DIRTY DANCING

DIRTY DANCING
Emile Ardolino, 1987

LE COMMENTAIRE

Le Dirty Dancing a marqué une rupture avec les cadres un peu rigides hérités des années 50. Cette chorégraphie a fait voler en éclats tous les carcans pour mieux célébrer l’évolution des rapports amoureux. Le Dirty Dancing fut un cataclysme. Il inspira le philosophe Carlos dans son oeuvre sur l’amour: le Tirelipimpon, capturant de manière imagée les rapports subtiles entre les castagnettes et les ananas. Un an plus tard, on dansait la Lambada partout sur terre. Quasiment dans la foulée, Francky Vincent enfonçait le clou avec son fruit de la passion. Le monde ne serait plus jamais pareil.

LE PITCH

En vacances avec ses parents, Baby (Jennifer Grey) va tomber amoureuse.

LE RÉSUMÉ

Frances « Baby » Houseman part avec sa famille à Catskill Mountains avant de rentrer à Mount Holyoke College même si son rêve plus tard reste d’intégrer le Corps de la Paix. Très vite, Baby tombe sous le charme de Johnny Castle (Patrick Swayze), le professeur de danse. Cette attirance est évidemment condamnée par son père, très petit bourgeois. Il faut ajouter que Johnny est issu des classes populaires et qu’il organise des petites fêtes après le travail.

Baby s’incruste et découvre le Dirty Dancing. Johnny lui donne même une petite leçon improvisée. C’est assez pour que Baby attrape le virus. Elle se rapproche de la bande et découvre que Penny, la partenaire de Johnny est enceinte de Robbie (Max Cantor) qui couche avec tout ce qui ressemble à une femme.

Penny veut avorter ce qui la contraint à rater un gala et le salaire qui va avec. Billy (Neal Jones), le cousin de Johnny, propose que Baby la remplace. Johnny peut lui apprendre à danser. Elle fera très bien l’affaire.

Johnny et Baby se mettent donc au travail et se rapprochent au fur et à mesure qu’ils répètent leurs mouvements. Le gala est un succès. À leur retour, ils trouvent Penny à l’agonie, charcutée par le médecin qui était censé l’opérer. Baby demande de l’aide à son père qui est aussi chirurgien. Celui-ci s’exécute mais défend Baby de revoir ces jeunes qu’il ne juge définitivement pas fréquentables.

Johnny tombe amoureux de Baby. Victime de la jalousie de Vivian Pressman (Miranda Garrison), il se fait virer comme un malpropre. Il revient malgré tout pour la dernière danse de la saison comme il en a l’habitude. Il rend d’abord un hommage à sa partenaire:

Sorry for the interruption, folks, but I always do the last dance of the season. This year somebody told me not to. So I’m gonna do my kind of dancin’ with a great partner, who’s not only a terrific dancer, but somebody… who’s taught me… that there are people willing to stand up for other people no matter what it costs them. Somebody who’s taught me about the kind of person I wanna be. Miss Frances Houseman.

Le père de Baby qui a finalement compris que Johnny était un bon mec, à l’inverse de Robbie, lui présente ses excuses.

When I’m wrong, I say I’m wrong… You were wonderful out there.

C’est toute la salle qui se met alors à danser sur The Time of My Life.

dirty-dancing

L’EXPLICATION

Dirty Dancing, c’est trouver le bon tempo.

Si l’on part du principe que le monde est une gigantesque piste de danse sur laquelle nous ne faisons que nous agiter, alors il faut comprendre que tout n’est qu’une histoire de timing. Il faut savoir quand monter sur scène et à quel moment bouger. Parfois nous ne sommes pas en rythme et nous ne parvenons pas à trouver notre place dans le trafic. Et puis parfois, on est juste. Et soudainement tout semble faire sens.

Baby a l’impression de ne pas être en rythme avec son environnement, comme lorsqu’elle se retrouve à danser le Madison à l’envers, entourée de ces vacanciers avec lesquels elle ne partage strictement rien. On dit souvent des danseurs qu’ils ont ça dans le sang. Cela ne semble pas être le cas de Baby qui n’est effectivement pas dans le bon bocal. Son père est installé pépère dans le confort de sa vie alors qu’elle veut partir bosser dans une ONG pour sauver le monde.

Tout va changer lorsqu’elle va rencontrer Johnny. À son contact, elle a enfin l’impression de pouvoir être elle-même. Quand elle danse avec le beau Jojo, elle a l’impression de vivre. Et elle a raison:

It’s not the mambo. It’s a feeling; a heartbeat.

La vie est une danse qui se joue à deux. Johnny va apprendre les bases à Baby: cette fameuse technique qu’il faut commencer par maîtriser pour mieux pouvoir l’oublier. Si le Dirty Dancing semble un peu anarchique, il requiert pourtant une maitrise préalable des fondamentaux.

This is my dance space. This is your dance space. I don’t go into yours, you don’t go into mine. You gotta hold the frame.

Johnny va créer une relation de confiance dans son couple avec Baby.

Now, you’ll hurt me if you don’t trust me, all right?

Le couple c’est aussi une dynamique qui n’est pas unilatérale. Johnny apprend au contact de Baby qui n’a pas peur de partager ses craintes, tout en lui faisant au passage une déclaration émouvante.

Me? I’m scared of everything. I’m scared of what I saw, I’m scared of what I did, of who I am, and most of all I’m scared of walking out of this room and never feeling the rest of my whole life the way I feel when I’m with you.

Alors Johnny peut aussi s’ouvrir à Baby et lui faire une confession:

That’s the thing, Baby, see it wasn’t like that. They were using me.

Parce que comme dans une danse, il faut savoir échanger avec son ou sa partenaire. Il ne faut pas l’oublier au risque de ne se concentrer que sur soi-même. On ne brille jamais seul. Les bons danseurs sont ceux qui savent ne pas laisser leur partenaire sur le carreau.

Nobody puts Baby in a corner.

Ce qui semble être tout l’inverse de ce gros con de Robbie.

Some people count. Some people don’t.

Une fois que ces conditions sont réunies, les jugements s’effacent. Le monde ne fait plus qu’un. Baby, et son père, ne considèrent plus Johnny comme un gigolo. Et pour Johnny, Baby est devenue Frances.

Alors tout ça c’est magnifique bien sûr. C’est comme ça qu’on finit par danser un mambo endiablé dans un club de vacances coquet de l’état de New York. Notons que les équilibres sont fragiles. Un faux mouvement est vite arrivé. Le mauvais partenaire, le mauvais DJ, le mauvais moment… et on peut vite se retrouver à danser la Macarena au camping de Port-Barcarès.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.