IN THE MOOD FOR LOVE

IN THE MOOD FOR LOVE

Wong Kar-wai, 2000

LE COMMENTAIRE

On devrait davantage profiter des petits moments ensemble plutôt que de vouloir les immortaliser. Pourquoi chercher à figer ces instants sur les réseaux sociaux quand nous pouvons imprimer le moment dans notre coeur? Les photos ou les vidéos sont bonnes pour les albums. Tandis que les émotions sont en nous pour toujours.

LE PITCH

Les liens de voisinage peuvent se transformer en belles histoires d’amour.

LE RÉSUMÉ

M. Chow (Tony Leung Chiu-wai) et Mme Chan (Maggie Cheung) emménagent le même jour, sur le même pallier.

Quelle coïncidence!

Mme Suen (Rebecca Pan) se montre bien curieuse de leur vie. La femme de M. Chow rentre toujours tard tandis que le mari de Mme Chan est souvent en voyage. Tous les deux finissent par occuper leur solitude ensemble. Il leur est difficile d’ignorer plus longtemps le fait que leurs partenaires entretiennent une relation.

C’est mon épouse qui m’achète toutes mes cravates.

(…) Quelle troublante coïncidence. Mon mari a une cravate identique à la vôtre. C’est, parait-il, un cadeau de son patron. Il la porte tous les jours.

Et ma femme a un sac tout comme le votre…

Une fois cette pesante vérité avouée, Mme Chan et M. Chow se voient de plus en plus régulièrement. Grâce à lui, elle s’entraîne à confronter son mari. Pendant qu’il reprend l’écriture d’une série sur les arts martiaux, avec l’aide de son amie.

Leurs sentiments sont évidents (cf Call me by your Name).

M. Chow se lance le premier.

Je sais que vous ne quitterez pas votre mari, alors je pars.

Il accepte une offre à Singapour et propose à Mme Chan de le suivre.

S’il y avait un deuxième billet, partirions-nous ensemble? 

Elle arrive trop tard (cf Ludwig Van B.).

Ils ne feront plus que se rater les années suivantes. Elle l’appelle sans prononcer le moindre mot, puis s’invite chez lui en son absence (cf Chungking Express). Trois ans plus tard, M. Chow rend visite à son ancien propriétaire sans savoir que M.Chan est revenue vivre à Honk Kong.

En voyage au Cambodge, M. Chow murmure son secret dans un mur – comme le veut la tradition.

Il se souvient des années passées comme s’il regardait à travers une fenêtre poussiéreuse. Le passé est quelque chose qu’il peut voir mais pas toucher. Et tout ce qu’il aperçoit est flou ou indistinct.

 

L’EXPLICATION

In the Mood for Love, c’est un amour platonique.

M. Chow et Mme Chan sont bien installés dans leur petite vie et font déjà mine de ne pas se voir – comme tout le monde. Ils ne sont déjà plus disponibles : doublement mariés à leur conjoint et à leur travail. Soit ils rentrent trop tard, ou sont en voyage, ou sont trop fatigués. Bref, on ne peut les apercevoir qu’entre deux portes.

La vie va se charger de les rapprocher. Impossible de s’ignorer quand on vit au même endroit (cf Her).

Désolée de vous déranger.

C’est naturel entre voisins!

En vérité, ils se connaissent. Ils partagent leur vie sans en avoir conscience.

Et vous, ça va?

Comme vous.

L’amour entre eux nait d’un partage. Leurs hésitations tout d’abord. Puis leurs frustrations.

C’est son anniversaire et je ne sais pas quoi lui offrir.

Ils se parlent de ce qui leur fait mal. Leurs doutes liés à des secrets inavouables.

Je ne pensais pas que la vie conjugale serait si difficile. Quand on est seul, on n’a besoin de personne pour se sentir bien. Mais en couple, il faut être heureux ensemble. (cf Domicile Conjugal)

Cela fait quelques temps qu’ils ne sont plus heureux et qu’ils n’osent pas en parler. Quelques temps qu’ils sont cocus et qu’ils font semblant de rien. Leur amour prend forme quand ils en ont précisément assez de faire semblant. M. Chow et Mme Chan ont envie de s’échapper.

Et si nous ne rentrions pas ce soir?

Aucun coup de foudre. Cette relation se développe avec le temps. Naturellement. Les amoureux sont d’ailleurs souvent les derniers au courant de ce qui se trame.

Les choses se passent sans qu’on ne s’en aperçoive.

Savoir, sans le savoir.

Leur amour prend une dimension platonique dès lors qu’ils refusent d’un commun accord de rentrer dans le mensonge. Ils ont tous les deux été déçus et trouveraient dommage que leur relation tombe dans la banalité de l’adultère.

Jamais nous ne serons comme eux.

Un amour plus pur mais dont le platonisme se retrouve immédiatement menacé par les autres. Mis en danger par le qu’en dira-t-on. M. Chow et Mme Chan ont l’impression de devoir se cacher, bien qu’ils ne fassent rien de moralement répréhensible. Ils souffrent du poids des regards. Contraints de jouer à nouveau la comédie, ce qu’ils s’étaient promis de ne plus faire.

Ils vont reconnaître votre parapluie, ils sauront que j’étais avec vous.

C’est pourquoi il décide de partir.

Je veux changer d’air, j’en ai assez des commérages. (…) J’étais sûr de ne pas devenir comme eux mais je me suis fait piéger.

C’est également pourquoi elle ne peut pas le suivre (cf Les Vestiges du Jour).

À l’heure où le sexe compulsif a phagocyté nos vies boulimiques (cf Love, Les Olympiades), il semble que nous ayons perdu de vue l’essentiel. À force de passer d’une relation à une autre, cherchant toujours plus d’intensité orgasmique, nous n’accordons plus de place aux petits détails.

Il suffit de faire un peu attention.

La valeur d’une intention.

Pourquoi m’avez vous appelez aujourd’hui?

J’étais libre et je voulais entendre votre voix.

Se croiser dans les escaliers.

 

Prononcer quelques mots timides mais qui viennent du coeur. Pas de formule toute faite. Quand M. Chow évoque le mari de Mme Chan, il en a la gorge noué. Il ne peut plus le supporter. Pas de tricherie.

Je voudrais que jamais il ne revienne.

M. Chow et Mme Chan font la preuve qu’on peut encore entretenir un amour à la fois passionnel et très subtil.

Mme Chan pose une dernière question.

C’était bien, n’est ce pas?

Car elle sait que le temps peut tout effacer. Cette question ne vise pas une validation. Elle se pose pour s’apprécier. D’autant plus que les personnes concernées connaissent la réponse.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

2 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.