THE AMERICAN MEME

THE AMERICAN MEME

Bert Marcus, 2018

LE COMMENTAIRE

Internet a tout changé sans rien changer. Nous sommes désormais plus proches les uns des autres. Dès que quelqu’un poste une photo ridicule avec la bouche en cul de poule sur les réseaux sociaux, nous nous empressons de lui emboiter le pas. Puisque le ridicule ne tue pas, ce qui est bien pratique pour les animaux narcissiques et sans personnalité que nous sommes. Cela non plus ne change pas.

LE PITCH

Quelques key opinion leaders font ce qu’ils font de mieux : parler d’eux mêmes.

LE RÉSUMÉ

Le marketing de l’influence a toujours existé. Simplement, il ne s’appelait pas comme ça. Les jeunes filles du Tiers État auraient peut-être suivi la Reine sur les réseaux sociaux si elles avaient pu le faire à l’époque. Rien de nouveau sous le soleil donc. Si ce n’est qu’aujourd’hui, le marketing de l’influence est véritablement dopé par les réseaux sociaux.

It’s like being introduced to a new drug. This drug is awesome but it’s only been around for a year. We don’t know what the side effects are going to be 20 years from now.

La recherche du quart d’heure de célébrité est toujours d’actualité.

You go to school and you ask a bunch of kids what do you want to be when you grow up they are going to say ‘famous’, like it’s a job. 

Les réseaux sociaux ne font qu’exaucer ce souhait.

With social media, everyone thinks they’re an influencer.

Rien de plus ‘facile’.

You can just pick up the phone and show your talent to the world.

C’est ainsi que Paris Hilton, Brittany Furlan, The Fat Jewish, Emily Ratajkowski, Kirill et DJ Khaled sont devenus incontournables. Des millions de fans les suivent au quotidien. Comme le dit Sam : this is power (cf Birdman).

Il s’agit effectivement d’un énorme business. Ces influenceurs sont payés grassement pour poster des publications soit disant organiques vantant les mérites de tel ou tel produit. S’ils ne le font pas, ils perdent de l’argent.

I post a lot of things that I genuinely just like. And I’ve gotten into troubles with my agent before being like : why would you post this?? You can get paid for doing this!

Il ne s’agit donc pas que de partager des photos de sa vie sur Instagram.

Par ailleurs, la concurrence est féroce. Tout le monde veut prendre la place de l’autre. Nous sommes devenus des cannibales. Les influenceurs doivent se battre s’ils veulent rester au top.

You have to be with time or ahead of time.

Autant d’exposition génère beaucoup de jalousie et pas mal de mauvaises intentions. On doit se défendre bec et ongle pour conserver sa place sur le trône.

You can’t do what I do and be thin skinned. Otherwise it will fuck you up.

Brittany Furlan perd ton titre de reine de Vine – à l’époque où Vine était encore cool. Puis elle perd des fans après avoir annoncé sa relation avec Tommy Lee. La pression est lourde. Ce qui permet aussi d’être dramatique en temps réel. Pratique. Tout est bon pour attirer l’attention.

I don’t have anyone but myself. I fucking hate my life!

Tout comme Kirill qui enchaîne les nuits de débauche à photographier des bimbos s’asperger de champagne. Chaque matin, il vomit la veille.

I have to be really exhausted to fall asleep.

Paris Hilton a également connu une traversée du désert après la diffusion de sa sextape.

I literally couldn’t walk on the street because I felt like every single person had watched it and seen me naked and was talking behind my back. It was like being raped. 

La pauvre…

Elle s’en est bien remise en tout cas. Son empire cosmétique est si gigantesque que l’héritage de son grand-père ne devrait même pas lui manquer. Elle regarde à présent vers l’avenir et les mondes virtuels, avec l’ambition de créer sa propre réalité alternative (cf Ready Player One).

I’m going to be in my living room and I’m gonna have live streaming of me DJing and performing. It will be like being in a nightclub in Ibiza or Las Vegas. A lot of people don’t have the opportunity to go to these places so I really wanted to create something where people can feel like they’re in this fantasy world. Just to have a space to have my fans hang out, interact, dance, have a good time and escape from the world.

On n’est pas dans un épisode de Black Mirror.

american meme

L’EXPLICATION

The American Meme, ce sont les nouveaux joueurs de flûte.

