L’ARNACOEUR

L’ARNACOEUR

Pascal Chaumeil, 2010

LE COMMENTAIRE

Il parait que les hommes viendraient de Mars et les femmes de Vénus. Selon cette théorie, les hommes seraient guidés par leur désir tandis que les femmes seraient incapables de faire du sexe sans sentiment. Ce qui pourrait expliquer pourquoi tant de femmes simulent l’orgasme, afin de faire plaisir à leurs partenaires, tout en regardant le plafond. Et que tant d’hommes masquent leur dégoût après avoir concédé quelques petits mots d’amour. À moins tout simplement que trop de mâles alpha soient en réalité de piètres amants ; et que nombre de femmes ne soient pas si aimables.

LE PITCH

Un briseur de couples se brise le coeur sur une future mariée.

LE RÉSUMÉ

Alex Lippi (Romain Duris) est un casseur de couples professionnels. Il travaille en équipe avec sa soeur Mélanie (Julie Ferrier) et son beau-frère Marc (François Damiens) qui s’occupent de la recherche d’information. Ce trio est redoutable. La combine marche à chaque fois. Alex ne se plante jamais.

En couple il existe trois types de femmes. Celles qui sont heureuses, celles qui sont malheureuses mais qui assument. Et puis il y a celles qui sont malheureuses mais qui ne se l’avouent pas. Cette dernière catégorie de femmes est mon fond de commerce.

Ses punchlines sont redoutables.

J’peux plus tomber amoureux. (…) Toi tu mérites le meilleur.

Alex se voit proposer une mission difficile par le riche homme d’affaires Van der Beck (Jacques Frantz) qui souhaite empêcher le mariage de sa fille Juliette (Vanessa Paradis). La mission est difficile car Juliette semble terriblement éprise de Jonathan (Andrew Lincoln), un Anglais sans faille. Alex ne se sent pas de taille mais accepte malgré tout car il a besoin d’argent.

Pour la première fois de sa carrière, ses techniques semblent être inefficaces. Alors il décide de travailler sans filet.

Ce soir, j’improvise.

De cette manière, il apprend à connaître Juliette. Il se dévoile. Refuse les avances de Sophie la nymphomane (Helena Noguerra). Surtout, tous les deux s’amusent bien ensemble. Ce qui n’est pas le cas avec Jonathan. Van der Beck le sait très bien.

Tu vas t’emmerder avec lui.

La vie avec Alex semble plus naturelle.

Je me sens bien avec vous. Vous cherchez pas à m’impressionner… 

Malheureusement, Alex a du mal à sauter dans le vide (cf Titanic).

Oublie ce que j’ai dit. On a passé une très bonne soirée, mais ça s’arrête là.

Au moment de rentrer à Paris, Alex comprend qu’il est en train de passer à côté de sa chance. Mélanie le provoque pour qu’il retourne voir celle qu’il aime. Cela tombe bien, Juliette n’attend que de fuir sa cérémonie de mariage. Les amoureux se retrouvent sur la route pour se faire une déclaration émouvante et se jurer un amour éternel (cf Jeux d’enfants).

Capture d’écran 2020-07-18 à 08.54.22

L’EXPLICATION

L’arnacoeur, c’est l’amour sans préservatif.

L’amour avec préservatif est un ersatz qui donne l’impression que l’expérience est identique – sensation de ne rien porter – alors que ce n’est pas tout à fait pareil. La différence vient du fait que ça n’engage à rien. Une manière de se convaincre qu’on partage quelque chose, sans aller véritablement jusqu’au bout.

À l’image d’Alex qui ne vit que des débuts (cf La Belle Époque). Dans sa vie privée, cet homme n’arrive pas à se jeter à l’eau, bien qu’il soit passé expert dans l’art de faire croire aux femmes qu’il est l’homme avec lequel on a précisément envie de se jeter à l’eau.

Alex est à l’image de ces hommes, et de ces femmes, qui sont devenus des serial-daters par la force des choses (cf Newness). Enchainait les relations passionnelles qui se ressemblent toutes mystérieusement, où l’on dit les mêmes choses et qui se finissent toujours de la même façon. Un cercle infernal.

Alex est prisonnier d’une société qui aspire à mieux. C’est à dire une société de l’insatisfaction chronique où quelque chose cloche toujours. Comme par exemple un mec mignon, musclé, riche… mais qui préfère rester sur le bord de la piscine plutôt que d’aller voir les dunes. Alex met précisément le doigt sur ce petit quelque chose qui cloche afin de faire disjoncter les couples.

Comme Alex est sans scrupule, il trouve facilement ce qui ne va pas.

Pour atteindre notre but, tous les moyens sont bons.

En plus, c’est un beau parleur : Il travaille ses dossiers à l’avance, sait ce que sa cible rêve d’entendre, comment se comporter…. Ainsi, il entretient le rêve d’un absolu (cf Her). Son approche est infaillible, toutes les filles tombent dans le panneau. Puis il s’eclipse discrètement.

Je tiens toujours mes promesses.

Mensonge.

En vérité, Alex est tout faux. S’il fait mine de mener la grande vie, il est criblé de dettes. Ses nombreuses relations professionnelles masquent un désert affectif flagrant. Il s’ennuie profondément.

Je suis content de rentrer. Retrouver nos petites vies… 

Et toi Alex tu vas retrouver quoi? Tes petits mensonges, tes aventures éphémères?

Le problème d’Alex est qu’il s’est habitué à dire n’importe quoi et masquer ses véritables intentions. C’est devenu pour lui une sorte de seconde nature. Il fait de beaux discours sans en penser un seul mot. Surtout, il n’a pas appris à accepter de surmonter ce qui cloche, comme le lui fait remarquer Mélanie.

Dès que c’est difficile, tu te défiles.

Mélanie sait de quoi elle parle. Elle est en couple avec Marc, un homme qui ne fait pas exactement rêver mais avec lequel on peut se projeter dans la durée car il est honnête.

Ma grande fierté, c’est ma femme.

Sous la pression de ce couple qui tient bon et au contact de Juliette, Alex va vivre une catharsis. Quand il réalise que cette relation avec la fille de Van der Beck n’est pas comme les autres, il est contraint d’arrêter de calculer. L’heure est venue pour lui de se montrer sous son vrai jour et réaliser que quelqu’un peut s’intéresser à lui pour ce qu’il est. Ce moment est libérateur pour celui qui s’était convaincu qu’il était un charlatan.

Ça fait une éternité que je me suis pas senti aussi vivant. C’est grâce à toi.

Alex n’est pas au bout de son voyage. Il n’en est même qu’au début : il doit se lancer. Un moment déterminant qu’il n’a pourtant jamais réussi à réaliser.

Juste avant de s’engager pour la vie, c’est normal d’avoir des doutes.

Après sa rencontre avec Juliette, plus possible pour lui de faire machine arrière. Alors il retrouve la femme de sa vie, porté par son romantisme, pour lui demander de partager sa routine.

Je sais pas comment je vais faire si je te vois pas chaque jour.

Capture d’écran 2020-07-18 à 11.07.52

Alex ne se rend pas compte de ce qu’il vient de dire. Le plus difficile reste à faire. Il va devoir apprendre à apprécier cette fameuse routine qu’il réclame si fort : les soirées séries TV plutôt que de faire l’amour, les repas avec la belle famille (cf Meet the parents), le syndrôme prémenstruel, l’absence de maquillage, la mauvaise haleine et autres réjouissances du quotidien. L’envers du décor. Heureusement, qu’Alex a trouvé une riche héritière.

Quelle belle arnaque!

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.