MAUVAISES HERBES

MAUVAISES HERBES
Kheiron, 2018

LE COMMENTAIRE

Il ne faut jamais se fier aux apparences. Ce n’est pas forcément une preuve d’irrespect que d’avoir l’air décontracté avec le sourire, les mains dans les poches et les pieds sur le bureau. Certains pensent que c’est facile. Ça demande au contraire un certain nombre d’années de travail et de maitrise.

LE PITCH

Un rescapé de la vie se lance dans une mission de sauvetage.

LE RÉSUMÉ

Wael a connu l’enfer dans son enfance. Son village a été décimé par la milice. Par chance, il a été sauvé de la misère par une soeur (Ingrid Donnadieu). Il (Kheiron) vit aujourd’hui de petites arnaques avec Monique (Catherine Deneuve).

Leur combine simule un vol à l’arrachée pour mieux s’emparer des courses de ceux qui voudraient jouer les justiciers. Victor (André Dussolier) ne va pas se laisser prendre. Il pilote une association de réinsertion pour les enfants en échec scolaire. Son éducateur l’a lâché et il se retrouve tout seul. Monique et Wael acceptent de faire du bénévolat pendant un jour afin que Victor ne porte pas plainte contre eux.

Wael hérite de six élèves qui refusent formellement de parler. Avec un peu de patience et beaucoup d’astuce, il parvient à les dérider. Wael leur promulgue des conseils utiles.

Ne croyez pas les films pornos ! (cf Il n’y a pas de rapport sexuel)

Il n’hésite pas à montrer sa vulnérabilité ce qui lui permet de gagner la confiance des adolescents. Et dix euros chacun par jour. À ce tarif, ils reviennent le lendemain  – alors que rien ne les oblige.

Victor n’a toujours pas trouvé de remplaçant et Monique lui a bien savonné la planche. Elle est trop heureuse de voir Wael s’épanouir.

Il va aider Jimmy (Joseph Jovanovic) le gitan à s’exprimer. Il réconcilie Karim (Hakou Benosmane) et Ludo (Youssouf Wague) pourtant en guerre de quartiers. Il donne confiance à Nadia (Ouassima Zrouki) et aide Shana (Louison Blivet) à parler de son traumatisme à sa mère.

Pendant que Monique flirte ouvertement avec Victor, Wael fait une tentative d’approche avec Sarah (Leila Boumedjane), la soeur de Nadia, une avocate qu’il a aperçu totalement par hasard à l’aéroport. ll ne sait pas comment s’y prendre.

J’suis pas doué pour parler aux gens.

Wael semble rattrapé par son destin. Comme lorsqu’il était enfant, un malfrat le menace à nouveau. À l’époque il avait pris la fuite et s’était fait sauver par la sœur. À présent il va regarder la menace dans les yeux et prendre ses responsabilités, tout en pouvant compter sur l’aide de Monique. Il refuse de rentrer dans une magouilles de faux billets avec ce flic pourri (Alban Lenoir) qui tyrannise Ludo. Il le dénonce même aux flics.

Cette expérience vaudra à Wael quelques contusions. Sa bravoure lui vaut de pouvoir se regarder dans la glace. Il a gagné le respect des ados et le cœur de Sarah.

herbes_a

L’EXPLICATION

Mauvaises herbes, c’est refuser de tomber dans la facilité.

Victor Hugo, le jardinier bien connu, disait qu’il n’y avait pas de mauvaises herbes ni de mauvais hommes, juste de mauvais cultivateurs. C’est partir du principe que l’humain a un bon fond qui mérite d’être travaillé. C’est ce que pense Victor – tout court – puisque son association vise à donner une deuxième chance à ceux qui sont en échec.

Y’a des gens qui pensent qu’on dépense trop pour les mauvais élèves. Quand on aide les autres, on rend service à tout le monde.

Malgré ses belles paroles, Victor est le premier à juger. La preuve que c’est à la portée de n’importe qui d’être bête. Victor a des a priori envers Wael.

Il a un diplôme au moins ?

Il faut toute la bienveillance de Monique pour le convaincre de tenter l’aventure. Monique est vraiment convaincue de l’influence que nous avons sur les autres. C’est énorme.

C’est pas une question d’argent, c’est une question de mentalité. Si tu leurs donnes le mieux, ils voudront ce qu’il y a de mieux.

C’est parce qu’un mec qui s’appelait Jésus lui sert d’exemple. Il aurait changé la Vittel en Crozes Hermitage et se serait sacrifié sur la croix pour les autres, sans rien attendre en retour. Alors elle ne baisse pas les bras. Tout en vaut toujours la peine. Et le vie ne lui a pas donné tort jusque-là.

Regarde les signes qu’Il t’envoie.

Toi tu vois des signes. Moi je vois des coïncidences. 

Quand Il nous montre le chemin, c’est quand même dommage de s’en écarter.

Alors bien sûr, il y a des personnes avec lesquelles c’est un peu plus compliqué, comme ce professeur pédophile à cause duquel Joseph va se pendre, comme ces criminels qui couraient après Wael pour le tuer ou comme ce flic sans scrupule. Le monde n’est pas une partie de plaisir. On galère seul dans son coin (cf Les Chatouilles).

Comment tu sais qu’il est seul ?

Ben on l’est tous un peu non ?

Forcément, Wael est le seul survivant de son village et quand il a sollicité l’aide des autres, personne ne l’a aidé. Dans ces conditions, c’est facile de se faire passer pour un aveugle et piquer les porte-feuilles des autres. Le désespoir de Wael a été invisible pour tout le monde… sauf Monique.

Comme quoi, rien n’est perdu. Il ne faut jamais désespérer de la providence comme le répétait le Papet à Hugolin (cf Jean de Florette). Et dans l’ensemble, les gens réussissent à ne pas basculer du côté obscur. Wael en est la preuve vivante. Il est celui qui part de très loin (cf Capharnaüm). Il est victime des préjugés et du racisme. Il est en proie aux doutes. Et il est soumis à la tentation. Il souffre, sans lâcher.

Ces enfants peuvent s’inspirer de lui car il met cette philosophie en pratique. Il encaisse les coups en grimaçant, ce qui lui permet de retrouver le sourire plus tard. Il fait plus que payer sa dette envers Monique en aidant ces six adolescents à s’en sortir. C’est beaucoup (cf Biutiful). Il y gagnera la liberté incarnée par Sarah.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.