GONE GIRL

GONE GIRL
David Fincher, 2014

LE COMMENTAIRE

Il y a en France un vrai appétit pour la disparition. Cet intérêt nous vient notamment de Jacques Pradel et de plus d’une cinquantaine de numéros de Perdu de vue (ou de recherche?). En France on aime les histoires à la con, tant qu’elles ne finissent pas mal. Et puis les hommes savent garder le sourire en toute circonstance. C’est pas parce que leur femme est portée disparue qu’il faut se laisser abattre. La vie continue. Une de perdue, dix dans la limousine comme disait le poète.

LE PITCH

Nick (Ben Affleck) constate la disparition de sa femme Amy (Rosamund Pike).

LE RÉSUMÉ

Nick est d’abord la pauvre victime de la disparition de sa femme dont on ne sait pas si elle s’est faite kidnapper ou pire. Peu à peu Nick va devenir le suspect. Supposé violent, il entretenait également une liaison avec l’une de ses étudiantes. Pour toutes ces raisons, ce salaud mérite de payer!

Nick fait des pieds et des mains dans les médias pour retrouver la trace d’Amy. Personne n’est dupe.

Alors que tout semble accabler Nick, Amy se révèle pourtant être plus machiavélique. Cette garce a maquillé sa disparition en meurtre et laissé des traces qui peuvent envoyer son mari sur la chaise électrique (Ça s’passe comme ça, dans l’Missouri).

Aux grands maux les grands remèdes, Nick décide de casser son PEL pour se payer les services de Tanner Bolt (Tyler Perry), un habile avocat qui connaît le poids de l’opinion publique dans ce genre d’affaires et sait parfaitement jouer des ressorts médiatiques pour l’influencer. De menteur, Nick va devenir repenti. Lors d’une interview éhontée avec une journaliste qui l’avait pourtant traîné dans la boue quelques semaines auparavant, Nick va faire un numéro d’acrobate dont il sortira grandi.

Amy prise au piège de son ex Desi (Neil Patrick Harris) s’en libère finalement au prix d’une manigance pas moins macabre. Nick constate médusé le retour d’Amy. Il sourit devant la presse mais se sent pris au piège dès que la porte de son domicile se referme. Il va devoir vivre avec un monstre.

What are you thinking? How are you feeling? What have we done to each other? What will we do?

gone-girl-movie-3

L’EXPLICATION

Gone Girl, c’est le couple sans langue de bois.

Il y a le couple vu par Nick dans lequel chacun doit s’aimer profondément. C’est un modèle qu’on veut idéaliser bien qu’il ne résiste pas dans le temps et qui finit par ne plus fonctionner. La preuve, Nick finit par faire le joli cœur dès que l’occasion se présente. Et il y a une vision du couple plus moderne et contractuelle, celle d’Amy, peut-être moins « joli » mais qui se renouvelle sans cesse. Dans le couple d’Amy, on s’aime à sa façon. Mais on s’aime. Nick c’est Marguerite et Georges Boissier alors qu’Amy c’est Mickey & Mallory.

Comme Amy et Nick se sont neutralisés, une discussion est nécessaire. On comprend que leur couple, qui fonctionnait pourtant parfaitement, a tout simplement souffert avec les années. Amy a découvert la tromperie et elle a voulu se venger de Nick. L’homme dont elle était éperdument amoureuse n’a pas su entretenir la flamme et a cessé de la faire rêver. En le poussant à bout, elle a réussi à faire renaître son phénix et retrouver ce mec prêt à tout pour lequel elle était tombée amoureuse. La vengeance d’Amy parait disproportionnée. C’est pourtant l’électrochoc dont Nick avait besoin pour revenir à la vie (et se bouger les fesses).

Le problème de Nick c’est qu’il pense qu’Amy est cinglée. Alors qu’elle ne l’est pas du tout. Elle ne fait que respecter scrupuleusement les termes de leur contrat. Elle essaie de redonner des impulsions à son couple qui va plutôt très mal, embourbé dans le Missouri. Amy c’est une infirmière qui tente de venir en aide à une union malade en faisant une injection d’adrénaline.

Nick ne pense pas être capable de jouer la comédie. Amy lui rappelle que cette comédie, c’est ni plus ni moins que celle du mariage.

You’re delusional. I mean, you’re insane, why would you even want this? Yes, I loved you and then all we did was resent each other, try to control each other. We caused each other pain.

That’s marriage.

Amy est finalement aussi folle que Nick est lâche. S’il se considère prisonnier de cette union, c’est qu’il l’a bien voulu. Il n’y a pas d’autres victimes dans Gone Girl que des victimes volontaires. Même Desi qui se fait assassiner façon Basic Instinct oublie une règle fondamentale: on ne s’accroche pas à son ex. Desi est convaincu que son influence sur Amy est plus forte que tout, il en subira les conséquences.

La disparition d’Amy ne la rend que plus vivante encore dans ce couple qui bat de l’aile alors que Nick, véritablement hypocrite, vit complètement dans l’ombre de sa femme. Amy a compris bien mieux que Nick les règles du jeu et les assume beaucoup mieux, tandis que Nick essaie de les fuir désespérément. Amy fait peur à Nick car elle a gardé le feu des débuts.

You fucking cunt!

I’m the cunt you married. The only time you liked yourself was when you were trying to be someone this cunt might like. I’m not a quitter, I’m that cunt. I killed for you; who else can say that? You think you’d be happy with a nice Midwestern girl? No way, baby! I’m it.

Gone Girl touche aux différences fondamentales entre les hommes et les femmes, car il semble qu’il n’y ait rien que les femmes supportent moins que la routine. Tandis que nous semblons être naturellement programmés pour vivre en survêtement, les pieds sur la table le dimanche en face d’un bon grand prix de Formule 1 (avec une bonne bière bien fraîche).

Gone Girl parle enfin de l’opinion publique et de sa capacité à se retourner, capacité qu’on prête d’habitude aux crêpes. C’est vrai qu’après tout Laurent Fabius est passé de Premier Ministre aux Affaires étrangères en passant par la case sang contaminé. Si Sarkozy semble définitivement grillé, on se dit que rien n’est encore perdu pour Dominique Strauss-Kahn ou Christine Lagarde.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

2 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.