UNE HISTOIRE SIMPLE

UNE HISTOIRE SIMPLE

Claude Sautet, 1978

LE COMMENTAIRE

Les histoires paraissent compliquées dès lors qu’on se retrouve au centre. Elles prennent rapidement des proportions dramatiques. Heureusement pour nous d’ailleurs. Car sans drame, ces histoires perdraient peut-être de leur intérêt.

LE PITCH

Une femme quitte son amant pour ne pas retourner avec son mari.

LE RÉSUMÉ

Marie (Romy Schneider) est divorcée de Georges (Bruno Cremer). Ils ont eu un enfant qui a désormais dix huit ans.

Marie a décidé d’avorter de l’enfant qu’elle attend de Serge (Claude Brasseur) et l’en informe par une lettre car la communication entre eux semble rompue.

Depuis longtemps c’est quand nous sommes ensemble que tu me manques le plus. (…) Cet enfant était devenu comme un silence entre nous. Alors je me suis défaite de lui comme je me défais de toi.

Elle passe un weekend entre collègues. Ses amies ont chacune leur opinion concernant les histoires de couple. Anna (Eva Darlan) tient un discours de femme libérée.

Si t’as peur que je te dise que je couche avec des types quand je manque d’argent, je te le dis. Ça me dérange pas du tout d’en parler.

Tandis que Francine (Francine Bergé) se montre plus conservatrice, influencée par ses problèmes personnels avec Charles (Jacques Sereys).

Qu’est-ce que tu sais de la vie des autres?!

Marie découvre que Jérôme (Roger Pigaut) souffre de dépression depuis qu’il a appris qu’il va perdre son emploi. Il fait une tentative de suicide. Alors Marie demande à Georges de faire ce qu’il peut pour lui retrouver un emploi. Cependant, Jérôme ne semble pas à l’aise dans son nouveau rôle. Il n’y a rien à faire.

Marie fréquente à nouveau Georges. Un retour de flamme.

De son côté, Serge abuse un peu du Ricard. Un soir, il porte la main sur Marie. Une bonne raison d’officialiser leur séparation. Il quitte les lieux dans la nuit en tentant de sauver la face.

Le jour se lève, il faut tenter de vivre! Hein?

Marie apprend que Salinas a trouvé un nouveau poste à Jérôme. Elle le dit à Georges, frustré de ne pas avoir réussi à aider son ami.

Maintenant si tu es contente, je suis content. Tout le monde est content. La vie est belle!

Jérôme n’était heureux qu’en apparences. Il se suicide quelques semaines plus tard. Elle attend un enfant de Georges, qu’elle compte bien garder cette fois – mais sans le père.

Je l’ai tellement voulu! Georges je ne sais pas où il en est.

Encore affecté par la mort de Jérôme, Georges part à Marseille avec sa compagne. Marie l’embrasse, sans lui annoncer la nouvelle.

L’EXPLICATION

Une Histoire Simple, c’est surtout histoire de se préserver.

Chacun se débat dans la complexité de problèmes difficiles de résumer. Voire impossible. Marie ne peut pas expliquer son intention d’avorter à la médecin. En tout cas, certainement pas en cinq minutes.

Je peux pas l’expliquer en une phrase.

Nous essayons de gérer nos problèmes avec courage, tout en faisant mine que les choses vont bien. On passe notre temps à tromper les apparences. Ce qui ne doit pas occulter la complexité des situations.

Pas simple pour Marie d’annoncer à Serge qu’elle veut le quitter, bien que leur couple ne fonctionne pas. Elle doit trouver les mots.

Ce qu’il faut que tu comprennes c’est que je n’ai plus envie qu’on vive ensemble.

Pas simple non plus pour Serge de l’accepter. Car cela reviendrait à devoir reconnaître sa part de responsabilité dans l’équation. Difficile pour un bonhomme dans son genre.

C’est pas n’importe quoi, on n’est pas n’importe qui. Si on commence à s’envoyer des lettres maintenant. (…) On quitte jamais personne pour personne!

Pas simple pour Marie d’assumer ses décisions face à sa mère et ses jugements.

Je ne t’imagine pas. Alors ne m’imagine pas.

Pas simple de refuser d’avoir un enfant.

Cette décision, vous l’avez prise seule?

Oui.

Pas simple pour Jérôme de jouer la comédie avec un emploi de second rang. Il fait croire qu’il trouve la motivation de se relancer, pour mieux se suicider.

Pas simple pour Georges, qui feint la désinvolture au travail.

Avant je voulais tout casser, maintenant j’attends que ça casse tout seul. J’attends et en plus j’oublie que j’attends.

Il ne se moque de rien. La disparition de Jérôme le pousse à changer de vie. Pas simple non plus de partir loin de Marie, comme il n’était pas simple de ne pas la revoir – quitte à se sentir mal vis à vis de sa compagne qu’il ne peut pas lâcher aussi facilement.

Je sais bien que ça ne peut pas durer comme ça…

Pas simple pour Marie de ne pas aimer Georges, malgré ses défauts. Ou d’en vouloir à Serge, malgré ses défauts également. Marie s’est sentie trahie par les hommes, à commencer par Georges. L’idéaliste a fini par se résigner à mesure qu’il est monté dans la hiérarchie. Il accueille la situation de Jérôme avec un cynisme qui n’est pas du goût de Marie.

Chacun doit avoir sa chance, c’est bien ça que tu disais?

Marie a été trahie par Serge dans une moindre mesure. Un idéaliste de plus qui a fini par disparaître, soit disant happé par son travail. Plutôt noyé dans le Ricard. Encore des belles paroles dans le vent…

Au début tu disais tellement qu’on doit aimer les gens comme ils sont, et non comme ils doivent être.

En un sens, Marie a été trahie par Jérôme qu’elle avait pourtant soutenu indirectement. Pas simple pour Gabrielle de continuer l’aventure sans son mari, bien qu’il l’ait trompée ouvertement avec d’autres femmes. Après tout, elle l’a trompé elle-aussi avec un homme, dans le secret.

Pas simple de dire au revoir à quelqu’un sans lui dire. De quitter quelqu’un d’autre. Ou de ne pas pouvoir faire ses adieux.

Marie ne veut plus jouer la comédie. Elle se retrouve seule au milieu de ces couples qui se reforment autour d’elles, affichant leur supposé bonheur (cf Le Jeu).

Tout cela n’est vraiment pas simple.

Elle se retrouve avant tout avec un enfant qu’elle veut garder. Voilà quelque chose de simple auquel s’accrocher absolument. La fraction réduite au plus petit dénominateur commun.

J’arrive pas à avoir un homme et un enfant en même temps. Je me dis que c’est pas grave… Je te dis ça je sais très bien que c’est grave d’avoir un enfant. Pour lui et pour moi. Quand je te dis que je veux le garder, je crois que c’est lui qui me garde.

Il ne peut donc pas en être autrement.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.