OBLIVION

OBLIVION
Joseph Kosinski, 2013

LE COMMENTAIRE

Chaque couple connaît des paliers lors desquels il faut essayer de d’imaginer l’étape d’après : un emménagement, un mariage, un enfant, un chat. C’est souvent le moment où le couple réalise qui lui manque la petite pièce de 50c nécessaire pour utiliser les jumelles. Dans cette situation critique, soit le couple s’engueule et rompt. Ou le couple s’embrasse et oublie le futur pour se re-concentrer sur le présent.

LE PITCH

Alors qu’il finit sa mission sur terre, un homme voit ses certitudes bouleversées.

LE RÉSUMÉ

Après une guerre nucléaire contre les extra-terrestres, la terre est devenue inhabitable (cf Wall-E). Les survivants sont partis sur le Tet, une gigantesque station orbitale, en attendant de rejoindre Titan, une lune de Saturne. Jack Harper (Tom Cruise), le technicien 49, et sa compagne Vika (Andrea Riseborough) s’occupent de la maintenance des drones jusqu’à ce que des plateformes aient fini de drainer les océans pour fournir de l’énergie dont l’humanité aura besoin sur Titan. Les ‘rapaces’ attaquent encore. Il faut être vigilant.

Jack est perturbé par un rêve récurrent dans lequel il se retrouve à New York pré-guerre en compagnie d’une jeune femme.

Earth, before the war. New York, before I was born. A place I’ve only seen pictures of. I know you… But we’ve never met. I’m with you… But I don’t know your name. I know I’m dreaming. But it feels like more than that. It feels like a memory. How can that be?

Puis il se lève pour aller travailler, comme d’habitude. Il n’a plus que deux semaines à tirer. Cependant il a du mal à se résoudre à quitter la terre qu’il considère encore comme son chez lui.

I can’t shake the feeling, that earth, inspite of all that’s happened, earth is still my home.

Jack ne cesse de se questionner. Il lit de la poésie, ce qui inquiète Vika.

Alors qu’il se repose dans une retraite qu’il a aménagé, il aperçoit un vaisseau pré-guerre s’écraser. Il se rend sur place, croyant trouver des rapaces. Il y trouve la femme de ses rêves, Julia (Olga Kurylenko) et la protège d’un drone qui cherche à l’abattre.

Julia retourne avec Jack sur les lieux du crash où ils sont tous les deux capturés par des rapaces qui se trouvent être… des humains! Le leader de la résistance Malcolm Beech (Morgan Freeman) propose à Jack de se rendre en zone interdite pour trouver la vérité.

I’ve been watching you, Jack. You’re curious. What are you looking for in those books? Do they bring back old memories? Don’t ask too many questions. They lied to you. It’s time to learn the truth.

C’est au sommet de ce qui reste de l’Empire State Building que Julia révèle à Jack qu’elle est sa femme. Vika assiste à la scène et dénonce Jack à Sally (Melissa Leo) qui envoie un drone sur le champs pour les abattre. Jack et Julia parviennent à s’enfuir mais s’échouent en zone interdite. Il découvre un secteur sous la protection d’un clone de Jack, le technicien 52, qui reporte à un clone de Vika.

Malcolm révèle à Jack que le Tet est une intelligence artificielle qui a détruit notre lune, créant de multiples dérèglements sur la planète. Lors d’une mission de reconnaissance, le Tet a capturé Jack et Vika, deux astronautes chevronnés, leur a effacé la mémoire, les a cloné par milliers pour exterminer l’humanité et mieux s’emparer des ressources naturelles de la planète. L’un des clones de Jack était apparemment différent.

Jack 49 part en mission suicide accompagné de Malcolm pour faire exploser le Tet.

I created you, Jack. I am your God.

Fuck you, Sally.

Trois ans plus tard, Jack 52 retrouve lui aussi la mémoire. Il peut rejoindre Julia et sa fille.

oblivion-10

L’EXPLICATION

Oblivion, c’est l’impossible formatage.

Les catastrophistes pensent que c’est foutu et qu’on ferait mieux de tous partir vivre dans les bois. Il nous suffit de regarder comme la planète se dérègle et de voir que l’intelligence artificielle va bientôt faire de nous des robots.

Heureusement que les humanistes font de la résistance. Nous avons peut-être une bonne raison de rester optimistes grâce à notre conscience, quelque chose que les machines n’auront jamais (comme le lundi au soleil). Alors que tout semble foutre le camp, il n’est peut-être pas trop tard.

If we have souls, they are made of the love we share… undimmed by time and bound by death.

Jack et Vika sont deux clones sans la moindre sensibilité. Ils sont sur terre en mission. Ils prennent leurs ordres du commandement tous les jours, qui les surveille plus qu’autre chose puisqu’on leur pose régulièrement la question de savoir s’ils estiment toujours être une équipe efficace.

Are you an effective team?

Tous les deux sont aux ordres. Ils font bien leur boulot, tous les jours, sans se questionner. Ils sont ensemble. Ils s’aiment. Ils font du sexe dans la piscine. Ils ont une perspective : dans deux semaines, ils seront en vacances.

Jack et Vika sont à notre image, coincés que nous sommes dans nos carrières pire que des machines. À aller au yoga comme des automates. À se comparer les salaires. À obéir à on ne sait quelle autorité qui nous promet la lune sur Saturne. À attendre désespérément nos prochaines vacances pour partir en Indonésie d’où on pourra envoyer des stories Instagram à faire baver nos amis. Alors qu’en fait on leur enverra plutôt des messages de sécurité sur Facebook à cause des séismes. Et on sera quand même bien content de rentrer vivants et de reprendre notre travail. Nous ne nous en rendons même pas compte, sauf quand on finit par faire un burn out – qu’on reçoit comme un drame plutôt qu’une opportunité. Comme si nous nous en voulions de ne plus arriver à tenir la cadence de cette vie de fou, pour ne pas dire autre chose.

Qu’est-ce qui nous a fait devenir aussi ternes? Depuis quand sommes nous en mission? D’où faisons-nous passer des lois par ordonnance comme ça, parce que c’est nécessaire pour la nation? À partir de quand avons nous commencé à mettre le coude devant notre copie pour ne pas que notre voisin puisse voir nos réponses? Quand avons-nous laissé le Tet détruire notre lune?

Heureusement qu’il y a quelque chose en nous de Tennessee, qui nous pousse toujours à chercher notre épanouissement personnel. Ce petit truc qui fait qu’on résiste au lavage de cerveau. On se rappelle alors.

I remember.

On se rappelle soudainement de ce qui fait qu’on est heureux, des petits bonheurs simples et pas dictés par l’industrie du marketing ou du cinéma. Ces instants que l’on passe à être dans la lune justement, à être peinard à côté d’un lac à rien faire, à se regarder dans les yeux, à vouloir décrocher les étoiles. C’est pour ça que notre coeur bat. C’est pour ça qu’on a envie de vivre.

I want mankind to survive.

Quand on se rappelle de tout ça, on voit la vie autrement. On se rend compte qu’on croyait jouer dans la bonne équipe et qu’on faisait erreur. Et c’est pas grave car nos rêves ne sont jamais bien loin. Dans ce cas là, on n’a plus peur de se débrancher. Ce n’est pas un sacrifice, c’est une faveur que l’on se fait. Quand on va chercher profond en soi et qu’on se rappelle tout ça, alors on trouve le courage nécessaire. Et on retrouve le sourire.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.