JURASSIC WORLD : LE MONDE D’APRÈS

JURASSIC WORLD : LE MONDE D’APRÈS

Colin Trevorrow, 2022

LE COMMENTAIRE

La fête ne date pas d’hier. Déjà à l’époque du mesozoïque, on pouvait distinguer certaines espèces de dinosaures plus clownesques que d’autres. Avec un goût prononcé pour l’effet de surprise et certain sens du déguisement carnavalesque.

LE PITCH

Les chiens du jurassique sont lâchés.

LE RÉSUMÉ

Suite à une éruption sur Isla Nublar au large du Costa Rica, les dinosaures se sont répandus à la surface du globe. On en trouve un peu partout, avec les inconvénients que cela peut sous-entendre.

Can we face the consequences?

Certains les braconnent tandis que d’autres tentent de les préserver comme le Dr Lewis Dodgson (Campbell Scott) à la tête de l’empire Byosin. Dans ses laboratoires des Dolomites, ce puissant patron mène des expériences afin de mieux apprendre du système immunitaire des dinosaures.

Dinosaurs can teach us more about ourselves.

Peu concerné par les principes éthiques, Dodgson conçoit en réalité une nouvelle espèce de sauterelles lui permettant d’asseoir son pouvoir hégémonique sur l’économie mondiale.

La professeure Ellie Sattler (Laura Dern) souhaite le dénoncer. Pour y parvenir elle a besoin de son ami, le paléontologue Alan Grant (Sam Neill) et peut profiter d’un insider en la personne de Ian Malcolm (Jeff Goldblum).

Claire Dearing (Bryce Dallas Howard) et Owen Grady (Chris Pratt) se retrouvent également en Italie car leur fille adoptive issue d’une procréation génétiquement modifiée Maisie Lockwood (Isabella Sermon) a été kidnappée – ainsi qu’un bébé velociraptor fruit d’une reproduction naturelle.

Le projet de Lewis Dodgson échappe à son contrôle, ce qui ne surprend pas le Dr Wu (B.D. Wong).

There is no such thing.

Dodgson se fait croquer par des dilophosaures alors qu’il essayait de fuir. Pendant ce temps, les autres assistent en spectateurs au combat titanesque entre un T-Rex et un giganotosaure.

Why do they always have to go bigger?

Grâce à l’aide de Ramsay Cole (Mamoudou Athie) et de Kayla Watts (DeWanda Wise), ils parviennent à quitter les pré-Alpes.

Le Dr Wu résout le problème des sauterelles par une correction ADN.

Owen Grady rend le petit velociraptor à sa maman, visiblement reconnaissante.

Et la scientifique Charlotte Lockwood (Elva Trill), mère génétique de Maisie, de conclure.

If we have to survive, we’ll have to trust each other, depend on each other, co-exist.

L’EXPLICATION

Jurassic World, c’est oeil pour oeil, dent de dinosaure pour dent de dinosaure.

Depuis maintenant des siècles, l’humanité se berce d’une illusion de toute puissance. Supposément conçue par Dieu à son image – rien que cela! Sans autre prédateur qu’elle-même (cf World War Z).

Bien cachée derrière une forme de fausse-humilité héritée des philosophes antiques, l’humanité pense avoir la science infuse. Elle n’a de conseil à recevoir de personne.

We like to think we’re more evolved.

Portée par son intelligence créatrice et s’appuyant sur son progrès technique, elle cherche à dompter le temps, les éléments, les individus… jusqu’aux animaux sauvages – à l’image de Owen Grady dresseur de velociraptor.

Le Jurassic Park, devenu Jurassic World, en furent les points culminants : des dinosaures ressuscités du passé grâce à la génétique, et exhibés dans des parc d’attraction pour super riches. La civilisation à son meilleur.

Une civilisation qui se caractérise par ses systèmes informatiques, ses modèles prédictifs grâce à la data infaillible, et de grandes entreprises à l’ambition sans scrupules.

Money is cheap these days. (…) There is opportunity in everything.

Ce sont ces grands groupes qui ont la charge de travailler à la définition du monde de demain.

People you see here are changing the world.

Malgré toute ces programmations et planifications du futur, difficile d’ignorer quelques indices effrayants sur la possible extinction de notre espèce : la raréfaction des ressources (cf Interstellar), le changement climatique (cf Geostorm, Le Jour d’Après) ou encore notre exposition aux virus (cf Contagion, Alerte!).

We’re part of a fragile system.

Nous pensons contrôler notre environnement alors que c’est bien la nature qui nous gouverne, comme le rappelle le professeur Malcolm.

We’re racing toward the extinction of our species, we not only lack dominion over nature, we’re subordinate to it.

Le monde d’après se transforme en une ménagerie terrifiante dans laquelle les dinosaures se sont échappés du zoo. Ils sont partout. Bouleversant les règles du jeu. Plus d’autre classe sociale que la simple chaîne alimentaire. Un véritable retour à l’état sauvage dans lequel le seul plan qui vaille est ce qui se passe ici et maintenant.

Whatever happens, that’s the plan.

Le monde d’après est un état de survie, au présent. On ne court plus après un objectif, on court pour sauver sa peau.

If our world’s going to survive, what matters is what we do now.

Les hommes et les femmes doivent troquer leurs formules mathématiques pour un peu de bon sens.

We dont have time for complex.

Les dinosaures nous imposent de nous requestionner sur qui nous sommes, à l’image de Maisie Lockwood qui a été conçue artificiellement.

She wants to know who she is.

Les dinosaures nous rappellent sans cesse que nous ne sommes qu’un détail de l’histoire. Ces espèces ont existé sur une période s’étalant sur plusieurs millions d’années et ont pourtant disparu des suites d’un bouleversements écologiques inévitable (cf Don’t Look Up).

They put us in perspective.

Alors il ne nous reste plus vraiment qu’à lâcher prise. Accepter que tout ne dépende pas de nous, n’en déplaise à la pensée existentialiste. Ce qui n’est peut-être pas si dramatique.

En effet, si Byosin semblait être un aboutissement pour l’humanité, les belles paroles de Dodgson lors de ses keynotes ne sauraient masquer ses intentions. Il ne pensait qu’à faire du profit dans le but de pouvoir asservir autrui. S’élever au dessus du monde, du haut des Dolomites.

Rattrapé par les dilophosaures. L’humanité est reprise par la nature qui nous loge toutes et tous à la même enseigne dans ce monde d’après. Oeil pour oeil, dent pour dent.

Paradoxalement, la vie retrouve du sens à travers la survie.

Notre passage furtif de seulement quelques dizaine d’années sur cette planète est peut-être l’occasion d’apprendre à vivre ensemble, partager de belles émotions et pourquoi pas de prendre un peu de bon temps.

Let’s all try to stay positive.

Dans le monde d’après, on se concentre sur l’essentiel. Et surtout on garde le moral.

LE TRAILER

Cette explication de film n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.