BOY A

BOY A

John Crowley, 2009

LE COMMENTAIRE

Quand on commet une erreur dont on a honte, le réflexe naturel est de se cacher pour ne pas qu’on nous reconnaisse (cf Ça chapitre 2). Se dissimuler afin de passer inaperçu. Tant et si bien qu’une personne qui porte une casquette sous une capuche devient aujourd’hui très suspecte. C’est peut-être la raison pour laquelle ceux qui commettent de vrais crimes paradent la tête haute dans les médias.

LE PITCH

Le chemin de la réinsertion est long et parsemé d’embuches.

LE RÉSUMÉ

Eric Wilson (Andrew Garfield) vient de sortir de prison. Il s’entretient avec Terry (Peter Mullan), son chargé d’accompagnement social. Dans deux semaines, il va commencer un travail sous un nom d’emprunt.

They said I could choose my own name.

(…) That’s the first thing taken care of.

Eric devient Jack, manutentionnaire chez DV. Il sympathise avec son collègue Chris (Shaun Evans) et tombe amoureux de Michelle (Katie Lyons) au point de songer à lui raconter toute son histoire. Terry l’en dissuade. Personne ne doit connaître son passé.

It’s just starting to feel a little bit dishonest.

You grew, you changed, you earned the right to be Jack Burridge. (…) Jack Burridge has done nothing to lie about.

Personne ne doit savoir qu’Eric (Alfie Owen) était copain avec Philip Craig (Taylor Doherty) à l’école. Tous les deux étaient harcelés par d’autres étudiants. Les parents d’Eric étaient dépressifs. Philip avait été violé à de nombreuses reprises par son grand frère (cf 1 sur 5).  Surtout, personne ne doit savoir que tous les deux ont assassiné une fille de leur école (Madeleine Rakic-Platt). Au tribunal, Eric était « boy A ». Mais son identité a fini par fuiter.

Knowledge is the issue. Your safety is the issue. (…) There are people out there who want you. They hate you.

Son passé le tourmente. La mort de Philip dans des circonstances obscures le hante.

Pourtant Jack ne s’en sort pas si mal dans sa nouvelle vie. Il est même venu en aide à une petite fille victime d’un accident de la route, devenant le héros du journal local. Terry est fier de lui.

You’re out there saving lives, working, you got yourself a girlfriend.

Plus que de son propre fils (James Young) qui révèle l’identité d’Eric au media, par jalousie.

A monster over me! I hope he suffers!!

Les journalistes se jettent sur Eric. Le patron de DV (Jeremy Swift) appelle pour résilier son contrat. Michelle effondrée ne répond plus au téléphone. Terry est sur répondeur également. Chris est furieux contre celui qu’il croyait être son ami.

You’re a murderer, aren’t you?

Who says?

Everyone!!

Alors Eric désespéré prend un train pour Blackpool. Sur le pier, il s’imagine croiser Michelle qui lui pardonne.

I would have forgiven you.

Puis Eric laisse un message à Terry et un autre à Chris.

So, I’m just gonna say goodbye now. Do you remember that girl we saved mate? You remember that.

Avant de se jeter par dessus bord.

L’EXPLICATION

Boy A, c’est une seconde chance rendue impossible.

Le rôle de la justice est de faire respecter une sanction adaptée à celles et ceux qui sont reconnu·es coupables d’un crime devant la loi. Une fois cette peine purgée, la règle veut que les coupables se voient donner une seconde chance. La chance d’être libre à nouveau et se reconstruire au sein de la société.

What else can we do?

Everything you want.

Dans la mesure où justice a été rendue et la peine purgée, il devrait être de la responsabilité de chacun·e de s’assurer que cette seconde chance fonctionne.

Eric est le premier concerné. Il doit faire ses preuves : gagner la confiance d’autrui en trouvant un travail et en se tenant à carreau. La pression sur ses épaules est immense. Le jeune homme est courageux et déterminé. Il s’accroche. Terry est d’ailleurs impressionné par ses efforts.

The distance that you’ve traveled since I first met you is nothing short but astonishing. It’s an achievement. I mean you’ve overcome obstacles that many if not most people would have fallen.

Terry est également responsable du bon suivi d’Eric. Il doit le guider dans sa nouvelle vie et lui donner quelques consignes afin de ne pas s’écarter du droit chemin.

Your history has to become second nature.

La route est périlleuse. Il le rassure.

This is as bad as it’s going to get. You’re gonna be fine.

L’équilibre est fragile. Il l’encourage.

We have to keep looking forward, not back.

Dans la difficulté, Terry trouve toujours les mots.

You’re entitled to some happiness.

Au delà de Terry, la société toute entière doit également ouvrir les bras à Eric. Ne pas partir du principe que parce que quelqu’un a un passé répréhensible est une fatalité. Le patron de DV joue le jeu et contribue à créer des conditions favorables à la réhabilitation, reposant sur l’honnêteté et le respect.

By the way I’m told you’ve been to prison a couple of times. Don’t worry. I just want to reassure you your secret is safe. I believe a man deserves a second chance, I also believe in his right to privacy.

Michelle également est importante dans ce processus puisqu’elle lui procure de l’affection. On ne se réinsère pas que professionnellement dans la société, mais aussi en tant que personne.

Why you? Because I like you. Isn’t that reason enought?

Lorsque tout s’écroule.

Parce que Terry ne s’occupe pas de son fils comme celui-ci le souhaiterait, et qu’il est jaloux de l’attention que son père porte aux autres. Terry est également négligent. S’il avait mieux conservé son mot de passe d’ordinateur, le drame n’aurait pas eu lieu. Ses belles promesses deviennent des mensonges.

The past doesn’t equal the future.

Parce que Terry a échoué, le futur d’Eric est rattrapé par son passé. Les médias amplifient le bruit autour du monstre et attise la haine. Ils l’assaillent de questions inopportunes.

Do you think you’re rehabilitated?

Chris l’insulte. Michelle a coupé son téléphone. Tout le monde s’est retourné contre Eric, ou l’a laissé tomber. Il continue de porter la faute. C’est lui qui a l’impression d’avoir abandonné tout le monde.

Sorry I let you down.

Eric ne peut pas sortir du tunnel tout seul.

Celui qu’il est devenu n’est plus cet enfant qui a commis une faute horrible. Il a évolué. Eric a essayé de devenir Jack, mais la société ne lui a pas permis. Elle ne s’intéresse pas à lui, elle l’a figé définitivement.

Alors comme il ne se reconnait plus en ce personnage, et que l’air est devenu irrespirable pour lui, Eric s’en va.

LE TRAILER

Cette explication de film n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.