STAR WARS ÉPISODE I : LA MENACE FANTÔME

STAR WARS ÉPISODE I  : LA MENACE FANTÔME

George Lucas, 1999

LE COMMENTAIRE

Nous aimons utiliser l’expression nos chères têtes blondes pour parler affectueusement de nos enfants – en règle générale. Sans doute un reste de Nazisme qui n’est pas bien parti au lavage. Il est vrai que la figure du petit blond est mignonne : Danny Pintauro dans Madame est servie, Rick Schroeder dans Ricky ou la belle vie, Danny Lloyd dans Shining, Edmund dans Allemagne Année Zéro. Ils ont tous des têtes à s’appeler Martin, Richard ou Antoine. Et pourtant, l’ombre de ces petites crapules cache peut-être l’un des plus grands vilains de tout le monde moderne…

LE PITCH

La République galactique commence à montrer des signes d’essoufflement.

LE RÉSUMÉ

Turmoil has engulfed the Galactic Republic. The taxation of trade routes to outlying star systems is in dispute. Hoping to resolve the matter with a blockade of deadly battleships, the greedy Trade Federation has stopped all shipping to the small planet of Naboo. While the Congress of the Republic endlessly debates this alarming chain of events, the Supreme Chancellor has secretly dispatched two Jedi Knights, the guardians of peace and justice in the galaxy, to settle the conflict…

Le Jedi Qui-Gon Jinn (Liam Neeson) et son apprenti Obi-Wan Kenobi  (Ewan McGregor) sont envoyés à la rescousse par le chancelier Valorum (Terence Stamp) pour régler un litige avec la Fédération du commerce. Une fois sur place, ils se rendent compte que les intentions de la Fédération sont expansionnistes. Nute Gunray (Silas Carson) et Sidious (Ian McDiarmid) veulent conquérir Naboo.

Bien aidé par le Gungan Jar Jar Binks, Qui-Gon et Obi-Wan se rendent sur Theed pour délivrer la reine des Naboos Padmé Amidala (Natalie Portman).

Le vaisseau doit se poser en catastrophe sur la planète Tatooine où Qui-Gon rencontre par hasard le jeune Anakin Skywalker (Jake Lloyd) qu’il soupçonne d’être l’élu (cf Matrix). Rien que ça. Il veut en faire un Jedi.

With your permission, my master, I have encountered a vergence in the Force.

A vergence, you say?

Located around a person?

A boy. His cells have the highest concentration of midi-chlorians I have seen in a life-form. It was possible he was concieved by the midi-chlorians.

You refer to the prophecy of The One who will bring balance to the Force. You believe it’s this boy?

Avant de repartir, Qui-Gon est attaqué par l’apprenti de Sidious, le Sith Dark Maul (Ray Park). Le Conseil des Jedi est perplexe. D’après Ki-Adi-Mundi (Silas Carson), les Siths ont disparu depuis belles lurettes. Windi et Yoda quant à eux sont sceptiques à propos du jeune Skywalker. Ils ne sentent pas le gamin. Obi-Wan s’étonne même de l’obstination de son Maître.

The boy is dangerous. They all sense it, why can’t you?

Pendant ce temps, la politique fait rage au Sénat. La reine Amidala obtient la destitution de Valorum mais pas gain de cause. Le Sénateur Palpatine (Ian McDiarmid) profite de ses réseaux pour prendre le pouvoir. La reine rentre chez elle, bien décidée à faire la guerre à l’armée de la Fédération.

Our people are dying, Senator. We must do something quickly to stop the Federation.

To be realistic, your Majesty. I think we are going to have to accept Federation control for the time being.

That is something I cannot do.

Dans l’affrontement, le jeune Anakin prouve définitivement qu’il est un virtuose du pilotage. Il détruit le vaisseau amiral et se fait repérer par le Sénateur Palpatine en personne.

And you, young Skywalker; we shall watch your career with great interest.

Dark Maul s’en prend à nouveau aux Jedi. Il tue Qui-Gon puis se fait couper en deux par Obi-Wan qui est élevé au rang de chevalier. Respectant les dernières volontés de son Maître, il accepte de former Anakin.

Après autopsie de Dark Maul, Windu confirme qu’il s’agissait bien d’un Sith. Yoda met tout le monde en garde sur le fait que les Sith fonctionnent par paire et qu’il en reste forcément un quelque part.

Always two there are. No more, no less. A master and an apprentice.

But which was destroyed, the master or the apprentice?

La menace pèse sur la République.

Star-Wars-la-menace-fantome-3

L’EXPLICATION

Star Wars episode I, ce sont les premiers symptômes.

Il n’existe pas de civilisations qui soient éternelles. Le parti socialiste français est en train de connaître le même sort que le parti communiste français. Les Nazis n’ont régné que quelques années sur les mille que leur Führer leur avait promises. Les Égyptiens, les Grecs et les Romains ont tous fini par disparaître. Les hommes de Cro-Magnon et de Neandertal ont eux aussi du évoluer. Même les dinosaures n’ont pas su éviter l’extinction (cf Jurassic Park). Les Américains sentent déjà la menace Chinoise. Les Chrétiens n’ont qu’à bien s’accrocher. Entre les différents scandales qui secouent l’Église (cf Amen, Spotlight, Da Vinci Code) et Notre Dame qui brûle, ça va mal… Les tourments que rencontre la République galactique sont donc à l’image de ce que nous vivons aujourd’hui.

It is clear to me now that the Republic no longer functions. 

Ce qui tend également à prouver que tous les systèmes sont vulnérables. La République est une forme de gouvernement précieuse et par conséquent très fragile car elle est éprouvée chaque jour par l’ambition des uns et l’égoïsme des autres, comme le fait remarquer Anakin :

Mom, you said that the biggest problem in the universe is no one helps each other.

Pour ne pas que le bateau de la République coule (cf Titanic), on peut essayer de colmater les brèches en dernier recours. C’est pour cela que Qui-Gon et Obi-Wan se battent comme des beaux diables contre Dark Maul. Malheureusement, il est peut-être déjà trop tard.

Car pour ne pas que le bateau coule, on peut tout simplement éviter l’iceberg. En l’occurrence, il eut été judicieux de ne pas installer Palpatine à la tête de la République alors qu’il est Sidious.

Pour ne pas que le bateau coule, on peut commencer par anticiper l’iceberg. Pour cela il faut s’en remettre à son instinct, comme le prône pourtant Qui-Gon.

Remember, concentrate on the moment. Feel, don’t think. Trust your instincts.

Qui-Gon va faire une belle erreur en pariant sur Anakin. Non seulement il se trompe de cheval, mais en plus il n’écoute pas les sages qui le mettent pourtant en garde. Il veut faire les choses en douce.

The Queen does not need to know.

Il refuse de changer de cap. Son obstination va engendrer les conséquences catastrophiques que l’on sait (cf Star Wars épisode V).

Pour ne pas que le bateau coule, on pourrait se dire que la solution la plus simple reste encore de ne pas prendre la mer. Mais nous sommes bien obligés de voyager. L’humanité n’est pas sédentaire. Alors puisqu’il faut continuer d’avancer, nous pouvons regarder à l’horizon et cultiver la vigilance, comme le prône Yoda.

Remember: Your focus determines your reality.

Essayer de faire attention à cette menace fantôme que nous ne voyons pas : cerner les intentions profondes de ceux qui nous gouvernent, ni se tromper sur le potentiel de celui que nous pourrions considérer comme l’élu.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.