OSS 117 : ALERTE ROUGE EN AFRIQUE NOIRE

OSS 117 : ALERTE ROUGE EN AFRIQUE NOIRE

Nicolas Bedos, 2021

LE COMMENTAIRE

Contrairement à la femme qui a tendance à virer au vinaigre avec les années, l’homme vieillit comme du bon vin. Un grand cru. Il prend un peu en volume. Juste ce qu’il faut. Ses rides lui donnent du caractère sans écorner son charme autoritaire. Sa posture ne s’affaisse pas et sa détermination reste intacte. Il est noble, il est beau, il est Français.

LE PITCH

Une légende du contre-espionnage fait équipe avec un petit nouveau (cf Les Ripoux).

LE RÉSUMÉ

1981. La France se prépare pour les Présidentielles. À Paris, la perspective d’une défaite du Président sortant ne réjouit personne au service de la documentation extérieure et du contre-espionnage, à commencer par Armand Lesignac (Wladimir Yordanoff) :

Vous imaginez Mitterrand Président…?

De retour d’Afghanistan, Hubert Bonisseur de La Bath (Jean Dujardin) est affecté à l’informatique avant d’être envoyé en mission sauvetage. Le jeune agent 1001 (Pierre Niney) ne donne plus de nouvelle depuis qu’il a mis le pied en Afrique.

Lors du brief, Armand insiste sur les temps qui changent. L’Afrique est désormais indépendante. Il avertit donc OSS 117. Pas de blague.

Faites attention à ce que vous dites.

(…) Ils se ressemblent un peu tous quand même.

Officiellement non.

Une fois sur place, l’agent Français marche sur des oeufs. En plus de retrouver 1001, 117 doit aider le dictateur Koudjo Sangawe Bamba (Habib Dembélé) à mater la rebellion emmenée par sa femme Zéphyrine (Fatou N’Diaye) et qui est soutenue par l’URSS.

OSS 117 retrouve 1001 mais grille sa couverture. Les deux agents vont travailler ensemble mais la tension entre les deux est palpable. 1001 est plus vigoureux et mieux équipé que son confrère qui s’accroche à ses principes ancestraux.

Je n’ai rien contre la modernité mais ça ne marche pas.

Pendant que 1001 râle contre son prédécesseur sur les rives du fleuve, il commet une faute d’inattention et se fait happer par un crocodile. OSS 117 reprend les commandes et fait le boulot. Il donne une leçon de diplomatie à Zéphyrine.

Si on n’accepte pas les défauts de ses amis, alors on n’a pas d’amis.

Puis il rentre à Paris triomphal. Armand jubile. Tout le monde est heureux. Même si le PS s’apprête à gagner les élections, certaines choses ne sont pas prêtes de changer.

OSS 117 sera toujours là lui!

L’EXPLICATION

OSS 117 : Alerte Rouge en Afrique Noire, c’est un esprit Français solidement ancré dans le paysage.

Au Brésil, Hubert Bonisseur de La Bath avait déjà pu montrer à quel point il représentait une France rétrograde et absolument larguée (cf OSS 117 : Rio ne répond plus). Des années plus tard, il est resté fidèle à lui-même : farouchement attaché à ses valeurs patriotiques. Comme un coq, le seul animal capable de continuer à chanter alors qu’il a les pattes sur un tas de fumier.

C’est absurde, tout le monde rêve d’être Français!

À jamais reconnaissant envers le Saint Père.

Si la France est ce qu’elle est, c’est à vous qu’elle le doit.

Oui enfin, y a eu le Général aussi…

Il incarne une France patriarcale dans l’âme.

Est-ce une façon de parler de son mari? (…) Enfin, il ne va pas te torturer puisqu’il est ton mari.

Une France fermement réactionnaire face à la relève.

C’est bien de parler, mais faut écouter.

Délicieusement macho, débarquant dans le bureau en mettant une main aux fesses à ses collègues féminines (cf Promotion Canapé).

Ça c’est de la bonne femme!

Raciste parce qu’un peu ignorant, ce qui le dédouane de toute méchanceté (cf Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu?).

Que savez vous de l’Afrique?

Les Africains sont joyeux, sympathiques, rigolards, ils dansent bien. Il faut cependant nuancer ce constat : On a toujours d’être derrière eux.

Ce porte-drapeau ridiculement arrogant se retrouve confronté au challenge du temps qui passe. En effet, Armand attend de lui qu’il permette à la France de bien négocier le prochain virage.

Faites nous basculer dans le XXIe siècle!

Ce qui ne signifie pas de se mettre à la page en revisitant nos principes, mais au contraire de faire perdurer nos idées. Où ailleurs qu’en Afrique pour y parvenir? Un continent que la France a quitté sans jamais vraiment en partir.

Au sud du Sahara, OSS 117 comprend malgré tout qu’il n’est pas le bienvenu, contrairement aux apparences. Il est pris à parti sur le marché et ne comprend pas ce qui cloche avec son comportement impérialiste (cf L’Ordre et la Morale).

Tout va bien : je suis Français! (…) Je ne suis pas raciste, je porte vos robes!

Alors il doit s’adapter en courbant l’échine. Il fait quelques courbettes de circonstance, tout en rappelant quand même au Président local qui est le vrai patron. Quand il est nécessaire, on renvoie le guépard à la niche sans mettre les formes.

Bas les pattes Bamba!

OSS 117 semble avoir un train de retard par rapport à l’agence 1001 mais son expérience lui permet de s’inscrire dans la durée. Malgré son apparente naïveté, il sait naviguer. Séduisant Zéphyrine pour mieux la faire chuter afin de consolider le pouvoir en place et maintenir l’équilibre – qui penche clairement du côté de l’Hexagone.

L’Afrique contente, c’est une France prospère!

De fait, il réussit dans sa mission.

Quel boulot la démocratie avec tous ces putsch!

OSS 117 témoigne d’un esprit Français qui fait de la résistance. Un esprit Français qui ne s’inscrit pas dans le registre de l’auto-dérision ou la parodie, mais plutôt du cynisme. Hubert se rend sympathique auprès de celles et ceux qui s’amusaient des sketchs de Michel Leeb ou des chansons de Vincent Lagaf. Celles et ceux qui pensent qu’on ne peut plus rien dire. Ces Français qui rendront hommage à Michel Sardou lors de sa comédie musicale et qui regretteront sûrement de ne pas pouvoir chanter sur Le Temps béni des Colonies, morceau retiré de la playlist. 

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

2 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.