STAR WARS ÉPISODE V : L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE

STAR WARS ÉPISODE V : L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE

Irvin Kershner, 1980

LE COMMENTAIRE

Nombreux sont les Catholiques qui vont manger leur Dieu chaque dimanche (cf Jesus Camp), en espérant secrètement le voir apparaître – sans trop y croire. En réalité, ils ne connaissent pas leur chance. Et si Dieu leur apparaissait pour de vrai et que tout le monde se rendait compte que Dieu était moche, ridé, qu’il a mauvaise haleine, les yeux rouges et qu’il porte une cape? Il est dans l’intérêt de tout le monde que Dieu demeure un mystère.

LE PITCH

Après une défaite cuisante (cf épisode IV), l’Empire met la pression sur l’Alliance rebelle.

LE RÉSUMÉ

It is a dark time for the Rebellion. Although the Death Star has been destroyed, Imperial troops have driven the Rebel forces from their hidden base and pursued them across the galaxy. Evading the dreaded Imperial Starfleet, a group of freedom fighters led by Luke Skywalker has established a new secret base on the remote ice world of Hoth. The evil lord Darth Vader, obsessed with finding young Skywalker, has dispatched thousands of remote probes into the far reaches of space…

Vexés d’avoir vu leur investissement réduit en poussière d’étoiles, les forces de l’Empire mènent la chasse aux rebels planqués sur la planète Hoth. Luke Skywalker (Mark Hamill) part en stage d’apprentissage chez Yoda, pistonné par son Maître Obi-Wan Kenobi (Alec Guinness). Le guerrier Jedi n’est cependant pas très enthousiaste.

That boy is our last hope.

No. There is another.

L’Empereur Palpatine (Clive Revill) s’en inquiète. Dark Vador (David Prowse) le rassure.

The son of Skywalker must not become a Jedi.

If he could be turned, he would become a powerful ally.

Yes… He would be a great asset. Can it be done?

He will join us or die, master.

Pendant que Luke reçoit l’enseignement Jedi, Han Solo (Harrison Ford) drague la princesse Leia (Carrie Fisher).

I love you.

I know.

Ils se réfugient chez Lando Calrissian (Billy Dee Williams), un ami de vingt ans qui va pourtant le trahir. Congelé dans la carbonite, Han Solo va servir de trophée à son ancien employeur Jabba le Hutt.

Rongé par les scrupules, Lando délivre Leia et Chewbacca.

Luke affronte Vador dans un duel au sabre laser. Sa main est tranchée par le Maître Sith. Vador propose au jeune homme de rejoindre le côté obscur. Luke refuse et découvre une cruelle vérité à propos de son adversaire.

Luke, you do not yet realize your importance. You have only begun to discover your power. Join me, and I will complete your training. With our combined strength, we can end this destructive conflict and bring order to the galaxy.

I’ll never join you!

If you only knew the power of the Dark Side. Obi-Wan never told you what happened to your father.

He told me enough! He told me you killed him!

No. I am your father.

Dépité mais pas résigné, Luke refuse de passer de l’autre côté. Il préfère se jeter dans le vide. Leia et Lando viennent à son secours. Pas le temps de se reposer, il faut aller chercher Han Solo.

empire strikes back

L’EXPLICATION

Star Wars V, c’est l’enseignement qui porte ses fruits.

Luke Skywalker n’a rien d’un virtuose (cf Amadeus). Le charisme lui manque. Il hésite encore beaucoup trop dans les 16 mètres. Malgré tout, le garçon montre un fort potentiel. C’est indéniable. Un potentiel suffisamment important pour que l’Empereur lui-même s’en inquiète. Ce diamant brut qu’est Luke a néanmoins besoin d’être travaillé sinon il risque de finir entre de mauvaises mains. Et parce que sans technique, la puissance n’est rien.

Much anger in him… like his father.

Le minet a besoin de se casser les dents. C’est pour cette raison qu’Obi-Wan Kenobi l’envoie chez Yoda, l’équivalent de Xian Chow (cf Kickboxer). Lorsque Luke arrive dans le système Dagobah, il pue la prétention. Sans peur et sans reproche, il croit donner toutes bonnes réponses comme un candidat de la République en Marche sur un plateau TV.

I won’t fail you! I’m not afraid!

You will be. You… will… be.

Au contact de Yoda, ce jeune louveteau va tout apprendre. À commencer par désapprendre. Le vieux Maître va lui enseigner les bases. Pour progresser, Luke doit se débarrasser de toutes ses certitudes qui empêchent d’y voir clair. Il devient une page blanche.

You must unlearn what you have learned.

Yoda ne cherche pas à le formater, en tout cas pas officiellement. Il cherche plutôt à vider l’esprit de tous les caches parasites que la société de consommation nous impose. Tirer un trait sur toutes ces légendes urbaines.

Size matters not. Look at me. Judge me by my size, do you? Hmm? Hmm. And well you should not. For my ally is the Force, and a powerful ally it is.

Leçon numéro 3 : la patience.

I cannot teach him. The boy has no patience.

He will learn patience.

Leçon numéro 4 : le tantrisme.

Control, control, you must learn control!

Parce que l’enseignement est complet, Yoda va aussi aider Luke à se méfier des inconnus qui lui proposent des bonbons dans la rue.

Is the dark side stronger?

No, no, no. Quicker, easier, more seductive.

Essayer ne suffit pas quand on est un Jedi, il faut passer à l’action.

All right, I’ll give it a try.

No. Try not. Do… or do not. There is no try.

Yoda se révèle être meilleur coach que psy. Plutôt que de se soucier du pourquoi, il s’intéresse davantage au comment car il est hyper-pragmatique.

But tell my why I can’t…

No, no! There is no « why ».

Sa méthode fonctionne car quand Luke fait face à son père, il est capable de résister à ses promesses de pouvoir alléchantes.

Luke, you can destroy the Emperor. He has foreseen this. It is your destiny. Join me, and together we can rule the galaxy as father and son.

En bon Freudien, Luke veut tuer le père. Alors il répond que non, qu’il préfère la paix des braves, le bonheur entre les peuples et autres fadaises. Comment peut-on choisir le flower power quand on a la chance de pouvoir dominer le monde avec son paternel?

Quel imbécile…

Son père essaie pourtant de lui apprendre le lâché prise. C’est important le lâché prise.

You have controlled your fear. Now, release your anger. 

Peine perdu! Yoda a rendu Skywalker Junior plus têtu comme un mulet (cf Indiana Jones et la dernière croisade). Au point où il saute dans le vide, sans golden parachute, à la recherche de liberté (cf Into the Wild), comme un idéaliste qu’il est (cf La Firme).

Heureusement pour l’humanité que Luke ne se soit pas mis à parler comme Yoda, qui n’est aujourd’hui cité que par les plus ringards.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.