THE DEAD DON’T DIE

THE DEAD DON’T DIE

Jim Jarmusch, 2019

LE COMMENTAIRE

La jeune garde renverse l’ancienne. C’est dans l’ordre des choses. Les artistes en devenir ont l’appétit que leurs aînés n’ont plus (cf A star is born). Ils veulent la place et sont prêts à manger tout le monde pour l’avoir (cf Macron), provoquant un renouvellement naturel. Et si les vieux ne se laissaient soudainement plus faire? Si ceux qu’on avait poussé vers la sortie décidaient de ne plus quitter la table pour reprendre un peu de dessert?

LE PITCH

Les morts sortent de sous terre pour un dernier tour de piste macabre.

LE RÉSUMÉ

Dans la petite bourgade sans histoire, seul Hermit Bob (Tom Waits) pose des problèmes. Farmer Miller (Steve Buscemi) l’accuse de voler ses poulets. En dehors de ces petits problèmes de voisinage, Centerville a des faux airs de village Suisse.

Le chef Cliff Robertson (Bill Murray) observe néanmoins qu’il est déjà 20h et le soleil ne s’est pas couché. Bizarre.

Shouldn’t it be getting dark by now?

De son côté, l’officier Ronnie Peterson (Adam Driver) remarque que sa montre s’est arrêtée sans raison. Étrange.

Something weird is going on!

La radio joue le tube de Sturgill Simpson : The Dead Don’t Die.

Depuis le centre de détention juvénile, Geronimo (Jahi Winston), Olivia (Taliyah Whitaker) et Stella (Maya Delmont) entendent des rumeurs selon lesquelles le fracking (cf Promised Land) serait en train de détraquer la terre.

Les animaux deviennent agressifs. Les vaches prennent la poudre d’escampette. Quelque chose se prépare, clairement. Zoe (Selena Gomez), Jack (Austin Butler) et Zach sont de passage en ville. Ils s’en amusent.

La blague tourne au vinaigre lorsque deux employées d’un dinner meurent suite à l’agression de deux mort-vivants. Tout le monde pense à l’attaque d’un animal sauvage.

Was it a wild animal?

Ronnie est le premier à comprendre ce qui se trame.

What are you thinking?

I’m thinking zombies.

Une seule façon de gérer les zombies : leur couper la tête. Pas très compliqué. Zelda Winston (Tilda Swinton) excelle dans l’art de tuer du zombie avec ses sabres. Hank (Danny Glover) et Bobby (Caleb Landry Jones) ne se débrouillent pas mal non plus mais se retrouvent acculés. Zoe et ses deux potes ont également été dévorés.

Ronnie est plus que jamais pessimiste.

This is definitely going to end badly.

Il en sait quelque chose : Jim Jarmusch lui a faire lire le script.

Ce qu’il n’avait pas anticipé par contre, c’est la navette spatiale qui est venue aspirer Zelda. Cet événement était totalement inattendu.

Pour le reste, les zombies finissent par encercler la voiture des officiers de police. Mindy Morrison (Chloë Sevigny) craque et quitte le véhicule pour rejoindre sa défunte grand-mère.

I cant take it anymore. I’m done with this nightmare.

Cliff et Ronnie sortent héroïquement pour un dernier tour d’honneur, avant de se faire croquer à leur tour par des zombies trop nombreux.

Depuis la forêt, Hermit Bob observe le carnage avec beaucoup de réalisme.

I guess they’ve been zombies all along.

dead-anatomy1-videoSixteenByNine3000-v2

L’EXPLICATION

The dead don’t die, ce sont des abrutis en surnombre.

Il n’est pas forcément nécessaire de relire la BD de St Jean sur l’Apocalypse pour identifier les indices annonçant la fin du monde. On peut regarder autour de nous : Le dérèglement climatique, les catastrophes naturelles, les mouvements migratoires qui en résultent, les massacres dans les lycées (cf Bowling for Columbine), la montée des populismes en tout genre encouragée par les progressistes eux-mêmes.

The world has been kind of strange lately.

Ceux qui profitent d’un monde en pente douce, comme les industriels ou les lobbyistes sans scrupule (cf Thank you for smoking), n’ont évidemment pas intérêt à ce que les choses se rétablissent. Ils exploitent les peurs tout en incitant les masses à ne pas s’inquiéter – pour mieux consommer.

These alarmists are dangerous. Let’s not believe something just because one so called ‘scientist’ says it’s true!

Les indicateurs ne sont pourtant pas bons. Face à ce constat, une poignée de personnes éclairées s’interrogent. Ce sont les garants de l’ordre et de la justesse, plus encore que la justice : les officiers de police Robertson, Peterson et Morrison. Contrairement aux autres, ils sont précis.

Is she alive?

No. She’s not. She’s undead.

Et oui. C’est pas tout à fait pareil!

La responsabilité de protéger le monde civilisé leur incombe. Car la menace qui les guette est incarnée par une horde de zombies semant le chaos à Centerville.

Ces morts-vivants nous promettant la fin du monde ne sont pas les barbares que l’on croit. Rien à voir avec ces terroristes musulmans cherchant à nous imposer leurs prières et leur couscous. Non non. Il s’agit bien du ‘peuple’. La menace qui vient de l’intérieur, sous terre (cf Us). Ce même peuple qui regarde TF1 et mange du jambon fromage. Parfaitement. Ces gens du ‘peuple’ décérébrés (cf Idiocracy) et vulgaires qui ne savent plus aligner un mot.

USA, a real nice place!

Ils déambulent comme des fantômes sous addiction : alcool, cigarettes, portable, café, football, Siri, Netflix… Et ils mangent tout le monde sans distinction, y compris les hipsters – peu importe d’où ils viennent.

They’re just dead hipsters.

Hipsters… from Cleveland.

La situation a complètement échappé des mains des autorités compétentes qui essaient tant bien que mal de couper la tête du peuple. Mais ces têtes finissent par repousser, toujours plus nombreuses. Le chef Robertson ne panique pas. Il a sa sagesse pour lui. Peterson de son côté est plus fataliste. Peu importe, aucun d’entre eux ne parviendra à enrayer la situation. C’est déjà trop tard.

La lunaire Zelda nous montre que la seule porte de sortie se trouve dans l’espace (cf Interstellar). L’élite doit maintenir sa place, en élévation (cf Elysium). Nous, les intellectuels, devons continuer de viser plus loin et poursuivre nos réflexions sur la phénoménologie du style dans les hautes sphères. Laissons la terre aux andouilles qui finiront de la détruire. Le futur de l’humanité, celle qui pense, ne se trouve pas sur terre – destinée à devenir une poubelle (cf Wall-E).

Ou alors la survie passe par se planquer dans les bois, avec Hermit Bob et les écologistes.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.