COUP DE FOUDRE À NOTTING HILL

COUP DE FOUDRE À NOTTING HILL

Roger Michell, 1999

LE COMMENTAIRE

Il ne faut jamais se fier aux apparences. Car on ne connaît jamais véritablement une personne. Certains individus charmeurs peuvent se révéler être de vrais escrocs. Inversement, des personnes aux allures pédantes peuvent être tout simplement timides. C’est pourquoi il est dangereux de juger sur la première impression, qui peut être trompeuse. Le problème est qu’on ne peut en laisser qu’une.

LE PITCH

La belle tombe amoureuse du clochard.

LE RÉSUMÉ

Les jours se suivent et se ressemblent pour William Thacker (Hugh Grand) jusqu’à ce que l’actrice Américaine Anna Scott (Julia Roberts) ne débarque dans son petit bookshop de Portobello Road. C’est le coup de foudre.

Tous les deux se percutent au coin d’une rue. Elle renverse son café. Il l’invite chez lui pour se changer. Ils s’embrassent.

Probably best not tell anyone about this.

Elle l’invite en retour à son hôtel. Pris au piège du tourbillon de la vie d’Anna, William doit jouer les journalistes pour décrocher un nouveau date. Anna accepte d’accompagner William à l’anniversaire de sa soeur (Emma Chambers). Pour sa plus grande surprise, elle passe une agréable soirée en compagnie des amis de William.

Le couple se revoit plusieurs fois mais doit composer avec l’arrivée de Jeff King (Alec Baldwin), le petit ami officiel d’Anna, puis avec les paparazzi. C’est trop. L’actrice ne peut supporter une nouvelle rumeur à son sujet. Elle quitte le pays et William se résout péniblement à ne plus jamais la revoir.

Finalement, elle revient. Ils se revoient. Sur un malentendu, William pense qu’elle n’a rien à faire de lui. Il s’éclipse discrètement. Lorsqu’elle vient le trouver dans son bookshop, il l’éconduit.

That really is a real no, isn’t it?

Un conseil de crise improvisé avec ses amis permet à William de comprendre qu’il vient peut-être de faire l’erreur de sa vie. Il rattrape Anna en conférence de presse au Savoy pour lui présenter ses excuses, qu’elle accepte.

If Mr Thacker realized he’d been a daft prick, and got down on his knees and begged you to reconsider would you actually… reconsider?

… Yes I believe I would.

Anna et William sont officiellement en couple. Il la suit maladroitement sur ses tapis rouges. Elle se repose tranquillement sur lui pendant ses lectures du dimanche.

L’EXPLICATION

Coup de foudre à Notting Hill, c’est un conte de fées.

Le propre du conte de fées est qu’il traite d’un miracle. Autrement dit, il fait rêver mais ne se produit pas ailleurs que dans les livres.

Ce qui ne se produit pas, c’est d’abord qu’une célébrité débarque par hasard dans une petite boutique de livres de voyage.

Can I help you at all?

Ce qui ne se produit pas non plus, c’est qu’elle puisse tomber amoureuse du petit commerçant.

Le rêve serait de croire que ces célébrités qu’on voit partout sont des gens comme nous. Qu’elles ne sont en fait pas aussi heureuses qu’elles en donnent l’air. Elles aussi pourraient vivre un enfer, d’une certaine manière. Leur quotidien pourrait ne rien avoir à envier au nôtre.

I’ve been on a diet every day since I was nineteen, which basically means I’ve been hungry for a decade. I’ve had a series of not nice boyfriends, one of whom hit me. Ah, and every time I get my heart broken, the newspapers splash it about as though it’s entertainment. And it’s taken two rather painful operations to get me looking like this. (…) One day not long from now, my looks will go, they will discover I can’t act and I will become some sad middle-aged woman who looks a bit like someone who was famous for a while.

Cette probabilité rassurerait le petit commerçant qui se sentirait soudain moins minable. Le fossé qui les sépare semblerait moins infranchissable.

I live in Notting Hill. You live in Beverly Hills. Everyone in the world knows who you are, my mother has trouble remembering my name.

I’m also just a girl, standing in front of a boy, asking him to love her.

Nous ne sommes effectivement que des êtres humains. Les célébrités aussi vont aux toilettes. Et les petites gens peuvent être moins inintéressants qu’ils n’en ont l’air.

Dans ce scénario, on pourrait éventuellement imaginer la possibilité d’une histoire qui n’aurait rien de facile, mais qui aurait le mérite d’être au moins envisageable.

La célébrité serait rassurée de pouvoir trouver quelqu’un de simple et touchant, qui puisse s’intéresser à elle est plutôt qu’au fantasme qu’elle représente.

Rita Hayworth used to say : They go to bed with Gilda; they wake up with me.

Who’s Gilda?

Men went to bed with the dream; they didn’t like it when they would wake up with the reality. Do you feel that way?

Cela changerait de la ribambelle d’idolâtres que la célébrité fréquente tous les jours pour lui dire qu’elle est géniale. Ce quelqu’un serait capable de déceler ses imperfections, au delà des paillettes, et la considérer malgré tout.

On aimerait également croire que la célébrité puisse passer un premier date sans prétention, avec des petites gens, sans s’y ennuyer à mourir. Que celles et ceux qui ont déjà tout puissent se satisfaire de pas grand chose. Que ce serait beau…

Tout comme on aimerait croire que leur amour hypothétique puisse dépasser la pression médiatique autour d’Anna.

Seriously, in the huge sweep of things, this stuff does not matter. My best friend slipped downstairs, cracked her back and she’s in a wheelchair for the rest of her life. All I’m asking for is a normal amount of perspective!

On voudrait croire que tout puisse être aussi simple. Qu’elle lui demande de rester un peu plus et qu’il ait l’audace de lui répondre qu’elle peut rester pour toujours.

Can I stay for a while?

You can stay forever.

De l’accompagner au festival de Cannes sans avoir l’air d’un guignol. Ou de passer une après-midi au parc tranquillement, sans se faire harceler par une horde de fans en délire.

Une princesse suffisamment normale pour aimer un crapaud. Un crapaud suffisamment confiant pour sortir avec une princesse.

Anna’s a goddess, you know what happens to mortals who get involved with gods.

Cette histoire est aussi belle qu’elle relève de la fiction.

Les stars restent entre elles. Quant aux autres, ils restent entre eux aussi (cf La forme de l’eau, Her, Punch Drunk Love). Les rencontres improbables ne se produisent pas, ou alors pas ailleurs qu’en Angleterre (cf Orgueil et Préjugés).

De toute façon, tout se finit par une séparation plus ou moins douloureuse (cf Love, Marriage story, La guerre des Rose, Kramer contre Kramer).

Voire pire (cf Romeo + Juliette, Love Story, Les Noces Rebelles, Titanic).

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

4 commentaires

  • T’as une façon de descendre en flammes les illusionistes sur les histoires trop belles pr être vraies. 😄

    Tout comme ton commentaire pour « Un homme et une femme »

    « C’est peut-être pour cette raison que l’amour entre un homme et un homme ou une femme et une femme est beaucoup plus terre à terre. »

    • Je crois que les cinéphiles ont le droit de connaître la vérité.

  • Merci en tout cas aux scénaristes de présenter la magnifique oeuvre du peintre russo-français Marc Chagall, « La mariée ».
    Les vitraux de La Cathédrale Saint Etienne de Metz ont été réalisés par Chagall. On peut y voir la création de l’homme et la création de la femme.
    Chacun peut alors laisser libre cours à son imagination…. sur le sujet des relations amoureuses.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.