DANS LE NOIR

DANS LE NOIR

David F. Sandberg, 2016

LE COMMENTAIRE

Au pays des Lumières, nous sommes bien placés pour savoir qu’il est difficile d’avancer dans le noir, autrement qu’à tâtons et vers une direction incertaine (cf It comes at night). Dans le noir, on se sent bête. Seule la lumière de la connaissance nous permet d’y voir un peu plus clair. Ce qui ne nous aide pas forcément à avoir l’air moins apeuré.

LE PITCH

Un monstre se manifeste et frappe dans les ténèbres.

LE RÉSUMÉ

Paul (Billy Burke) est alerté par une employée (Lotta Losten) qui a remarqué un phénomène étrange : Une silhouette semble apparaître dans le noir et disparait aussitôt dans la lumière. Le patron ne s’en soucie guère. Seul dans son atelier, il se retrouve traqué par cette silhouette qui finit par le tuer sauvagement.

Paul était le beau-père de Rebecca (Teresa Palmer), une jeune femme dont le père est parti quand elle était enfant et dont la mère Sophie (Maria Bello) souffre de dépression. Rebecca en a gardé des séquelles puisqu’elle ne parvient pas à faire un peu de place dans sa vie à son petit-ami Bret (Alexander DiPersia).

Martin (Gabriel Bateman), le demi-frère de Rebecca, remarque à son tour un phénomène étrange chez sa mère. Il laisse la lumière pour se protéger et ne peut trouver le sommeil. Le petit garçon s’endort en classe le lendemain. Alertée par l’école, Rebecca arrive à la rescousse et comprend que leur mère n’est pas en forme. Elle décide de prendre Martin chez elle, le temps que Sophie aille mieux. La silhouette terrorise néanmoins le frère et la soeur jusque dans l’appartement de Rebecca qui décide de mener sa petite enquête.

La silhouette s’appelle Diana. Rebecca découvre que sa mère a sympathisé avec une jeune fille nommée Diana lorsqu’elle était internée étant petite. Diana souffrait d’une maladie de peau assez grave. Son père s’est suicidé en écrivant sur le mur : Elle est rentrée dans ma tête. Soupçonnée d’être malfaisante, Diana a reçu un traitement à l’hôpital avant de mourir dans des conditions suspectes. Il semble qu’elle ne soit pas morte puisqu’elle est de retour (cf Il est revenu).

Rebecca demande des explications à sa mère. Sophie s’énerve et lui dit qu’elle n’abandonnera jamais son amie, tout en réclamant de l’aide. Rebecca décide alors de rester à la maison, en compagnie de Martin et Bret pour apporter du soutien à Sophie le lendemain matin.

Diana se déchaîne pendant la nuit. Elle assomme Sophie et terrorise les enfants qui sont partis se réfugier à la cave. Bret appelle la police. Les officiers sont tués par Diana. Seule Sophie pourra mettre fin à ce cauchemar, en se tirant une balle dans la tête.

That won’t hurt me.

This will. There’s no you without me.

Mom, what are you doing?

Saving your lives.

Diana disparaît.

Dans l’ambulance, Rebecca promet à Martin qu’elle ne l’abandonnera pas.

We’re never going away.

L’EXPLICATION

Dans le Noir, c’est se sentir moins seul dans l’obscurité.

Sophie souffre de dépression, ce qui la rend schizophrène. Diana est son alter ego destructeur. Cette femme monstrueuse qui ne se manifeste que dans l’ombre n’a rien d’un fantôme, puisque les fantômes n’existent pas (cf SOS Fantômes).

We’re living with a dead woman!

Ghosts don’t exist.

Diana est une dimension de la personnalité (cf Split) de Sophie qu’elle a développé étant petite. Toutes les deux se sont ‘rencontrées’ à l’hôpital psychiatrique. Depuis, Diana ne s’est jamais éloignée de son double. Allant jusqu’à la torturer dès que Sophie semblait aller un peu mieux.

Why did you hurt her?

She was getting better.

Tout vie avec Sophie est rendue compliqué à cause de Diana, la broyeuse de noir. Pas de rayon de soleil avec elle. Pas l’ombre d’un espoir. Sa dépression est contagieuse. Le premier mari de Sophie n’a pas survécu. Et Paul en est l’autre victime collatérale. Rebecca a cherché à couper les ponts avec sa mère pour se protéger, ce qui n’est pas la solution puisqu’elle abandonne son demi-frère Martin. Celui-ci se retrouve à la merci des crises de sa mère, qui se manifestent à travers Diana.

Face à la folie de son entourage, on peut être tenté de fuir (cf le Pianiste). C’est ce qu’a fait Rebecca. Cette décision ne la rend guère plus heureuse dans son quotidien puisqu’elle paraît complètement bloquée avec son petit ami.

L’exemple à suivre vient de Bret qui, sous son air un peu benêt, ne lâche pas l’affaire. Son courage et son amour l’aident à s’accrocher à Rebecca en pleine tempête. Il ne la laisse pas tomber. Alors que lui aussi aurait tout à fait pu fuir depuis longtemps. Pourquoi gaspiller son temps avec une fille qui ne veut pas de nos chaussettes dans son meuble? Pourquoi consacrer un peu de sa vie aux problèmes des autres? La vie est courte! Bret revient pourtant à chaque fois.

You came back.

So did you.

Son attitude inspire Rebecca qui, devant l’état déplorable de sa mère, va se retrousser les manches pour sauver son petit frère, et se sauver elle même au passage.

I’m sleeping with him tonight. You know I’m doing this for him.

Just like I’m doing this for you.

Cette démarche va l’aider à mieux comprendre sa mère car jusque là, elle ne s’y était pas vraiment intéressée. Rebecca avait qualifié Sophie de folle. Point final. En retournant à la maison, elle fouille dans le passé pour enfin accepter ce qui se passe. Elle fait la lumière (cf Spotlight) sur la situation, ce qui va lui donner le courage d’affronter Diana – face à face.

Rebecca n’est pas Wonder Woman. Elle ne peut pas venir à bout de Diana. Et pour cause, Diana n’est qu’une projection de la maladie mentale de Sophie. La seule manière de la faire disparaître serait que Sophie suive un traitement ou qu’elle se suicide. Dans les deux cas, Rebecca ne peut pas faire grand chose, si ce n’est protéger Martin.

Non seulement Rebecca admet que fuir n’est pas une solution, mais elle reconnaît que parfois nous sommes désemparés. Face à certaines situations, nous n’avons pas les moyens de changer les choses. Tout ce que nous pouvons faire, c’est simplement être présent pour les gens qu’on aime. Et c’est déjà pas mal (cf Biutiful).

LE TRAILER

https://www.youtube.com/watch?v=XufgfkUFFiw

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.