IDIOCRACY

IDIOCRACY
Mike Judge, 2006

LE COMMENTAIRE

Nous nous inscrivons dans des temps longs, pas des temps courts. Quand on ne regarde plus que l’actualité en boucle, par la force des choses, on finit le nez collé contre son écran. On finit surtout par ne plus rien voir du tout. Alors pour comprendre ce qui se passe autour de nous, il faut redonner de la perspective aux événements. Il suffit par exemple de regarder trente ans en arrière « seulement » pour constater que le débat présidentiel de 2017 était minable comparé à celui opposant Mitterrand à Chirac et à quel point le paysage politique contemporain a laissé la place à un désert. Peut-être qu’un jour le conseil des ministres se résumera à une bande d’ignares?

LE PITCH

Le Caporal Joe Bauers (Luke Wilson) rejoue Hibernatus.

LE RÉSUMÉ

Joe Bauers est choisi par l’armée car c’est un tire au flan. Avec son profil parfaitement moyen, personne ne le regrettera si jamais l’expérience tourne mal. Pas plus que la prostitué Rita (Maya Rudolph). L’expérience en question c’est de mettre ces deux cobayes en hibernation pendant un an.

Le responsable de l’opération se fait arrêter pour prostitution. L’opération ayant été gardée secrète, tout le monde oublie Joe et Rita.

500 ans plus tard, la société a bien changé, en pire. Les abrutis ont pris le pouvoir, profitant de la chute de la natalité chez les élites. Ce monde surpeuplé est régi tant bien que mal par la bêtise, la vulgarité et la cupidité. L’équilibre est précaire.

Suite à l’avalanche d’une montagne de poubelles, le sarcophage de Bauers échoue chez Frito Pendejo (Dax Shepard). Le pauvre Joe est complètement désorienté.

Unaware of what year it was, Joe wandered the streets desperate for help. But the English language had deteriorated into a hybrid of hillbilly, valleygirl, inner-city slang and various grunts. Joe was able to understand them, but when he spoke in an ordinary voice he sounded pompous and faggy to them.

Dans ce nouveau monde, Joe n’a pas de tatouage. Il n’a donc pas d’identité. Il est immédiatement envoyé en prison où il passe des tests de QI. Son score moyen lui permet néanmoins d’être repéré par les hommes du président President Dwayne Elizondo Mountain Dew Herbert Camacho (Terry Crews).

Grâce à supposée intelligence supérieure, Bauers est promu au Ministère de l’Intérieur afin d’aider le gouvernement à résoudre ses problèmes, comme par exemple de s’occuper des sols qui ne sont plus fertiles depuis des années.

Bauers cherche surtout à retourner dans son époque. Il demande de l’aide à Frito pour trouver une machine à remonter le temps. Pendant ce temps il essaie de trouver des solutions. Il comprend assez vite que les sols sont arrosés avec des boissons pour l’effort depuis que la compagnie Brawndo finance le département de l’Agriculture Américaine et qu’elle a racheté l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux. Les electrolytes empêchent cependant les plantes de pousser.

Bauers propose de revenir à de l’eau, ce qui conduit rapidement Brawndo à la faillite et au chômage de la moitié de la population. Joe est immédiatement arrêté et condamné pour une exécution comme au bon vieux temps des jeux du cirque. Il implore Rita de regagner la machine à remonter le temps et inciter les gens à ne pas suivre son modèle.

Just go back. Tell people to read books. Tell people to stay in school. Tell people to use their brains or something. Maybe the world got like this because of people like me. I never did anything with my life.

Bauers parvient à gagner suffisamment de temps pour que Rita montre au monde que les plantes sont en train de germer à nouveau. Bauers est relâché. Face aux autres challenges de la société qu’il ne juge pas insurmontables, il décide finalement de rester en compagnie de Rita. Il est nommé Vice-Président puis Président des États-Unis. Le couple aura trois enfants. Tous les deux n’auront peut être pas sauvé l’humanité mais au moins la terre continue de tourner.

Maybe Joe didn’t save mankind but he got the ball rolling and that’s pretty good for an average man. 

idiocracy-photo-luke-wilson-986688

L’EXPLICATION

Idiocracy, c’est tout n’est (peut-être) pas perdu.

Les élites, à force de se faire des noeuds dans le cerveau ont fini par devenir une espèce en voie d’extinction.

Evolution does not always reward intelligence.

Ceux qui étaient censés protéger le système en cas de défaillance de ces élites ont fini eux aussi par démissionner, trop obsédés par l’argent.

Sadly the greatest minds and ressources were focusing on conquering hair loss and prolunging erections.

Si bien que la faillite est totale: économique et culturelle.

The #1 movie in America was called « Ass. » And that’s all it was for 90 minutes. It won eight Oscars that year, including best screenplay.

La question que pose Idiocracy, c’est de savoir ce que vaut le peuple quand il a été abandonné par ses têtes pensantes. A priori pas grand chose. Les Américains vivent entourés de poubelles et passent leur temps à s’insulter. Le malheur c’est que ce scénario de fiction catastrophe n’est pas si éloigné de la réalité: Monica Lewinsky, la presse à scandales, le porno amateur, Dirty Sanchez, Kim Kardashian, Donald Trump… Les Simpsons sont au pouvoir. Le pire c’est que si on en est là, c’est uniquement de notre faute. Force est d’admettre que c’est bien le peuple américain, aidé par certaines multinationales, qui a choisi de mettre à la Maison Blanche un abruti qui demande une boule de glace de plus que ses invités.

Ne soyons pas méprisants nous-mêmes. Nous ne sommes pas en reste avec nos Le Pen, Cyril Hanouna, Michaël Youn, Kev Adams, Nabila… Surtout quand on voit le spectacle aussi théâtral que grotesque d’Emmanuel Macron au Louvre, on n’est pas si loin de l’entrée tapageuse du Président Camacho.

Dans Idiocracy, la lueur d’espoir va venir de Joe, l’américain moyen que tout destinait à devenir un raté en puissance. Dans cette situation extrême il va pourtant se révéler. Il n’abandonne pas. Il fait preuve de bon sens et reste dans cet enfer pour résoudre les problèmes. Mieux encore, plutôt que de profiter de la bêtise ambiante et en tirer profit, il incite les autres à se poser la question du pourquoi.

And there was a time in this country, a long time ago, when reading wasn’t just for fags and neither was writing. People wrote books and movies, movies that had stories so you cared whose ass it was and why it was farting, and I believe that time can come again!

Le pouvoir au peuple: GI Joe et la pute. Ce n’est peut être pas parfait, au moins ils font de leur mieux avec les moyens du bord à l’inverse de ceux qui avaient tout et qui ont tout gâché. Écoutons le peuple. Laissons-lui une chance. Joe reconstruit. Il oeuvre pour Make America Great Again et son combat à lui est légitime.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

2 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.