LA MÉMOIRE DANS LA PEAU

LA MÉMOIRE DANS LA PEAU

Doug Liman, 2002

LE COMMENTAIRE

En 1989, le collectif de penseuses Zouk Machine affirmait qu’on avait la musique dans la peau. Aux Antilles peut-être, certainement pas en Métropole. Sinon ça ferait longtemps qu’on aurait gagné l’Eurovision. Il y a 30 ans, ces philosophes envoyaient déjà un message d’avertissement au patriarcat. Qu’est-ce qui a changé depuis? Les porcs ont été dénoncés. La Coupe du Monde de football féminin fait la une des médias. Pour le reste, pas grand chose. les hommes continuent d’amadouer les femmes avec un gros tas de biffetons…

LE PITCH

Un agent secret se réveille absolument vierge de toute identité.

LE RÉSUMÉ

Perdu au milieu de la Méditerranée comme un enfant cherchant ses parents dans un supermarché, un homme est recueilli par un chalutier au large de Marseille. Il a tout oublié. Tout ce qui lui reste est un numéro de compte en Suisse implanté sur le corps.

À Zurich, l’amnésique se découvre des capacités en Suisse Allemand ainsi qu’en combat (cf A History of Violence). Il récupère une belle somme d’argent à la banque ainsi que plusieurs passeports et une arme à feu.

Who has a safety deposit box full of money and six passports and a gun? Who has a bank account number in their hip? I come in here, and the first thing I’m doing is I’m catching the sightlines and looking for an exit.

Un employé de la banque le dénonce à Treadstone, un programme secret au sein de la CIA (cf Raison d’État).

L’inconnu pense qu’il est Jason Bourne, ressortissant Américain qui ne semble pourtant pas le bienvenu dans sa propre ambassade. Direction Paris en compagnie d’une jeune Allemande. Marie Kreutz (Franka Potente) accepte avec joie les $20,000 que lui propose cet apatride.

À Langley, Alexander Conklin (Chris Cooper) informe Ward Abbott (Brian Cox) que Bourne a raté sa mission et qu’il doit être éliminé proprement. Personne ne doit savoir que la CIA a cherché à faire assassiner le dictateur africain Nykwana Wombosi (Adewale Akinnuoye-Agbaje).

Bourne et Kreutz tombent amoureux l’un de l’autre. Les voyages mouvementés, ça rapproche. L’agent de la CIA tente de rentrer en contact avec Wombosi qui se fait assassiner par le Professeur (Clive Owen). Bourne comprend qu’il a fait du mauvais boulot et qu’il a la CIA aux fesses. Il croit possible de pouvoir se retirer, paisiblement, et vivre une vie de patachon en compagnie de Marie à manger des Bretzels. L’Oncle Sam ne l’entend pas de cette oreille.

Bourne tue le Professeur qui était censé l’éliminer. Rendez-vous est pris avec Conklin pour une explication de texte.

Who am I?

You’re U.S. Government property. You’re a malfunctioning $30 million weapon. You’re a total goddamn catastrophe, and by God, if it kills me, you’re going to tell me how this happened.

Cette rencontre permet à Bourne de localiser Treadstone à Paris.

Les souvenirs remontent à la surface (cf Memento). Il a hésité à tuer Wombosi devant ses enfants puis s’est fait passer par dessus bord par ses sbires. Bourne annonce à Conklin son intention de démissionner. Il tue tous les snipers pour pouvoir quitter les lieux vivant. Abbott fait abattre Conklin pour mieux justifier l’arrête de l’opération Treadstone.

Bourne rejoint Marie pour finalement vivre une vie de patachons en Grèce à manger de la feta et à nager dans la grande bleue (cf Le Grand Bleu). L’homme n’a toujours pas de pièce d’identité. Il retourne à la case départ. Et c’est pourtant la femme qui a touché les francs 20,000.

L’EXPLICATION

La Mémoire dans la Peau, c’est se relever d’un burn out (cf Chute Libre).

Jason Bourne n’est pas comme les autres et malgré tout il est parfaitement quelconque. Il ressemble à tous ces cadres qui explosent en vol, victimes d’une crise de conscience (cf Léon). Son métier est d’executer proprement les ordres de sa hiérarchie, pas de se poser des questions. Lorsqu’il a vu Wombosi accompagné de ses enfants, il n’a pas réussi à tirer. Pourtant ces hommes sont formés pour cela. Mais Bourne n’est pas Robocop. Son système a soudainement grillé : il a été blessé puis il a bu la tasse. Lorsqu’il s’est réveillé, il s’est retrouvé en dehors du système. Repêché par des Italiens, sans plus rien (cf The Game). C’est un traumatisme. Comment toute une vie peut-elle ne plus compter au point qu’on puisse l’oublier (cf Mr Schmidt)?

How can I know that and not know who I am?

À partir de là, sa route va être longue. Heureusement il n’est pas seul. Agissant à l’instinct et saisissant la chance que lui offre le destin, il se rapproche de Marie qui semble être digne de confiance, puisqu’elle est également hors du système. Elle va devenir son point de repère (cf Cypher).

How could I forget about you? You’re the only person I know.

Avant de décider de la suite, qui est le réflexe de nombreuses victimes de burn out, Jason doit déjà faire le point sur qui il est. Comment en est-il arrivé là? Bourne doit faire la douloureuse expérience de se regarder dans le miroir (cf L’histoire sans fin) et d’accepter qui il ne veut plus être. En l’occurrence, il est un pion à la solde d’une grande corporation (cf Munich). Pas d’identité (cf The Barber) ni de retour en arrière possible.

I don’t send you to kill. I send you to be invisible. I send you because you don’t exist.

Après avoir fait la bascule, Bourne a une vive réaction de rejet, comme Neo (cf Matrix).

I don’t wanna know who I am any more.

Bien décidé à reprendre sa vie en main, il songe d’abord à fuir son employeur. Ce qui n’est pas souhaitable ou encore moins possible – comme le lui fait remarquer Marie.

I’m just trying to do the right thing.

Nobody does the right thing.

Bourne doit engager une négociation avec son patron et l’informer de sa décision de partir. Conklin lui fait comprendre qu’en l’occurrence, une rupture conventionnelle n’est pas à l’ordre du jour. Soit il reprend du service et fait son boulot. Soit il est définitivement débranché.

I don’t want to do this anymore.

I don’t think that’s a decision you can make. (…) Now Jason, this only goes two ways. Either you come in and let us make this right, or we’re going to have to keep going until we’re satisfied.

Bourne comprend que la vie telle qu’il l’envisage désormais, libre, ne peut plus s’inscrire dans le cadre de la CIA – qu’on ne quitte pas. Il doit trouver une manière de gagner son indépendance (cf Un Prophète). Il en informe Marie.

If we stay here, we die.

Bourne se retrousse les manches courageusement. Il affronte son maître afin de briser lui-même ses chaînes. Prendre le risque de mourir. C’est le prix pour pouvoir tout recommencer. Ce risque est possible car quoi qu’il arrive, il ne peut plus vivre autrement.

L’Américain part en Grèce, le berceau de la civilisation que le monde capitaliste a poussé à la banqueroute. Il reconstruit avec l’aide d’une Allemande que les Américains ont mise sous perfusion après le traité de Versailles et une nouvelle fois après 1945. Tout un symbole.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.