THE HANGOVER

THE HANGOVER
Todd Phillips, 2009

LE COMMENTAIRE

Certains voient la vie comme la croisière s’amuse. On part d’un point A pour revenir au même point A. Entre temps, on procrastine et on mange de la choucroute sur le bateau. À la fin du voyage, on aura bien pris son temps, voire son pied, mais ça nous aura coûté peut-être un peu cher. D’autres voient la vie comme du rafting. Ça va plus vite. Ça secoue dans tous les sens. À la fin du voyage on se sera marré beaucoup plus… au prix d’une dent.

LE PITCH

Un enterrement de vie de garçon tourne mal.

LE RÉSUMÉ

Doug Billings (Justin Bartha) est sur le point de sa marier avec Tracy Garner (Sasha Barrese). Son futur beau-frère Alan (Zach Galifianakis), Phil (Bradley Cooper), et Stu (Ed Helms) lui préparent une belle fête.

Ces 4 garçons plein d’avenir débarquent à Vegas et se font un petit plaisir en s’offrant une villa au Caesar’s Palace avec une vue sur le Strip. Ils portent un dernier toast.

To a night the four of us will never forget.

Le lendemain matin, la fête est belle et bien finie. Les trois amis se réveillent dans une suite saccagée, avec un tigre dans les toilettes. Leurs têtes cognent très fort.

I’m in so much pain right now…

Pire : Doug a disparu.

Encore pire : il y a un bébé dans le placard.

This can’t be happening…

Tout cela commence en effet à ressembler à un Very Bad Trip… Ils se refont le film de la soirée. Il semble que Stu se soit marié dans une chapelle avec une escort girl du nom de Jade (Heather Graham). Ils se font arrêter pour avoir volé une voiture de police. Mike Tyson les retrouve. C’était son tigre dans les toilettes. Chow les retrouve aussi et les accuse de lui avoir volé 80,000$. Il a kidnappé Doug. Il veut son argent. Phil et Alan se la jouent Rain Man pour rembourser leur dette au Black Jack et libérer leur ami. Sauf que Chow n’a pas kidnappé le bon Doug.

The Doug we’re looking for is a white.

Tracy commence à flipper. Stu se veut rassurant. Il se rappelle soudainement qu’ils ont oublié Doug sur le toit du Bellagio. Ils l’y retrouvent brûlé au premier degré à cause du soleil et complètement déshydraté, mais avec 80,000$ de jetons dans les poches. La soirée ne fut donc pas un complet désastre.

La bande fonce en direction de Los Angeles, juste à temps pour le mariage. Doug et Tracy se jurent fidélité. Stu est agressé par Melissa (Rachael Harris) à propos de Vegas. Il lui dit ses quatre vérités pour mieux se séparer d’elle. Il pourra retrouver Jade dont il est tombé amoureux après qu’elle ait eu la classe d’annuler leur mariage et de lui rendre la bague de sa grand-mère.

Après la cérémonie, Alan retrouve des photos compromettantes. Doug et les autres passent un accord : ils ne les regarderont qu’une seule fois puis supprimeront les preuves de ce qui ressemblait pourtant à une excellente soirée faite de strip-teaseuses et de gros nichons, d’alcool et de vomi, de drogue et de fellations dans l’ascenseur.

the-hangover-1

L’EXPLICATION

The Hangover, c’est vivre à crédit.

On dit des hommes qu’ils sont souvent des imbéciles, quand ils ne sont pas des porcs. Pourquoi? Est-ce justifié? Qu’est-ce qui explique la bêtise masculine et comment se traduit-elle?

Les hommes appartiennent à une gigantesque confrérie où la virilité est constamment testée et où les blagues de mauvais goût sont permises. Même le père de la mariée, censé représenter la droiture car on ne doit pas faire n’importe quoi avec sa fille, adressera un petit clin d’oeil à Doug avant son départ pour Vegas. Il le dédouane officiellement.

Whatever happens in Vegas stays in Vegas… except for herpes. That shit will come back with you.

