, ou un pompier comme Ray (cf San Andreas). Il n’est pas la solution. Ses talents ne peuvent pas faire grand chose contre Payne qui revient sans cesse avec un nouveau plan machiavélique. Des politiciens tentent de museler la bête puis d’autres succombent toujours aux sirènes de la dérégulation (cf Inside Job). Jack fait de son mieux mais il est impuissant. Il sauve les otages sans pour autant empêcher le bus d’exploser, l’ascenseur de s’écraser ou le train de sortir des rails.

Tout ce qu’il peut faire, c’est reprendre ses esprits. Garder sa maîtrise. Amortir la chute. Et surtout ne pas lâcher Annie. Le système est voué à la catastrophe. Lorsque nous serons dans les décombres, seul l’amour nous aidera à reconstruire un monde meilleur où les hamburgers seront produits localement par des éleveurs qui n’utilisent pas de glyphosate. On consommera avec modération. L’énergie sera solaire et on fera pipi dans des toilettes sèches comme à We Love Green.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.