LEAVING NEVERLAND

LEAVING NEVERLAND

Dan Reed, 2019

LE COMMENTAIRE

Les photos de famille sont toujours pénibles à regarder, des années plus tard. Nous y étions plus jeunes, moins gros et pourtant tout aussi laids à l’époque – dans un autre genre. Nous étions des victimes de la mode à petit prix. Le costume était trop large. La moustache laissait à désirer. Et au milieu de la photo, on trouvait parfois un gros pédophile déguisé en Michael Jackson.

LE PITCH

Deux hommes témoignent de leurs années au côté du Roi de la pop.

LE RÉSUMÉ

À cinq ans, Wade Robson était déjà fan, comme tout le monde. Le jeune Australien enchaîne les chorégraphies avec un certain talent. Ses parents décident de l’inscrire à des concours qui vont lui valoir d’être remarqués. Michael Jackson, en tournée sur le continent, entend parler du petit prodige et accepte de le rencontrer. L’artiste est impressionné par l’enfant et lui propose de le rejoindre sur scène lors de l’un de ses concerts. C’est la consécration.

James Safechuck est un peu plus vieux. Sa mère lui fait faire des publicités pour des grands marques. C’est sur un tournage que le petit garçon fait connaissance avec son idole. Le réalisateur n’aura besoin que d’une seule prise pour immortaliser la surprise sur le visage de l’enfant au moment de rencontrer la star pour la première fois. Michael Jackson se rapproche de Safechuck et lui propose également de venir faire une performance sur scène en sa compagnie.

And Stevie Wonder was on stage as well.

C’est ainsi que le chanteur prenait des petits garçons sous son aile en leur donnant l’impression d’être des élus de Dieu.

He’s bigger than life. And he likes you.

Jackson invite la famille pendant ses concerts pour avoir la joie de passer du temps avec son nouveau copain, lui qui n’a pas eu d’enfance. Les parents sont en confiance. Les mamans sont presque heureuses de s’effacer pour laisser leur fiston vivre leur rêve.

I didn’t want to be in his way.

Jackson invite son ami dans son ranch de Neverland où il lui propose de dormir dans son lit. Passer la nuit avec Michael Jackson ne se refuse pas quand on est fan.

I would be hurt that he would be in another room so I would ask him to stay.

Puis il y a les baisers volés et les caresses interdites. Robson et Safechuck décrivent les actes sexuels répétés, sans que cela ne pose problème.

I don’t have unpleasant memories.

La douleur apparait lorsque Michael Jackson change de favori. Robson et Safechuck ne sont pas les seuls. Ils se sentent mis sur la touche.

You’re no longer special.

Les deux ados font leur bonhomme de chemin, profitant du réseau de la star. Robson devient danseur puis chorégraphe. Tandis que Safechuck se lance dans la réalisation.

Et puis en 1993, Jordan Chandler porte plainte contre la star pour harcèlement sexuel. Robson et Safechuck sont aussitôt contactés par leur ami pour témoigner en sa faveur. Ils s’exécutent sans réfléchir. Le procès se règlera par un accord se chiffrant à une quinzaine de millions de dollars américains.

Robson et Safechuck traversent par la suite des périodes de dépression et d’angoisse. Ils se détestent, sans parvenir à en identifier la cause. En 2002, un nouveau scandale fait surface. Michael Jackson est finalement acquitté en 2005. Il meurt en 2009 (cf This is it).

Robson et Safechuck deviennent pères tous les deux. C’est la naissance de leurs fils respectifs qui va les pousser à se confier. Ils dénoncent les crimes pédophiles dont ils ont été les victimes entre 7 et 14 ans pour éviter que leurs vies ne se brisent définitivement. Car encore aujourd’hui ils vivent avec l’impression d’avoir trahi leur ami.

I’m still working on it.

L’EXPLICATION

Leaving Neverland, c’est un viol collectif.

On utilise le terme de viol collectif pour parler d’une situation dans laquelle une personne aurait été abusée par un groupe. En l’occurrence, il s’agit de l’inverse : une personne a trompé la terre entière. C’est un viol collectif car à travers le témoignage troublant de Robson et Safechuck qui furent aux premières loges, si l’on peut dire, nous nous sentons tous trompés.

