UN HOMME IDÉAL

UN HOMME IDÉAL

Yann Gozlan, 2005

LE COMMENTAIRE

L’homme qu’on qualifie de gendre idéal est celui qui plait aux beaux-parents, non seulement parce qu’il est beau gosse mais parce qu’il est rassurant. Si possible blanc, propre sur lui, ayant reçu une bonne éducation – le plus souvent catholique. Qu’on ne s’y trompe pas. Personne n’est parfait. Cet intellectuel qui se cache derrière son écran souffre du syndrome de l’imposteur, comme tout le monde. Peut-être parce qu’il en est un.

LE PITCH

Un jeune auteur perce grâce à un livre qu’il n’a pas écrit.

LE RÉSUMÉ

Mathieu Vasseur (Pierre Niney) a 26 ans. Il travaille comme déménageur pour son oncle, ce qui lui permet de se consacrer à sa passion pour l’écriture. Malheureusement il n’est pas doué. Ses romans sont tous refusés par des maisons d’édition. Il n’a tout simplement pas le niveau.

Lors d’un déménagement, Mathieu découvre les manuscrits du propriétaire décédé. Un ancien combattant de la guerre d’Algérie qui vivait seul. Le romancier en herbe les ramènent chez lui et commence à les recopier sur son ordinateur. Il s’approprie le manuscrit qu’il rebaptise « Sable Noir ». Le patron des éditions du Cercle l’appelle aussitôt. La critique est dithyrambique. Sa carrière est lancée.

Lors d’un cocktail, il fait la rencontre d’Alice Fursac (Ana Girardot) qui lui a tapé dans l’oeil alors qu’elle donnait une conférence. Trois ans plus tard et le prix Renaudot en poche, Mathieu mène la vie de rêve avec Alice.

Son éditeur n’est pas aussi heureux. Trois ans qu’il attend le prochain roman. Mathieu est coincé. Son « L’homme de dos » est très mauvais.

La différence entre un bon auteur et un mauvais auteur c’est le discernement. Un bon auteur quand c’est mauvais il jette. 

La pression monte encore d’un cran lorsque Stanislas (Thibault Vinçon) les rejoint. Le cousin d’Alice a des doutes. Lors d’une séance de dédicaces, il est reconnu par Vincent (Marc Barbé) qui lui demande 50,000 euros pour garder le silence. Mathieu est pris dans la spirale. À court d’argent, il vole des armes de collection à son beau-père. Stanislas le découvre. Les deux hommes se battent. Mathieu le frappe mortellement. Il lui faut se débarrasser du corps. En pleine nuit, il prend un bateau et jette le cadavre à l’eau avant de regagner la rive à la nage au petit matin.

Alice tombe enceinte. Grâce à son soutien indéfectible, Mathieu accouche de son nouveau roman « Faux Semblants ». Alice et ses parents partent à Londres. Mathieu, mis sous pression par Vincent, l’invite à monter à Paris pour cambrioler l’appartement de ses beaux-parents. Sur le chemin, Mathieu accélère et jette la voiture contre une paroi montagneuse. Son maître chanteur meurt sur le coup. Le romancier peut ainsi faire croire à sa mort.

Dans un hotel formule 1, il découvre en direct à la télévision que sa ruse a fonctionné. Tout le monde le croit mort. Mathieu reprend une vie anonyme en déchargeant des palettes contre quelques centaines d’euros.

En passant devant une librairie, il découvre que son nouveau livre a été publié. Comme un réflexe, il songe à entrer puis hésite. Alice, qui porte leur enfant dans ses bras, croit l’apercevoir. Son ombre a déjà disparu.

UN HOMME IDEAL, un film de Yann Gozlan avec Pierre Niney et Ana Girardot

 

L’EXPLICATION

Un Homme Idéal, c’est le piège du plagiat.

Le talent n’est pas une condition suffisante pour réussir dans la vie (cf Sugar Man). Il faut également beaucoup d’ambition. Mathieu n’en manque pas. Son drame est qu’il manque singulièrement de talent. Il a néanmoins du flair et sait reconnaître le travail de qualité. Lorsqu’il déniche par hasard ce manuscrit, Mathieu est confronté à une question éthique: il pourrait simplement s’en inspirer pour proposer sa vision du monde comme le fait Gad Elmaleh par exemple. Ça n’a rien à voir avec du plagiat. Enfin pas vraiment. Presque. Mathieu choisit la facilité. Après tout, ce vétéran n’avait plus de famille. Qui se plaindra? Personne. Il préfère donc faire comme Tomer Sisley et recopie mot pour mot le texte de l’ancien combattant.

En procédant de la sorte, il se condamne lui-même. Cet acte est d’abord un aveu: celui qu’il n’est pas capable d’écrire par lui-même. Le pire se produit puisque ce livre a un succès qui le dépasse (cf Le Créateur). « Sable Noir » lui procure le prestige après lequel il courait. Alice, la villa, le soleil, l’argent, les lunettes de soleil et le petit polo Lacoste qui va bien…

Mathieu doit assumer les conséquences de son crime. N’est pas Frank Abagnale qui veut (cf Attrape moi si tu peux). Le jeune homme souffre de la situation et ne s’épanouit pas dans le mensonge. Il n’arrive pas à porter le costume d’auteur à succès qu’il s’est taillé. Trop large. Sa morale l’en empêche. Chaque compliment fait office de coup de poignard.

Vous n’êtes pas un héritier. Ce que vous avez vous l’avez gagné.

C’était effectivement son souhait le plus cher. Être reconnu… pour qui il est. Être reconnu tout court ne lui suffit pas. D’ailleurs il préférerait bien que personne ne le reconnaisse maintenant. Lui qui a voulu la célébrité ne pense plus qu’à repasser incognito. Pourchassé par son éditeur ainsi qu’Alice, il se retrouve au pied du mur.

Il a dit quoi, il a l’air content?

Ouais.

C’est génial!! Et moi j’ai le droit de lire quand??

Ben bientôt…

Il est prisonnier de la fausse image qu’il s’est créée. Mathieu peut crier, personne ne l’entend.

En tout cas, tu peux être fier.

Mathieu est devenu un menteur. Il a donc réussi à perdre le plus important, son identité.

Vous êtes qui?

Et toi Mathieu, tu sais qui tu es?

UN HOMME IDEAL, un film de Yann Gozlan avec Pierre Niney et Ana Girardot

Le menteur marche constamment sur le fil d’un rasoir. Il doit feindre une authenticité de circonstance. S’il parvient à éviter miraculeusement la catastrophe (cf L’adversaire), Mathieu doit malgré tout payer le prix fort. Il s’est offert un voyage au pays des merveilles sans payer son billet, il doit retourner dans l’anonymat. Disparaître eut été trop facile. Disparaître au moment où il avait fini par gagner sa place est un peu plus difficile à accepter.

Vincent lui avait dit qu’il n’était pas plus son ennemi que les Fursac étaient sa famille. Il avait raison. L’homme idéal est le tricheur qui reconnait son erreur et qui retourne à sa place, sans faire de scandale. Retour à la case départ, sans toucher les francs 20,000.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.