TWO LOVERS

TWO LOVERS
James Gray, 2008

LE COMMENTAIRE

En France on se targue d’en connaître un rayon en amour, au moins autant que les Allemands s’y connaissent en automobiles. C’est vrai que nous, on a fait les Amants du Pont Neuf. Et c’est vrai que le Pont Neuf est propice aux baisers d’amoureux. Aux États-Unis, les amoureux sautent des ponts.

LE PITCH

Leonard (Joaquin Phoenix) fait simultanément la rencontre de Sandra (Vinessa Shaw) et de Michelle (Gwyneth Paltrow).

LE RÉSUMÉ

Leonard ne se remet pas de sa récente rupture et décide de se suicider par amour en se jetant à l’eau. Il remontera à la surface tout en gardant la tête sous l’eau, prisonnier de sa bipolarité.

Leonard va faire la rencontre de Sandra (la brune) que ses parents lui mettent dans les pattes comme à l’époque où on arrangeait les mariages. Ce qui ne semble pas déranger Sandra qui est séduite par Leonard.

My parents wanted us to meet… Actually I have to tell the truth… I wanted to meet you.

Avec Sandra, c’est sérieux. Leonard est invité à la Bar Mitzvah de son petit frère. Il fait presque déjà partie de la famille.

Dans la foulée Leonard fait la rencontre de Michelle (la blonde), sur le pas de sa porte. Michelle l’interpelle. Il a immédiatement le coup de foudre. Il l’invite chez lui, suscitant le regard désapprobateur de sa mère.

Alors que Sandra lui offre la garantie d’un amour sincère et solide, Michelle ne propose rien. Elle est complètement paumée. Elle est très belle aussi (si l’on s’en tient aux standards des magazines). Elle a une liaison avec un homme marié ce qui l’a rend beaucoup plus instable. La souffrance parle à Léonard, c’est la différence de Michelle et son inaccessibilité qui l’attirent.

Encore écorché vif, Leonard se voit bien tout plaquer pour Michelle et partir avec elle sur la côte ouest. Il ignore que là-bas les palaces n’abritent que mensonges et passion. Il vide son compte en banque pour lui offrir une bague. Au moment de mettre les voiles, Michelle le papillon de nuit lui fait une nouvelle fois faux bond.

Désespéré Leonard jette d’abord la bague au loin avant de la récupérer dans le sable. Il rentre chez lui pour offrir la bague à Sandra qui n’en demandait pas tant, sous le regard bienveillant de sa mère.

two_lovers07

L’EXPLICATION

Two Lovers c’est le choix amoureux de la raison.

Sharleen Spiteri chantait qu’elle ne voulait pas un lover mais juste un ami, et bien Leonard, lui, a deux lovers pour le prix d’une. C’est ce qu’on peut appeler avoir l’embarras du choix. Deux vies semblent s’offrir à lui. Une vie bien rangée avec Sandra dans laquelle il peut reprendre la boutique familiale. Ou une vie insouciante avec Michelle dans laquelle on ne sait jamais de quoi demain sera fait. Leonard doit prendre une décision.

Rappelons que Leonard a déjà essayé par le passé. Il était dans une relation rendue impossible puisque lui et sa compagne ne pouvaient pas avoir d’enfant ensemble. Qui est-il? Une homme-enfant qui vit encore chez ses parents. Un romantique bipolaire, c’est à dire extrême. Il réagit de manière excessive.

Qui est Michelle? Une jeune fille égoïste qui ne parle que d’elle. C’est une sorte d’Emma Bovary qui vit à Brooklyn mais rêve de Manhattan. Elle a une liaison avec un homme marié. Elle fait une fausse couche. Elle se drogue. Elle apparait comme une muse à la fenêtre au milieu de la nuit mais peut également disparaître dans un night club sans donner de nouvelle. Elle vit en fonction de ses humeurs. Elle ne sait pas ce qu’elle veut et flotte littéralement dans l’air. Son jeu ne fait que des victimes. La vie n’est pas possible avec elle.

Qui est Sandra? Une jeune fille posée qui désire Leonard. C’est elle qui vient à sa rencontre. Elle est curieuse de lui. Bien qu’elle soit plutôt discrète, elle n’en est pas moins intense. Elle fait l’amour à Leonard avec beaucoup d’émotions et de tendresse. Elle s’intéresse sans le juger. Elle le rappelle. Elle l’écoute, avec patience. Elle lui propose des choses. La vie est possible avec elle.

Leonard laisse entrer Michelle chez lui, peu après avoir rencontré Sandra. Il veut la suivre car elle est la promesse d’une vie insouciante, pleine de piment. Elle est fragile, tout comme lui. Il se retrouve en Michelle. Bien qu’elle le fasse souffrir, Leonard a l’impression de vivre à travers elle. La vie n’est pas un encéphalogramme plat. La vie doit ressembler à des montagnes russes. La vie c’est passer des nuits entières au téléphone ou se retrouver sur le toit pour copuler 1min comme des animaux. C’est une vie faite de passions, pour laquelle on doit être prêt à prendre tous les risques ou dépenser tout son argent. La vie mérite qu’on se jette dans le vide – sans parachute.

I have to go mum…

But you don’t have a bag!

Cette passion que choisit Leonard le laisse sur place, dans le vide, sans rien d’autre qu’un « désolé ». Leonard ne veut plus se sentir désolé. C’est pourquoi il refuse de perdre à nouveau pied. Dès lors il arrête de suivre son coeur pour écouter sa raison. Il va reprendre le dessus en recherchant sa bague dans le sable pour l’offrir à celle qui le mérite véritablement : Sandra. Sandra n’est pas un second choix, elle est sa seconde chance. Elle est l’amour de sa vie qui va lui permettre un futur. Elle le révèle et lui permet de devenir adulte.

A kid’s got to start thinking about his future sometime.

L’adulte est celui qui n’a pas envie qu’on le plaigne. Il est celui qui sait évaluer et prendre des décisions en assumant leurs conséquences. Il est celui qui sait faire la différence entre Michelle et Sandra. L’adolescent plaint les souffrances de Leonard et regrette son choix de se tourner vers Sandra. L’adulte au contraire se félicite que Leonard revienne dans le monde plutôt que de le fuir. Il souhaite à Leonard de pouvoir s’épanouir avec Sandra. L’adulte sait faire la différence entre amour et passion.

 

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.