BATTLESHIP

BATTLESHIP

Peter Berg, 2012

LE COMMENTAIRE

On ne change pas les bonnes vieilles habitudes. Les technologies peuvent évoluer, tout comme les ennemi·es. La logique reste cependant la même. En matière de bataille navale, l’important restera toujours de couler le porte-avion du camp d’en face.

LE PITCH

Des aliens s’invitent à des manoeuvres militaires dans le Pacifique.

LE RÉSUMÉ

Les scientifiques de la NASA découvre une planète dans un autre système solaire qui présente des similitudes avec la terre. Le docteur Nogrady (Adam Godley) a l’idée d’envoyer un signal pour rentrer en communication avec une éventuelle forme de vie (cf Premier Contact).

Pendant ce temps, Alex Hopper (Taylor Kitsch) gâche sa vie – d’après son frère Stone (Alexander Skarsgård) qui est capitaine de frégate dans la marine Américaine. Pendant qu’Alex a des vues sur Samantha (Brooklyn Decker), son frère essaie de le ramener à la raison.

Dont waste a wish on a girl. Wish for a job.

Après une tentative de séduction qui se finit en arrestation par la police, Stone prend les choses en mains.

Me speaking! You doing! No compromise! You’re joining me in the navy!

Finie la rigolade.

Alex devient lieutenant dans la Navy. Il est parvenu à séduire Samantha, qui se trouve être ni plus ni moins que la fille de l’Amiral Terrence Shane (Liam Neeson) en personne (cf Youngblood). Plutôt que de se tenir à carreau, Alex continue de faire preuve d’insubordination. L’Amiral l’a clairement dans le nez.

Very weak character, decision making and leadership skills.

Les troupes se préparent pour RIMPAC avec leurs homologues Japonais. Malheureusement, les manoeuvres ne vont pas se passer comme prévu puisque les aliens ont répondu à l’appel du docteur Nogrady. Ils envoient leurs vaisseaux qui commencent à semer la panique.

Have you ever seen anything like this??

I didn’t sign for this bullshit!

Les bateaux coulent les uns après les autres. Alex n’en mène pas large.

I have a bad feeling about this. Like we’re gonna need a new planet.

Soudainement, plus personne ne rigole du tout. Pas même l’état major.

We’re looking at an extinction level event.

Stone meurt dans la bataille et Alex se retrouve à la tête de la frégate.

It’s your ship. You’re senior officer.

Les aliens sont finalement vaincus grâce à la sagacité d’Alex, bien aidé par son  maître d’équipage (Jesse Plemons), sa seconde-maîtresse (Rihanna), le capitaine Nagata (Tadanobu Asano) ainsi qu’au soutient sur terre du scientifique Cal Zapata (Hamish Linklater) et du lieutenant colonel Canales (Gregory D. Gadson) – sans parler de quelques vétérans qui ont repris du service pour l’occasion.

No one has the right to ask any more from you, but I’m asking.

What do you need son?

Les officiers sont décorés avec les honneurs qu’ils méritent pour avoir sauvé le monde libre.

Alex prend son courage à deux mains pour demander la main de Samantha à l’amiral. Shane refuse dans un premier temps, pour faire une petite blague de papa à celui qu’il a le plaisir d’accepter comme son gendre.

L’EXPLICATION

Battleship, c’est ne rien avoir à craindre du tout.

Le postulat est que nous ne sommes pas seul·es dans l’univers (cf Independence Day, Mars Attacks!).

One day we’ll find them, or they’ll find us.

Juste une question de temps avant que l’on ne découvre officiellement une forme de vie extra-terrestre (cf Life), si une météorite n’en décide pas autrement bien sûr (cf Don’t look up).

Si certaines théories prétendent que les extra-terrestres pourraient être sympas (cf Rencontre du Troisième Type), il faut quand même bien se préparer à l’éventualité qu’ils ne le soient pas. Parce que la naïveté tue, on se rappelle ce qui est advenu des populations Américaines (cf Danse avec Loups, 1492). Et que les problèmes dans le monde ne se résolvent pas avec un match de foot.

Donc aucune raison de penser que la diplomatie intersidérale soit plus simple (cf Dune).

Honnêtement, si nous devions compter sur Laurent Voulzy et son pouvoir des fleurs, on n’irait pas très loin.

Francis Cabrel posait une question à laquelle on ne sait pas encore répondre : est-ce que ce monde est sérieux ? Une chose est sûre : ce monde est violent. Alors un jour ou l’autre, il faudra bien se tirer les doigts – pour parler d’une façon plus tragique que vulgaire. Il faudra aller au carton.

C’est l’histoire d’Alex dont tout le monde s’accorde à dire qu’il gâche son potentiel à faire autre chose que d’être dans l’armée.

You got so much potential.

Alex est un jeune homme qui se cherche. Il a l’humilité de se demander s’il sera à la hauteur de ce qui l’attend.

I don’t possess that kind of courage.

Il a peur, mais il y va. Quand certain·es sont mort·es de peur et d’autres mort·es tout court, Alex est le dernier debout. À affronter le danger. Sans peur et sans reproche. Un vrai chevalier des temps modernes comme on aime.

If you please could give me an order, I dont know what to do.

We’re going in. Full attack!

We have no weapons to attack with sir!

On n’a rien à craindre tant qu’il y aura des hommes comme Alex qui savent prendre leurs responsabilités.

Alex sait même se réconcilier avec les Japonais quand la situation l’exige, avec une diplomatie étonnante.

My chair is your chair.

Même pas eu besoin de la marine nationale française et de son porte-avion Charles de Gaulle. Preuve qu’on a encore de la marge.

On n’a tellement rien à craindre car on peut toujours compter sur nos anciens. Les marins de réserve font des merveilles sur l’USS Missouri. Dire qu’en France on râle encore contre la réforme des retraites alors que franchement, l’âge de la retraite devrait être à quatre-vingt ans – minimum.

Les aliens font figure d’épouvantails. Ils ont traversé l’espace avec leur technologie de pointe, mais ils ont évidemment des faiblesses (cf La Guerre des Mondes). Suffit de les trouver. Ils sont vaincus vite fait bien fait. On ne se parle pas de la guerre de 14-18 (cf Au Revoir Là-Haut, Les Sentiers de la Gloire). Un ou deux jours de combat et c’est fini. Une opération délicate mais rondement menée.

À la fin de l’histoire, tel un prince charmant qui se respecte, Alex emballe la princesse non sans avoir convaincu son beau-père (cf Mon beau-père et moi). Alex a beau être un chien fou, il a pris du plomb dans la cervelle. Et il sait désormais faire les choses dans les règles. L’amour triomphe.

Franchement, on est bon. Pas de souci.

Que les aliens belliqueux s’estiment avertis, la planète terre les attend de pied ferme!

LE TRAILER

Cette explication de film n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.