LAST TANGO IN PARIS

LAST TANGO IN PARIS
Bernardo Bertolucci, 1972

LE COMMENTAIRE

On sait que l’histoire a une fâcheuse tendance à bégayer (cf l’aventure c’est l’aventure). Aux États-Unis, les Afro-Américains subissent la même violence policière qu’ils subissaient déjà à l’époque (cf Détroit). L’ironie veut que la police va même jusqu’à tuer ses boys. Les femmes souffrent également par la faute des hommes. Accusées de sorcellerie quand elles étaient trop femmes (cf The Witch), puis harcelées et violées encore et toujours aujourd’hui malheureusement (cf Irréversible).

LE PITCH

Y’a des couples qui se défont.

LE RÉSUMÉ

Jeanne (Maria Schneider) dépasse un homme à la dérive bien qu’assez élégant sur le pont de Bir-Hakeim. Elle va visiter un appartement sous les toits de Passy. L’appartement appartient à l’homme en question qui s’appelle Paul (Marlon Brando). Il est Américain, veuf, et lui saute dessus sans demander la permission.

Il accepte de lui louer l’appartement à condition qu’ils n’échangent pas leurs noms et qu’ils s’y retrouvent pour faire l’amour. Leur relation reste anonyme. Elle consent.

We don’t need names here. I want to know nothing. We’re going to forget everything that we know, that we do.

En dehors des murs de cet appartement où les volets sont clos, Jeanne est la fiancée de Tom (Jean-Pierre Léaud), un réalisateur de TV qui a fait d’elle le sujet de son premier projet.

T’aurais pu me demander mon avis! (…) Tu m’as embrassé et tu savais que c’était filmé? Salaud va… espèce de traître!

Les rencontres entre Paul et Jeanne oscillent entre tendresse et violence. Il lui masse les pieds et ils échangent des mots doux dans la salle de bains.

I think I’m happy with you.

Encore! Do it again! Again!!

Puis il la sodomise sans permission après lui avoir beurré l’anus. Elle le doigte quelques jours plus tard, à la demande de Paul, pendant qu’il profère des obscénités.

Put your fingers up my ass. Are you deaf? Go on. I’m gonna get a pig. And I’m gonna have the pig fuck you. And I want the pig to vomit in your face. Then I want you to swallow the vomit. Are you gonna do that for me?

Yes! Yeah!

Leur relation chaotique continue sur ce rythme jusqu’à ce qu’un beau jour, Jeanne trouve l’appartement vide.

Paul est parti pour mieux la rattraper dans la rue.

It’s over.

That’s right. It’s over and then it begins again.

Paul raconte son histoire. Sa femme Rosa s’est suicidée. Et il ne s’en remet pas.

Our marriage was nothing more than a foxhole for you. And all it took for you to get out was a 35-cent razor and a tub full of water. You cheap goddamn fucking godforsaken whore, I hope you rot in hell. You’re worse than the dirtiest street pig anybody could ever find anywhere, and you know why? You know why? Because you lied. You lied to me and I trusted you… You lied and you knew you were lying. Go on, tell me you didn’t lie. Haven’t you got anything to say about that? You can think up something, can’t you? Go on, tell me something! Go on, smile, you cunt! Go on, tell me… tell me something sweet. Smile at me and say I just misunderstood. Go on, tell me. You pig-fucker… you goddamn, fucking, pig-fucking liar… Rosa – oh GOD! I’m sorry! I – I don’t know why you did it! I’d do it too, if I knew how… I just *don’t know how*… I have to… have to find a way…

Tous les deux se rendent dans un bar parisien où des couples dansent le tango, avec l’intention de se saouler. Après toutes ces révélations, Paul n’a plus de secret aux yeux de sa maîtresse. Il est devenu un vieil homme avec des problèmes qu’elle connaît désormais. Elle décide aussitôt de le quitter sèchement.

C’est fini! Va-t’en!

Paul ne veut rien entendre et la suit jusque chez elle. Lorsqu’il s’approche de Jeanne pour lui faire une déclaration d’amour, elle lui tire une balle à bout portant. Il part mourir sur le balcon tandis que Jeanne se répète l’histoire.

Je sais pas qui c’est… Il m’a suivi dans la rue… Il a essayé de me violer… C’est un fou!

Last Tango in Paris

L’EXPLICATION

Le dernier tango à Paris, c’est le lien définitivement rompu entre Adam et Eve.

Les histoires d’amour finissent mal en général. Alors qu’elles démarrent pourtant plutôt joliment. La jeune et fraîche Jeanne remarque le beau et tourmenté Paul sur un pont de Paris. C’est quand même plus romantique que de se rencontrer grâce à une application mobile. Tous les deux se retrouvent dans cet appartement. C’est presque naturellement qu’ils font l’amour sans réfléchir. Parce que les hommes et les femmes marchent au coup de coeur ou à l’instinct animal. Les hommes et les femmes ce ne sont pas des projets rationnels, réfléchis ou construits autour de conversations interminables (cf Un homme et une femme). C’est ce qui fait toute la beauté du mystère comme en parle Paul.

Even if a husband lives two hundred fucking years, he’ll never discover his wife’s true nature. I may be able to understand the secrets of the universe, but… I’ll never understand the truth about you. Never.

Le couple est libre. Il n’a pas besoin d’avoir d’étiquettes ou de connaître son passé pour être heureux. Si les amants fouillaient dans les dossiers de l’un et de l’autre, ils ne seraient pas déçus. Jeanne découvrirait que Paul est un misogyne frustré.

Why do you hate women?

Because either they always pretend to know who I am, or they pretend I don’t know who they are, and that’s very boring.

Si Paul enquêtait à son tour, il découvrirait que Jeanne n’est pas digne de confiance puisqu’elle n’hésite pas à mentir par omission à son jeune fiancé.

Qu’est-ce que tu as fait en mon absence??

J’ai pensé à toi jour et nuit et j’ai pleuré.

En même temps, comment en vouloir à Jeanne de lui mentir? Tom se sert d’elle pour sa carrière. Il dit capturer des moments d’intimité magnifiques mais ce ne sont pas ces moments qu’il filme. Pourquoi pas? Il la baratine.

On est dans un film. Si je t’embrasse, c’est peut-être du cinéma.

Il lui propose une romance de façade qui s’évanouit bien rapidement. Il la fait rêver puis s’arrête brusquement. La mariage qui s’annonce n’a pas l’air rose.

Jeanne… Qu’est-ce qui se passe Jeanne j’ai un trou d’air. C’est fini les zones de turbulences. On peut plus jouer comme des enfants. On est des adultes.

En vérité, Tom l’instrumentalise d’une autre manière. Jeanne est épuisée de se faire trimballer comme un objet par tout le monde.

Tu me fais faire n’importe quoi. Tu me fais faire tout ce que tu veux. J’suis fatiguée de me faire violer!

Alors quand Paul revient à la charge, elle n’a pas d’autre choix que de lui tirer dessus par légitime défense et de le traiter de fou. Elle est obligée de le tuer pour se libérer de son emprise malsaine.

Voilà pourquoi les jeunes filles s’intéressent aux hommes mûrs plutôt qu’à ceux de leur âge tout en craignant qu’ils n’en aient qu’après leurs fesses. Voilà pourquoi les hommes mûrs s’intéressent aux jeunes filles tout en refusant de dévoiler leurs détresses intimes (cf Le Créateur).

Le dernier tango à Paris explique presque tout, sans rien excuser. Il ne s’agit plus d’amour depuis longtemps.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

 

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.