THE DAY AFTER TOMORROW

THE DAY AFTER TOMORROW
Roland Emmerich, 2004

LE COMMENTAIRE

Si les récentes élections ont prouvé que les sondeurs pouvaient se planter, la science ne peut quand même pas toujours se tromper. Le réchauffement climatique par exemple c’est pas du bidon. 2016 fut l’année la plus chaude de ces 2016 dernières années. Quand le déluge arrivera, parce qu’il va bien finir par arriver un jour, il ne faudra pas avoir oublié ni son vêtement de pluie, ni son paquet de Tampax dans le taxi G7.

LE PITCH

Le climatologue Jack Hall (Dennis Quaid) voit la glace du Pôle Nord se fissurer sous ses yeux.

LE RÉSUMÉ

Jack Hall a eu la preuve que la planète se détraque. Il partage son analyse alarmante lors d’une conférence des Nations-Unies.

I think we are on the verge of a major climate shift!

Le Vice-Président Américain Raymond Becker (Kenneth Welsh) n’est pas impressionné. Il se soucie davantage des oscillations de Wall-Street que des variations thermométriques observées de par le monde.

Our climate is fragile. At the rate we’re polluting the environment and burning fossil fuels, the ice caps will soon disappear.

Professor Hall, our economy is every bit as fragile as the environment. Perhaps you should keep that in mind before making sensationalist claims.

En Écosse, le professeur Terry Rapson (Ian Holm) constate que les marqueurs dans l’Atlantique Nord indiquent une chute dramatique des températures. Les météorologues font des projections, sur le modèle de Jack, qui sont formelles: le monde se prépare à un nouvel âge de glace.

À New-York, Sam Hall (Jake Gyllenhaal) se préparait à participer à une compétition universitaire. Il n’a pas le temps de se sauver que Manhattan est frappé par un violent tsunami. Sam parvient à se réfugier dans la bibliothèque en compagnie de son amie Laura (Emmy Rossum).

Le Président Blake ordonne l’évacuation des États-Unis, direction le Mexique. Plus que l’état d’urgence, c’est la panique.

What can we do?

Save as many as you can!

Pendant que les autorités essaient de sauver les meubles, Jack part à la rescousse de son fils.

I will come for you, do you understand me? I will come for you.

Il est victime des conditions climatiques et se retrouve bloqué à hauteur de Philadelphie. Il doit continuer la route à pieds.

Pendant ce temps des gens meurent. L’Écosse est rayée de la carte. Et le Président Blake est victime d’un accident.

Quelques jours plus tard, la tempête se dissipe. Jack retrouve tout le monde sain et sauf, juste mort de froid. Le gouvernement américain en vacances au Mexique appelle à retrouver les survivants. Tout l’hémisphère Nord est recouvert de glace et de neige.

le-jour-d-apres-photo-jake-gyllenhaal-981390

L’EXPLICATION

Le jour d’après(-demain) c’est un monde qui n’est plus à l’heure.

Une fracture entre les plaques tectoniques s’est opérée entre des jeunes insouciants d’un côté et des adultes dépassés par les événements de l’autre. Sam et ses copains sont bien trop plein d’eux-mêmes, en train de voler à travers le pays pour participer à un concours de quéquettes alors que sa planète se meurt. De l’autre côté, Jack joue les pompiers sauf qu’il a toujours un coup de retard. Le Vice-Président est toujours convaincu que c’est la bourse qui fait la pluie et le beau temps, non l’inverse. Il ne voit pas la menace arriver. Et Terry Rapson est surpris par la tempête.

Le Jour d’Après c’est le dernier avertissement. La nature reprend ses droits, ce qui s’accompagne d’une nécessaire prise de conscience. Nous ne sommes rien. Quand la terre éternue, c’est tout le monde qui frissonne. Laura la première de la classe réalise que ses bonnes notes ne valent pas tripette à l’échelle de la planète.

Everything I’ve ever cared about, everything I’ve worked for… has all been preparation for a future that no longer exists. I know you always thought I took the competition too seriously. You were right. It was all for nothing.

Le Jour d’Après c’est une horloge biologique détraquée, impossible à réparer, et qui continue de perdre des minutes précieuses. On ne la remonte pas.

If we don’t act now it’s going to be too late.

Pendant ce temps, on regarde calmement. On remet à demain. Jack n’arrête pas de répéter à Sam que c’est la merde et qu’il doit se barrer le plus vite possible.

Are you sure you can’t get home any sooner than tomorrow?

Sam, pourtant fruit d’une génération d’impatients, n’est bizarrement pas pressé. On contemple jusqu’à ce qu’on ne puisse plus que constater. Il y a une incapacité à agir, réagir et apprendre de nos erreurs.

Mankind survived the last ice age. We’re certainly capable of surviving this one. All depends on whether or not we’re able to learn from our mistakes?

Par conséquent le monde est logiquement puni, en tout cas une partie du monde: Les riches qui filent aussitôt se réfugier chez les pauvres. Pratique et pas cher! De l’autre côté d’un mur qu’ils n’ont pas voulu, les Mexicains ont le sens de l’hospitalité. En plus d’être criblés de dettes. Après tout ils doivent bien ça à des Américains sans qui on vivrait tous en Germanie, rappelons-le aussi.

Il ne s’agit pourtant pas d’une apocalypse. Nous avons une dernière chance. Le salut ne passera que par l’humilité et l’intelligence. La société repart peut-être de Cabo San Lucas. C’est néanmoins dans une bibliothèque que les jeunes trouvent refuge, pas à siroter des Piña Coladas sur le bord de la plage.

Think God’s gonna’ save you?

No… I don’t believe in God.

You’re holding on to that Bible pretty tight.

I’m protecting it.

This Bible… is the first book ever printed. It represents… the dawn of the Age of Reason.

Le Jour d’Après, c’est le huitième. Une nouvelle semaine commence. On va pouvoir vivre notre vie, en espérant que la jeunesse est consciente que le savoir compte bien plus que la foi. Un Jésus averti en vaut deux. La lucidité offre statistiquement plus de chances de survie que la crédulité. N’en déplaise à Donald Trump qui a clôturé son discours d’investiture par plusieurs « Dieu bénisse l’Amérique! » avant d’annoncer la reprise immédiate des forages du pétrole et du gaz de schiste. C’est Emmanuel Macron qui invite à make the planet great again sans toucher au glyphosate et stoppant les turbines des éoliennes.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

2 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.