OUISTREHAM

OUISTREHAM

Emmanuel Carrière, 2021

LE COMMENTAIRE

La vie ne fait pas que des cadeaux à tout le monde. Quand bien même on peut trouver des raisons de garder le sourire. Certaines personnes nous rappellent également que le jeu en vaut la peine. Elles nous donnent l’envie de ne pas se résigner.

LE PITCH

Une romancière procède à une étude ethnographique pour les besoins de son nouveau roman.

LE RÉSUMÉ

Marianne Winckler (Juliette Binoche) disparait des radars pour mieux débarquer à Caen. Elle veut faire l’expérience du travail intérimaire de l’intérieur, pour donner plus de véracité à son prochain livre qu’elle compte écrire sur les agents d’entretien. Son histoire commence de manière tendue dans une agence pour l’emploi.

Tout le monde est au chômage.

La conseillère (Aude Ruyter) l’oriente vers la propreté, un secteur d’avenir. Anne doit passer des entretiens car la pelle et la balayette ne tombent pas tout cuit dans les mains.

Il faut montrer qu’on en veut.

Au cours de son aventure, Marianne sympathise avec Marilou (Léa Carne) et surtout Christèle (Hélène Lambert) qui lui propose quelques heures de ménage sur le ferry. Le travail paie une misère mais c’est du travail. Ça ne se refuse pas.

On peut pas se le permettre.

230 chambres. 4min par chambre. Opération commando. Nadège (Évelyne Porée) donne le tempo. Marianne travaille dur et en profite pour prendre quelques notes.

Les filles l’apprécient beaucoup, notamment Christèle qui tient à lui offrir un petit cadeau pour son anniversaire.

Plus le temps passe et plus il devient compliqué pour Marianne de révéler aux autres le véritable motif de sa présence. C’est la conseillère pour l’emploi qui est la première à la reconnaître.

Je sais pas si c’est bien ou si c’est mal ce que vous faites (…) Vous savez, les gens qui sont ici, ils peuvent pas s’arrêter d’être au RSA quand ils veulent.

Sur le ferry, un ami (Louis-Do de Lencquesaing) la reconnaît à son tour par hasard. Christèle exige des explications.

C’est vrai que tu écris un livre sur les femmes de ménage??

Marianne révèle toute la vérité. Christèle, furieuse, se sent trahie. Marilou aussi. Elles pensent toutes les deux que Marianne s’est servie d’elles.

T’es une fausse personne. En fait, t’as humilié tout le monde.

Lors de la sortie, l’autrice invite toutes celles et ceux qu’elle a côtoyé à Caen, y compris Cédric (Didier Pupin) qui lui faisait du charme. Nadège est flattée par la démarche.

Après cela, j’espère qu’on sera plus respecté.

Marilou vient chercher Marianne pour la conduire à Christèle qui souhaite la voir une dernière fois. Christèle a lu le livre et n’en veut pas à Marianne. Elle a seulement une requête : un ultime service sur le ferry.

On veut juste voir si tu sais encore torcher les chiottes.

Marianne décline poliment la proposition. Christèle et Marilou embarquent.

Chacun sa place.

L’EXPLICATION

Ouistreham, c’est une classe d’écart.

Les inégalités de statut sont rapidement apparus dans l’histoire. Montaigne faisait déjà état de différences entre les classes sociales en relisant Epicure. Ces disparités se sont maintenues à travers les années (cf Titanic). Le fossé s’est même accentué ces dernières années à tel point que l’on parle désormais de fracture sociale. Comme si quelque chose s’était définitivement cassé.

On retrouve des élites toujours moins nombreuses et plus fortunées d’un côté (cf Elysium). De l’autre, des masses toujours plus nombreuses – tout court (cf Germinal, Parasite). Entre les deux, une classe moyenne qui fond comme neige au soleil (cf The Big Short, Inside Job).

Qu’on se le dise, c’est encore pire ailleurs (cf Capharnaüm).

Et nous on se plaint. Imagine on serait né au Soudan.

Le gouvernement met en place des structures palliatives pour soulager les chômeurs (cf La Loi du Marché), avec un discours rassurant.

Je suis persuadé que ça va s’arranger.

Un discours qui ne fonctionne pas. Sans la moindre perspective, la base panique (cf Un pays qui se tient sage).

Moi je fais comment??

La plupart des élites s’en moquent totalement, tant que le boomerang ne menace pas de leur revenir dans la figure (cf Marie-Antoinette). D’autres ressentent de la culpabilité ou un sentiment de gêne, à l’image de Marianne qui veut aider les personnes ayant moins de chance qu’elle, les oubliés (cf Merci Patron!, Ressources Humaines, Us). Elle peut contribuer à sa manière, à travers l’écriture. Faire un beau livre témoignage à la gloire de ces anonymes.

Les invisibles, je vais les rendre visibles.

Retranscrire avec fidélité ce que vivent ces personnes qui nettoient les toilettes de passagers qui ne les voient même pas. Pour mieux comprendre, Marianne doit faire l’expérience de la difficulté par elle-même.

J’ai besoin de savoir ce qui se passe. Je dois tout reprendre à zéro.

Vis ma vie d’agent d’entretien.

Ça doit te faire tout drôle de mettre les mains dans la merde.

Si certains sont honorés d’être mis à l’honneur entre les lignes de Marianne, Christèle et Marilou l’ont en travers de la gorge. Pour elles, absolument rien n’a changé. Pire, elles pensent que Marianne leur a menti en faisant semblant d’être comme elles.

Toutes ces balades le long de la plage étaient un luxe que ne peut pas s’offrir Christèle.

J’ai pas le temps d’aller regarder la mer.

Les deux jeunes femmes ont ouvert leur coeur sans calcul. Marianne en a profité sans rien dire, pour servir son projet. Les belles promesses de l’autrice étaient sans doute sincères sur le moment. Avec le recul, elles ressemblent plutôt à de beaux mensonges.

J’aimerais tellement qu’on reste amies.

On aimerait y croire.

Quand le roman est publié, l’histoire s’arrête. Si elle a partagé un peu de sa célébrité avec des inconnus, Marianne a surtout écrit un livre de plus sur une thématique qui touche un certain lectorat. Aucun de ses efforts ne paraissent authentiques.

Christèle est amère. Elle pourrait aisément cracher au visage de Marianne, mais se retient. Le peuple ne réclame rien de la part de la bourgeoisie intellectuelle : ni attention et encore moins de pitié. Sur le quai du ferry, Christèle fait preuve d’une belle dignité en évitant d’accabler Marianne. Au contraire, elle prouve les limites de son entreprise intéressée.

L’amour propre est ce qui lui permet de continuer à avancer. C’est peut-être ce qui sépare ces deux femmes.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.