DOGVILLE

DOGVILLE
Lars Von Trier, 2003

LE COMMENTAIRE

Les dictatures finissent toutes par s’écrouler, en général le jour où les personnes assujetties décident de se rebeller et se liguer ensemble pour renverser le pouvoir en place par la diplomatie ou la force. La femme a souffert trop longtemps : trop d’exploitation, trop d’abus et d’injustices. Elle porte la haine dans son regard. Sa vengeance sera terrible. Les jours de la tyrannie masculine sont comptés.

LE PITCH

Une jeune femme est donnée en pâture aux chiens.

LE RÉSUMÉ

This is the sad tale of the township of Dogville. Dogville was in the Rocky Mountains in the US of A, up here where the road came to its definitive end, near the entrance to the old abandoned silver mine. The residents of Dogville were good honest folks, and they liked their township. And while a sentimental soul from the East Coast had once dubbed their main street Elm Street, though no elm had ever cast its shadow in Dogville, they saw no reason to change anything. 

  • Chapitre 1

    Grace Mulligan (Nicole Kidman) cherche à échapper à des gangsters et atterrit à Dogville, une bourgade où les habitants ont l’air plutôt sympathiques. Tom (Paul Bettany) lui suggère de se cacher dans une mine. Lorsque les gangsters l’interrogent, il nie l’avoir vue. Ceux-ci lui proposent une récompense et lui laissent même leur numéro. Tom espère bien profiter de l’arrivée impromptue de Grace pour prouver que la communauté de Dogville a le sens de l’hospitalité. L’accueil est timide. Les habitants mettent Grace à l’essai pour une période de deux semaines. Elle doit faire ses preuves.

  • Chapitre 2

    Grace propose de s’occuper de toutes sortes de corvées pour faciliter la vie de tout le monde, grace à quoi elle s’attire la sympathie des habitants. 

  • Chapitre 3

    Grace reçoit un salaire modeste qu’elle réinvestit dans la boutique de Ma Ginger (Lauren Bacall). Elle est devenue amie avec Jack McKay (Ben Gazzara). Les deux semaines sont écoulées. Le conseil l’autorise à rester.

  • Chapitre 4

    La police placarde un avis de disparition pour Grace. Les habitants de Dogville sont partagés à l’idée de collaborer avec les forces de l’ordre.

  • Chapitre 5

    La police placarde cette fois-ci un avis de recherche pour Grace, soupçonnée d’avoir participé à un braquage. Ce qui parait impossible puisqu’à l’époque des faits, elle travaillait déjà à Dogville. La ville la protège mais Tom réclame qu’elle en fasse plus. Grace accepte à contre-coeur.

  • Chapitre 6

    Grace a trop de travail et finit par commettre des erreurs qui agacent tout le monde. Les hommes lui font des avances. Les femmes abusent également d’elle. Chuck (Stellan Skarsgård) la viole.

  • Chapitre 7

    Grace songe à s’enfuir. Les femmes du village la confrontent, notamment Vera (Patricia Clarkson) qui l’accuse d’avoir séduit son mari. Grace soudoie Ben (Željko Ivanek) pour qu’il l’emmène loin de cette ville. Le routier la viole puis la ramène à Dogville. Les habitants l’enchaînent pour éviter qu’elle ne puisse s’enfuir. Tom consent à cette violence. Grace est violée à de nombreuses reprises et humiliée par les enfants.

  • Chapitre 8

    Grace confronte à son tour les habitants de Dogville qui ne reconnaissent pas leur traitement abusif. Tom, vexé que Grace refuse de faire l’amour avec lui, appelle les gangsters pour la dénoncer.

  • Chapitre 9

    Lorsque les gangsters arrivent, la véritable identité de Grace est révélée. Elle est la fille d’un puissant parrain de la mafia. Après que son père lui fasse la leçon, Grace décide que tout le monde doit payer. Dogville doit être rayée de la carte. Les habitants sont massacrés jusqu’au dernier. Seul le chien Moses est épargné.  

I think the world would be better without Dogville.

Screenshot-2018-06-30-13.09.51

L’EXPLICATION

Dogville, c’est là où nous conduit la mesquinerie.

Les habitants de Dogville peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli : une communauté qui vit paisiblement au pied des montagnes. Ils ont presque reproduit la Suisse.

All I see is a beautiful little town in the midst of magnificent mountains. A place where people have hopes and dreams even under the hardest conditions.

Bravo à eux! Attention néanmoins. Car si l’humanité est capable du meilleur, elle n’est jamais loin du pire non plus. L’oublier, c’est prendre le risque de faire la bascule. Il faut donc sans cesse être vigilant, tel un alcoolique qui ne baisse jamais la garde (cf Le dernier pour la route). Il faut guetter les premiers signes de mesquinerie dont nous pourrions faire preuve, de façon à ce qu’elle ne nous conduise pas à notre propre perte.

La mesquinerie ne montre jamais son vrai visage. Elle avance cachée. Les habitants de Dogville se félicitent d’accueillir une réfugiée. Mais leur charité n’est pas un prêt à taux zéro. Grace doit montrer patte blanche. Après tout, c’est de bonne guerre! C’est ainsi que tout commence. Les habitants installent une relation malsaine avec Grace dans laquelle ils attendent quelque chose en retour. Le quid pro quo fonctionne dans Le Silence des Agneaux. À Dogville, les habitants en abusent très vite. Ils profitent de la première occasion pour revoir les termes du contrat – à leur avantage bien sûr.

Nous nous encourageons dans la bassesse, incapables de nous arrêter. Sans garde fou, chacun essaie de gratter à chaque fois un peu plus. On profite de Grace. Puis on se plaint pour en profiter encore davantage. On ne respecte pas son travail. Jusqu’à ce qu’on s’approche dangereusement de la limite à ne pas franchir. Une fois que Grace a été violée, c’est fini. L’asservissement est total. Tout le monde se permet tout et n’importe quoi. On se défoule sur Grace : on la ridiculise dans les rues, on lui fait porter une croix, on lui donne des coups de fouets… Et encore, qu’est-ce que ça aurait été si Grace avait été étrangère?

Lorsque la culpabilité pourrait éventuellement nous titiller, on s’en débarrasse aussitôt. On jette Grace aux ordures après s’être servi d’elle plus que copieusement.

Malgré tout, elle est prête à pardonner. C’est une conversation avec Dieu le Père, celui de l’Ancien Testament, qui va la convaincre de prononcer la peine capitale.

Rapists and murders may be the victims according to you, but I, I call them dogs. And if they’re lapping up their own vomit, the only way to stop them is with a lash.

But dogs only obey their own nature, so why shouldn’t we forgive them?

Dogs can be taught many useful things, but not if we forgive them every time they obey their own nature.

La mesquinerie est la petite soeur de la monstruosité, qui n’est pas le monopole des Nazis. Donc soyons aux aguets. Gardons les bras ouverts dans la limite de ce qu’ils peuvent accueillir (cf Biutiful). Et apprenons à ne rien attendre en retour. Si nous ne voulons pas finir dans les flammes de l’enfer.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.