Tous les business reposent sur la loi de l’offre et de la demande. D’un côté, les masses ne demandent qu’à suivre le guide en restant dans le troupeau.

Everyone is a bunch of clones.

De l’autre côté, certains sont littéralement prêts à tout pour jouer les premiers rôles. DJ Khaled a fait de son fils un argument de vente. Ça ne le dérange pas. Après tout, on met bien en avant des bébés pour vendre des bouteilles d’eau minérale. Kirill black out chaque nuit. The Fat Jewish n’a pas peur de se couvrir de ridicule. Plus c’est gore et plus ça marche. Pas impossible que Michael Youn observe tout cela non sans nostalgie.

Ces joueurs de flûte ne sont pas des manipulateurs. Attention. Ils ne nous trompent pas sur la marchandise, encore que The Fat Jewish soit accusé de plagiat – comme Gad Elmaleh. Dans le fond, ils ne jouent que leur partition que nous sommes libres d’écouter ou pas. Personne ne nous force à regarder (cf Les Aventuriers de l’arche perdue) leur quotidien comme DJ Khaled coincé en train de faire du jet ski. Quel intérêt? Ces joueurs de flûte nous emmènent ainsi à notre perte en contribuant à l’abrutissement des masses. Quand the Fat Jewish glisse sur de la sauce nacho pour finir sa course dans de la sauce tomate, ses fans trouvent ça drôle.

When is enough enough?

Kirill, le petit immigré Russe que personne ne calculait jusqu’à ce qu’il commence à faire n’importe quoi au collège, l’admet : les influenceurs ne contribuent pas à l’élévation de la société. Son petit talent de photographe lui a valu d’être repéré par quelques célébrités. Il a réalisé très vite qu’en détournant ce talent pour faire des photos salaces, l’argent coulerait bien plus vite et abondamment.

This is bigger than I thought it was. Then I got sucked in the night life and part of me wishes I didn’t but that’s the foundation of what everything is now. Before it got all slutty and gross.

Kirill reconnaît volontiers sa part dans ce chaos.

You realize you’re just as guilty as everyone else.

Si ces key opinion leaders voulaient faire machine arrière, ils ne pourraient pas.

What if you wake up tomorrow and you were a nobody. You had no followers. You had none of that. Can you go back to being yourself?

Alors ils se cachent à leur tour derrière une excuse. Personne n’est responsable de rien.

I do this because that’s all I can do. I have to pay my rent.

Nous nous rendons tous complices de cette mascarade. Personne ne nous force à réserver une place à un festival hypothétique simplement parce qu’Emily Rajatkowski à moitié nue – comme à l’habitude – promet que ça va être l’enfer (cf Fyre : The greatest party that never happened). Ne soyons pas des moutons.

Les politiques qui sont les garants de nos institutions ont complètement lâché l’affaire, succombant également aux sirènes de la célébrité facile. C’est une démission générale.

Arianna Huffington invited to the White House correspondant’s dinner. And then I was at a dinner table with DJ Khaled. I didn’t know what it was. I thought it was gonna be more politicians and stuff but it’s all just celebrities all hanging out. So fucking weird.

La grande prêtresse de l’influence reste à ce jour Paris Hilton.

A lot of the little Hiltons were comparing me to Jesus. It’s a huge compliment that just makes me feel very special. (…) They call me ‘mom’.

Elle a un cran d’avance au sens où elle sent la vague arriver. Elle a compris les réseaux sociaux avant tout le monde. Pendant que les autres s’entre-tuent sur Instagram, elle est déjà ailleurs. Son investissement se porte sur la réalité alternative où elle pourra vivre éternellement (cf Le Congrès).

A lot of people don’t understand that you need to be sustainable forever.  My biggest fear is to die. Because I have no idea what happens after. And I’m really scared that it’s nothing, because that would be beyond boring.

Sous vouloir jouer les oiseaux de malheur ou les vieux cons comme Lou Manheim (cf Wall Street), rappelons que toutes les meilleures choses ont une fin – n’en déplaise à Paris Hilton. Les bulles finissent immanquablement par exploser.

The age of the digital influencer is going to fucking crash.

Les Napolitains scandent le nom de Maradona puis le chassent de la ville. Les jeunes filles du Tiers État idolâtrent la Reine… jusqu’à ce qu’elles lui coupent la tête (cf Marie-Antoinette). Que restera-t-il après le déluge?

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.