Ça ne fait jamais plaisir d’être abusé. On pense aux fans de l’OM trompés par Bernard Tapie, aux actrices qui ont cru à Harvey Weinstein ou aux Français qui ont cru bêtement au nouveau monde de Jupiter. Mais apprendre que Michael Jackson est un pédophile… c’est pire que de se faire entendre dire que le père Noël est une ordure. C’est incroyable. Plus qu’un rêve qui s’écroule, c’est une envie de vomir. Car dans la catégorie des salauds, il n’y a pas plus répugnant. Le pédophile profite de la naïveté des enfants pour leur voler leur innocence (cf Les Chatouilles). C’est horrible.

Par ailleurs, qui aurait pu se douter? Les pédophiles ont le profil de l’emploi d’habitude: des hommes seuls, vicieux, profondément mal intentionnés (cf Sleepers). Ce qui n’état pas le cas de Michael. Et pourtant…

He helped me tremendously with my career. And he also abused me sexually for 7 years.

Comment ne nous sommes-nous pas rendus compte? Il est vrai qu’il est toujours facile de reconnaître le malfaiteur a posteriori. Emile Louis avait effectivement tout d’un monstre. Alors que Michael Jackson n’a ressemblé à un monstre qu’à la fin de sa vie. Il était seul lui-aussi, bien que souvent entouré d’enfants. C’était bizarre. Ça ne fait pas d’Yves Duteil un pédophile pour autant. Ses mouvements de hanches étaient quand même un peu déplacés. Nous aurions du savoir.

Parce que nous ne nous sommes pas méfiés, nous nous sentons tous très bêtes, déçus, coupables et en colère aujourd’hui. Le viol collectif conduit aux réactions les plus épidermiques. Les producteurs des Simpsons ont décidé de retirer l’un de leurs épisodes pour lequel la star avait prêté sa voix. On se demande si l’on peut encore passer « Beat it » dans des mariages ou faire le moonwalk sur « Billie Jean ». Continuerait-on de danser sur une chanson de Franky Vincent s’il était pédophile? Personne ne danserait sur Marc Dutroux.

Comme Robson et Safechuck qui ont l’impression que leur vie repose sur du vent, nous avons la sensation d’avoir été spolié. Michael Jackson nous a volé nos vies. Il appartenait au patrimoine de l’UNESCO de la musique. Mettre ses disques à la poubelle c’est tirer un trait sur la majeure partie de notre vie. C’est impossible. Qu’est-ce qui se passe quand celui qu’on aime se révèle être un monstre? Qu’est-ce qui se passe quand on continue d’aimer ce monstre, malgré tout?

C’est peut-être pourquoi certains se réfugient dans le déni et veulent continuer de croire, quitte à défendre les points de vue douteux, comme Yann Moix qui affirme que M.J. ne pouvait pas être pédophile car il était lui-même un enfant… Ces propos sont presque aussi douteux que ceux du Père de la Morandais qui affirme que les victimes des prêtres pédophiles (cf Spotlight) sont souvent des gamins frustrés, en recherche de tendresse. Le viol collectif provoque un tremblement de terre qui retourne visiblement la tête de tout le monde.

Que Michael Jackson était dérangé, cela ne fait aucun doute. Lorsque ses jeunes amis quittaient le ranch, Michael pleurait souvent. Et il était sûrement sincère.

He truly believed it.

Il n’en reste pas moins qu’il a blessé des enfants sans le vouloir et ruiné des vies.

Que la célébrité ait conduit ces familles à donner leurs garçons en pâture à l’ogre, c’est un autre sujet. Tout comme on peut s’interroger sur les complices de la star, ceux qui savaient et qui ont fermé les yeux sur ses agissements.

Toujours est-il qu’aujourd’hui, nous avons la migraine. Et qu’il faut continuer d’aller bosser malgré tout.

LE TRAILER

https://www.youtube.com/watch?v=R_Ze8LjzV7Q

Cette explication n’engage que son auteur.

5 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.