PETIT MEURTRE ENTRE AMIS

PETIT MEURTRE ENTRE AMIS

Danny Boyle, 1995

LE COMMENTAIRE

Depuis le théorème de Nathalie (cf les Bronzés font du ski), on sait que les amis c’est bien – mais à petite dose. En effet, la confiance qui forme le socle de l’amitié finit toujours par s’effriter. On finit toujours par se faire poignarder par ceux qu’on attend pas, souvent dans le dos.

LE PITCH

Trois colocataires doivent enterrer un corps pour toucher le pactole.

LE RÉSUMÉ

David (Christopher Eccleston), Juliet (Kerry Fox) et Alex (Ewan McGregor) sont à la recherche d’un quatrième larron. Ils torturent de nombreux candidats.

When you get up in the morning, how do you decide what shade of black to wear?

Ils ont finalement le coup de foudre pour le mystérieux Hugo (Keith Allen). Celui-ci s’enferme aussitôt dans sa chambre et ne donne rapidement plus aucun signe de vie. Au point que David, Juliet et Alex deviennent curieux de ce qui se passe. Ils s’introduisent dans la chambre d’Hugo et le découvrent nu sur son lit, mort d’une overdose. Sous son lit se cache une mallette pleine de billets.

Les trois amis se concertent et décident de garder l’argent. Pour cela il faut se débarrasser du corps, collectivement. C’est un petit meurtre entre amis.

We all are David. We are all gonna do it. Each of us, you, me and Juliet will do his or her bit, okay? Fair enough?

David perd à la courte paille. C’est à lui qu’incombe le devoir de démembrer Hugo sous la supervision d’Alex. Juliet gère l’incinération. Un travail « collectif » dans lequel David fait le sale boulot.

Après la disparition d’Hugo, Alex et Juliet dépensent un peu d’argent pour s’alléger la conscience, ce qui ne fait pas rire David, profondément traumatisé.

You paid 500 pounds for this?

That’s what it cost, David.

No, no, that’s what you paid for it. 500 pounds is what you paid for it. We don’t know how much it cost us yet. For you two to have a good time, we don’t know the cost of that yet.

La tension grandit entre les trois anciens amis qui se méfient désormais les uns des autres.

Deux hommes sont à la recherche d’Hugo et de ses billets. Ils agressent Alex et Juliet mais David les tue sauvagement avant de retourner au grenier pour s’isoler.

Juliet essaie de séduire David telle un renard avec Maître Corbeau. Elle a acheté en secret des billets pour l’Amérique du Sud. Alex observe la formation de ce couple avec inquiétude. Il essaie d’appeler la police mais se retrouve brusquement interrompu par le départ soudain de David et Juliet. Quand Alex essaie de les retenir, David le poignarde au sol. Juliet plante un couteau dans la gorge de David et enfonce celui se trouvant dans l’épaule d’Alex. Elle file à l’écossaise.

La police arrive et trouve Alex planté au sol mais néanmoins hilare car Juliet ne sait pas que sa valise est pleine de journaux. Elle se voit contrainte de quitter le pays. Alex sera le seul à pouvoir profiter de l’argent qu’il a caché habilement sous le plancher.

L’EXPLICATION

Petit Meurtre entre Amis, c’est chacun pour sa poche.

David, Alex et Juliet vivent en co-propriété dans un ménage à trois qui fonctionne, ce qui est assez rare pour être souligné (cf Cyrano de Bergerac ou Batman). Ils sont profondément communistes. La vie est belle. Ils se marrent bien et semblent même avoir trouvé un certain équilibre… jusqu’à l’arrivée d’Hugo qui leur laisse un cadeau empoisonné avec ce butin. Comme trois Allemands de l’Est après la chute du mur de Berlin, David, Alex et Juliet basculent brutalement dans le capitalisme et sa recherche de profit. Ils vont s’y perdre et faire la douloureuse découverte que l’argent ne fait effectivement pas le bonheur.

Car il ne s’agit pas de n’importe quel argent. Il s’agit d’un trésor qui n’est pas le résultat d’années de travail mais plutôt le fruit du hasard. Le gain d’un loto illicite. Résultat de la spéculation, encore que certains prétendront que la spéculation est la rémunération du risque (cf Casino).

Cet argent sale et immérité est un argent maudit. Il conduit les trois amis à trahir leurs beaux principes en prenant la décision immorale de se débarrasser du cadavre d’Hugo.

Ils vont en payer le prix car on ne peut fuir l’injustice très longtemps. C’est David qui va devoir assumer seul le poids de ce crime. Les principes communautaires s’effondrent. Pendant que les autres sont enivrés par cette nouvelle richesse, sans avoir pourtant la moindre idée de comment la dépenser, David s’enfonce dans la culpabilité et la névrose.

Tous les trois, tout doucement, développent une paranoïa malsaine. Ils ne se parlent plus, ils s’espionnent et se méfient. C’est l’heure des petites manigances. Ils n’arrivent plus à vivre ensemble et désirent la disparition des deux autres. L’argent les rend violents. David s’est transformé.

Le comptable timide est devenu un meurtrier au sang froid, capable d’assassiner froidement deux truants pourtant aguerris.

Pire, l’argent a détruit la confiance sur laquelle reposait leur belle triangulaire.

I am not ashamed. I have known love. I have known rejection. I am not ashamed to declare my feelings; take trust for instance, or friendship. These are the important things in life. These are the things that matter, that help you on your way. If you can’t trust your friends, well, what then… What then?… Oh, yes. I believe in friends. I believe we need them. But if one day you can’t trust them any more, well, what then… What then?

Le monde a changé. Nous ne nous soucions plus que de nous mêmes. Il n’y a plus de projet collectif, juste une lutte acharnée pour le profit personnel sans autre objectif que d’être le plus riche. La preuve, au Paris Saint-Germain où les joueurs se livrent une bataille acharnée dans le vestiaire à celui qui gagnera le plus de millions, à défaut de gagner la Champions League sur le terrain. Dans Koh Lanta, on noue des alliances qui ne survivent jamais le direct du plateau de TF1.

Il ne doit en rester qu’un(e). Voilà la logique.

Si cela pouvait au moins résoudre les problèmes de surpopulation mondiale, ce ne serait pas si mal en fin de compte…

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

2 commentaires

  • Ça me donne envie de revoir le film. Le cinéma de Boyle en continuellement dans la recherche des travers dans les rapports humains. Il définie les limites des amitiés, de l’amour, et met en lumière les trahisons et désillusions. Quand on regarde sa filmographie il n’y a pas un film qui n’explore pas ces thématiques.

    • Merci Marion. Tout ça me donne envie d’expliquer 28 Days / Weeks Later.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.