Cette confrérie est très soudée. Les hommes ne s’abandonnent pas. Phil, Alan et Stu font tout ce qu’ils peuvent pour retrouver leur copain Doug. Il faut dire que les hommes, ensemble, s’entretiennent dans leur bêtise. Ils ont besoin les uns des autres pour mieux se comporter comme des abrutis puis mieux tourner tout à la dérision. Comme si rien n’avait d’importance du moment qu’ils sont ensemble. Dans le groupe que forment Alan, Phil et Stu, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Sous couvert de prendre les choses à la légère, ils se tirent vers le bas sans s’en rendre compte.

Can’t you see the fun part in anything??

Les hommes sont bêtes car ils se plaignent de leur triste sort à l’image de Phil, trop content de pouvoir aller faire des folies à Vegas loin de sa femme et de son enfant. Si sa vie ne lui plait, pourquoi n’en change-t-il pas? Qu’est-ce qui l’en empêche? Il préfère râler, confortablement installé sur le siège arrière d’une voiture qui sert de caisse de résonance.

I fucking hate my life! I may never go back!

Ne jamais revenir? On sait d’avance qu’il n’en fera rien. Il retournera à la niche. Les hommes font des effets d’annonce. En réalité, ils se font mener à la baguette à l’image de Stu qui est cocu comme un chef de gare, maltraité par Melissa.

She beats him!!

Ces pauvres diables profitent de la moindre occasion qui leur est offerte pour « respirer ». Un enterrement de vie de garçon donne l’autorisation de faire (une dernière fois?) n’importe quoi.

Things got out of control…

Le lendemain, ils n’assument rien. Ils ont besoin de leur Doliprane, tout rongés qu’ils sont par les scrupules. A Vegas, Alan, Phil et Stu prouvent qu’ils sont des petits joueurs. Tout va soudainement trop vite. Ils sont en panique.

Why don’t you just stop worrying for a minute?

Les forces de l’ordre se moquent d’eux et leur proposent un miroir sans filtre. Ils se voyaient comme des cadors dans Casino, ils ne sont en fait que des guignols.

I see assholes like you every day : Let’s go to Vegas! Let’s get fucking drunk. Woo-hoo!!

Il n’y a pas de quoi être fier : pisser dans la piscine de Mike Tyson, s’arracher une dent, finir aux urgences… Ils frôlent la catastrophe et s’en sortent miraculeusement à chaque fois à Vegas où la chance n’existe pourtant pas. Parce qu’ils retombent sur leurs pattes, ils friment. C’est même le plus triste dans l’histoire, ils continuent de faire les marioles.

We’re back!

Ils ne se rendent pas compte de la conséquence de leurs actes. Ils ne réalisent pas qu’ils vivent déjà à découvert. Pour rappel, Doug est sur le point de s’engager dans ce qui doit être la plus belle aventure de sa vie en compagnie de Tracy. Et parce qu’il s’est mis minable avec trois débiles la veille de son mariage, plutôt que de dire fièrement « I do » (cf 4 mariages et 1 enterrement), Doug se retrouve à présenter des excuses minables à Tracy. Il commence déjà à lui mentir, pitoyablement.

I’m so sorry. I can promise I will never ever put you through anything like this again.

On sait très bien qu’il va recommencer dès qu’il aura l’occasion. En croyant profiter de cet ultime moment de liberté, il n’a fait que prouver son irresponsabilité. Elle ne peut pas lui faire confiance. Doug oblige Tracy à jouer les maîtresses d’école, ce qui n’était sûrement pas son souhait. Elle aurait probablement préféré se marier avec le capitaine de l’équipe de foot : un homme romantique et ambitieux qui la fasse rêver, un homme aux larges épaules sur lesquelles elle puisse compter en cas de coups durs, un homme qui soit un peu à la hauteur d’une vie à deux. Au lieu de ça, elle se marie avec un enfant ridicule. Doug a savonné la planche. Il a pourri les bases d’une relation qui aurait pu être belle. Il est déjà déficitaire.

 

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

4 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.