CONTROL

CONTROL

Anton Corbijn, 2007

LE COMMENTAIRE

La société médiatique a perverti les intentions artistiques de toute une génération de jeunes talents qui cherchent d’abord à monter sur scène pour devenir la Nouvelle Star. C’est le fameux quart d’heure de célébrité de Warhol. Les artistes devraient rester des personnes qui vouent leur vie à l’expression de leur art, avant de se soucier du nombre de vues qu’ils génèrent sur internet (cf Sugarman). Les ‘vrais’ peuvent rester dans l’ombre, tant qu’ils ont un micro (cf Le discours d’un roi).

LE PITCH

Une étoile filante traverse le ciel musical britannique à la fin des années 70.

LE RÉSUMÉ

Ian Curtis (Sam Riley) n’est encore qu’un enfant lorsqu’il se marie avec Debbie Woodruff (Samantha Morton). Plutôt que de jouer les maris, il se réfugie dans la poésie. Il s’intéresse à la musique et aux Sex Pistols. Lors d’un concert, il fait la rencontre de Bernard Sumner (James Anthony Pearson), Peter Hook (Joe Anderson) et Terry Mason (Andrew Sheridan) qui sont sur le point de lancer leur groupe. Ian postule pour devenir leur chanteur. C’est la naissance de Joy Division.

Vexé de ne pas obtenir plus de considération de la part de Tony Wilson (Craig Parkinson), Ian insiste pour que le groupe passe à la TV. Leur performance va leur ouvrir les portes du label Factory Records. La machine est lancée.

À la fin de l’année, Ian est victime d’une crise d’épilepsie. Son traitement joue sur son tempérament et influe naturellement sur ses compositions qui deviennent sombres.

Side effects include: drowsiness, apathy, and blurred vision… I’m taking two.

Plus inquiétant, le chanteur apprend que Corinne Lewis, qu’il a fréquenté lors d’un précédent job, a perdu la vie suite à une crise d’épilepsie. Cette nouvelle lui inspire cependant She’s lost control.

Pris par la fièvre des concerts (cf Walk the line), Ian délaisse peu à peu Debbie après la naissance de leur fille Natalie. Il confie son spleen à la journaliste Belge Annik Honoré (Alexandra Maria Lara), dont il se rapproche dangereusement lors de la tournée européenne du groupe.

Après une nouvelle crise, il fait une première tentative de suicide. Le stress devient si éprouvant que Ian n’arrive pas à monter sur scène. Il en développe même une paranoïa, persuadé que le public le déteste.

I don’t want to be in the band anymore. Unknown Pleasures was it. I was happy. I never meant for it to grow like this. When I’m up there, singing they don’t understand how much I give and how it affects me. Now they want more. They expect me to give more. And I don’t know if I can. It’s like it’s not happening to me, but… someone pretending to be me, someone dressed in my skin. Now we’re going to America. I have no control anymore. I don’t know what to do.

Si quelqu’un le déteste, c’est plutôt Debbie. Abandonnée par son mari, il réclame le divorce.

Ian part chez ses parents d’où il renouvelle ses sentiments à Annik, tout en partageant sa crainte de mourir d’une crise d’épilepsie. Avant de partir en tournée aux États-Unis, Ian supplie Debbie de ne pas le quitter. Le couple se dispute violemment. Ian boit. La crise d’épilepsie qui s’en suit lui sera fatale car après avoir repris connaissance, il décide de se pendre.

Debbie est inconsolable, tout comme les autres membres du groupe ainsi qu’Annik.

joy-division-28-01-2009-02-05-2008-6-g

L’EXPLICATION

Control, c’est dur dur d’être un artiste.

Lorsque Michael Corleone apprend qu’Anthony veut devenir chanteur d’opera plutôt que parrain de la mafia, il ne comprend pas (cf Le Parrain 3). Le Don regrette que son fils gâche sa vie et qu’il vive sans grandeur. Effectivement, certaines personnes traversent leur existence dans un anonymat total. La frustration de chercher à devenir quelqu’un qu’on n’est pas et jamais y parvenir. L’ennui n’est pas non plus évident à gérer.

Michael Corleone se trompe cependant à propos de son fils car la vie d’un artiste n’a rien de routinière, bien au contraire. Jackson Maine n’a pas survécu à ce train de vie (cf A star is born). Freddy Mercury non plus (cf Bohemian Rhapsody). On pourrait également parler de Chet Baker (cf Born to be blue). Quelqu’un de lambda peut toujours sortir de sa condition (cf Les Tuche) alors qu’une star ne peut plus revenir en arrière. Difficile d’imaginer notre Johnny national disparaitre des radars pendant des années juste parce qu’il aurait eu envie de profiter de sa retraite. On ne lui donnait pas le choix d’aller chez Drucker. Il était o-bli-gé!

Fut un temps où les bardes et les bouffons n’étaient pas très bien considérés. Jadis, la distraction était un passe-temps utile (cf Gladiator) bien que moins noble que la guerre par exemple (cf 300). Dans nos sociétés du divertissement, le rapport de force s’est inversé. Tant est si bien que la pression sur les épaules des comédiens ou des chanteurs est désormais énorme. Cette pression est même devenue commerciale. Quand Joy Division rencontre le succès, Ian Curtis va le comprendre.

So this is permanence; love-shattered pride. What once was innocence, has turned on its side.

Dans ce monde, il faut toujours être à l’écoute de sa sensibilité à fleur de peau en intégrant les attentes du marché, ce qui place souvent l’artiste dans un grand écart intenable. Pour peu qu’on soit un peu torturé, ce qui est le cas de beaucoup d’artistes qui s’ils ne l’étaient pas ne le seraient pas, cette situation peut devenir très pénible.

I struggle between what I know is right in my own mind, and some warped truthfulness as seen through other people’s eyes who have no heart, and can’t see the difference anyway.

Ian Curtis est rongé par sa fragilité qui s’extériorise par ses crises d’épilepsie, provoquées par l’épuisement et la pression. Cela fait longtemps qu’il ne profite plus du jour présent (cf Le Cercle des poètes disparus).

Existence. Well, what does it matter? I exist on the best terms I can. The past is now part of my future. The present is well out of hand.

Incapable de transformer cette souffrance en énergie créative, Ian Curtis est dévoré de l’intérieur par cette vie qu’il ne maitrise pas. S’il veut annuler sa tournée aux États-Unis, il ne peut pas le faire. Quand il réclame à Debbie de ne pas divorcer, le mal est déjà fait. Il ne peut même plus prendre une cuite sans le payer cash. En tant qu’Anglais, cette idée est inacceptable.

Riggan Thompson avait sauté de sa fenêtre après avoir réussi une réconciliation improbable (cf Birdman). Ian Curtis quitte définitivement la scène de douleur, à une époque où la TV était certes toute puissante mais où les réseaux sociaux n’existaient pas encore.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

3 commentaires

    • Merci Prince. Quel facette de l’artiste, ou de l’homme, te parle le plus?

      • J’aime son côté rocker sombre et tourmenté, dans le contexte d’un Manchester laborieux. La puissance glaciale qui se dégage de la musique de Joy Division en est la parfaite émanation, et l’image de Corbijn convient à la perfection.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.