PRIEST

PRIEST

Scott Charles Stewart, 2011

LE COMMENTAIRE

En vendant notre conscience au business, nous avons perdu nos plus profondes convictions pour succomber aux sirènes du marketing. Les ventes privées rythment nos vies. Le sport a perdu son éthique. La politique se résume à de la communication. Dans ce nouveau monde désenchanté, la religion est en crise. L’Église catholique perd des adeptes car elle rattrapée par ses scandales (cf Amen, Spotlight). Elle ne se repent pas et peine à compenser. Peut-être qu’au lieu de jouer du rock chrétien (cf La vie est un long fleuve tranquille), les curés devraient plutôt faire de la moto à Hollywood.

LE PITCH

Un prêtre part en guerre contre les vampires pour délivrer sa nièce qui est en fait sa fille.

LE RÉSUMÉ

Depuis la nuit des temps, les hommes se sont opposés aux vampires.

This is what is known. There has always been man and there are always been vampires. 

Au bord de la défaite, l’humanité s’est réfugiée derrière les murs de l’Église qui a formé des prêtres pour venir à bout de l’ennemi.

Facing extinction, mankind withdrew behing walled Cities under the protection of the Church. And then the ultimate weapon was found : the priests. Warriors with extraordinary powers trained by the Church in the art of vampire combat. They alone turned the tide for man.

Vaincus, les vampires se sont retirés dans des réserves. La section spéciale de la prêtrise a été démobilisée. Ce qui n’empêche pas un prêtre (Paul Bettany) de faire des cauchemars. Lors d’une attaque, il n’a pas pu aider l’un de ses collègues (Karl Urban) qui s’est fait capturer par les vampires. Le prêtre a beau se confesser, son âme reste torturée.

Le sheriff d’Augustine Hicks (Cam Gigandet) vient le voir pour l’informer que son frère Owen (Stephen Moyer) et sa femme ont été massacrés, leur fille Lucy (Lily Collins) kidnappée – a priori par des vampires. Le prêtre exige que son autorité soit restaurée. Monseigneur Orelas (Christopher Plummer) refuse formellement, de peur d’affaiblir l’Église. Alors le prêtre la joue solo.

Remember your vow: to go against the Church is to go against God.

Then I go against God.

Avec l’aide de Hicks, ils arrivent à Jericho et comprennent qu’il s’agissait d’une manigance. Les vampires désormais emmenés par un ancien prêtre au chapeau noir (Karl Urban) ont réussi leur coup : attirer le prêtre loin des murs de la ville pour mieux en prendre possession.

Hicks et le prêtre se disputent. Le prêtre a promis de tuer Lucy au cas où elle serait infectée. Hicks est amoureux de Lucy et ne veut pas qu’une telle chose se produise. Il continuerait de l’aimer même à l’état de vampire. Ce que Hicks ne sait pas, c’est que le prêtre est en fait le père de Lucy. Owen l’a élevée pour éviter des ennuis à son prêtre de frère. L’Église ne voit pas d’un bon oeil ce genre de choses.

La situation est claire. Hicks parle techniquement à son beau-père (cf Meet the Parents). Tous les deux retrouvent les vampires en direction de la ville et les éliminent, grâce également au soutien d’une prêtresse (Maggie Q).

De retour en ville, le prêtre interrompt l’office de Monseigneur Orelas et jette au sol la tête décapitée d’un vampire. Preuve que la menace est bien réelle. Par ailleurs, la Reine est toujours en vie.

The war is over!

No, it’s just the beginning.

La résistance contre les vampires s’organise.

priest

L’EXPLICATION

Priest, c’est l’Église nouvelle formule.

L’institution catholique végète dans son conservatisme à l’image de Monseigneur Orelas qui a du mal à se mettre à la page. Certes l’ordre règne derrière les murs de sa ville. L’Église est toute puissante même si ses sujets ne sont pas complètement épanouis. Certains tentent même leur chance à l’extérieur pour échapper au totalitarisme étouffant des disciples du Christ.

Remember your vow: to go against the Church is to go against God.

Ce dont l’Église a vraiment besoin, c’est la renaissance d’un ennemi redoutable – les vampires – et d’un homme d’action qui saura protéger le troupeau – le prêtre.

Monseigneur Orelas craint de voir le prêtre lui prendre sa place. C’est pourquoi il le met à l’écart. Mauvaise stratégie puisque non seulement la menace existe, mais aussi parce que le prêtre n’hésite pas à braver Dieu pour sortir de son placard.

Les gens veulent du sang neuf. C’est un fait. Quelqu’un avec des convictions, qui fait cavalier seul si nécessaire au nom d’une cause qu’il estime juste. Une personne qui pourrait incarner une troisième voie en quelque sorte (cf Macron à l’Elysée).

Le prêtre est parfait sous tout point de vue. Plutôt bel homme, costaud. Une croix tatouée sur le visage. Habile de ses dix doigts, c’est un serviteur de Dieu dévoué avec des états de service irréprochables. Mieux encore : il est rongé par la culpabilité. Le fait qu’il ait eu une fille lui permet d’être un prêtre atypique, qui vit avec son temps, forçant l’Église à un peu de flexibilité. Ce qui devient nécessaire si le Catholicisme veut négocier correctement le virage de la modernité. Il faut ouvrir un peu les fenêtres. Le prêtre est donc le candidat parfait. Contrairement à Orelas, il aspire à mieux.

Is this the world I fought for?

No, but it’s the only world we have.

De l’autre côté, les vampires sont des méchants tout désignés. Ils sont monstrueux, se nourrissent de leurs victimes et ne cherchent qu’à répandre le chaos.

The church teaches us that the eyes are the windows to the soul. And that since vampire evolved without eyes, it is a soulless creature, to be eradicated. And I have seen the soul of the vampire, and let me tell you that it is far more pure than that of any man. Now you ask me what I am. I am the bringer of the tide. I am the wave that will wash clean this unclean world. And you, and your Priest, will help me do it.

En l’occurrence, le chaos serait l’esprit libertaire porté par le chapeau noir. Une philosophie dont les principes sont évidemment condamnés par la Bible, même s’ils résonnent aux oreilles de Lucy.

What do you want?

I want the same things that you want. I want to be free from a life of suffering and sacrifice. To no longer be told that your every desire is a sin. I mean after all, if you’re not committing sin, you’re not having fun. 

Qui a envie de s’amuser? Dans le monde des vampires, on passerait son temps bourré en boite de nuit (cf Mektoub My Love). Quelle horreur! Heureusement que le prêtre nous garde de pareilles sottises. Suivons ce nouveau guide Jupitérien qui n’est en réalité pas beaucoup plus souple que son prédécesseur dans la mesure où il ne jure que par les sacrifices. On ne va pas se marrer mais peu importe. On n’est pas sur terre pour rigoler, aux dernières nouvelles de l’évangile selon St Paul. Travailler plus tout au long de sa vie. La fourmi plutôt que la cigale. Qu’il en soit ainsi.

En tout cas, c’est pas les Musulmans, les Juifs ou encore moins les Bouddhistes qui nous auraient protégé des suceurs de sang. Hallelujah!

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.