THE ROOM

THE ROOM

Tommy Wiseau, 2003

LE COMMENTAIRE

Certain·es gourmand·es ont comparé la vie a une boîte de chocolats (cf Forrest Gump). On pourrait en réalité comparer la vie à un match de football américain, sans casque. Quand on reçoit la balle, on aurait très envie de prendre le temps de philosopher car la lancé du ballon mérite qu’on se pose la question de sa trajectoire. En face, la ligne de défense est déjà pratiquement prête à nous écraser.

LE PITCH

Amour et trahison. Sale histoire à San Francisco…

LE RÉSUMÉ

Johnny (Tommy Wiseau) est profondément amoureux de Lisa (Juliette Danielle) avec laquelle il compte se marier. Il est plein de petites attentions à son égard.

S’il savait que Lisa a jeté son dévolu sur Mark (Greg Sestero), son meilleur ami…

Elle l’invite à la maison pour mieux le séduire. Après avoir couché ensemble, Mark exprime ses remords.

Why did you do this to me? Johnny is my best friend!

Rien n’y fait. Lisa n’est plus amoureuse de Johnny.

I don’t love him anymore. He’s boring.

C’est dit!

Sa mère Claudette (Carolynn Minnott) se doute que quelque chose ne tourne pas rond. Elle tente de raisonner sa fille (cf Nocturnal Animals). Son argumentaire tient la route.

All men are assholes. Men and women use and abuse each other all the time; there’s nothing wrong with it. Marriage has nothing to do with love. (…) Johnny is a wonderful man and he’s love you very much. His position is very secure. (…) Johnny is your financial security. You can’t afford to ignore this.

Lisa ne veut rien entendre.

She’s a stupid bitch, she wants to control my life. I’m not gonna put up with that, I’m gonna do what I wanna do and that’s it.

Elle dévoile son plan à son amie Michelle (Robyn Paris), qui la fait pratiquement passer pour Laura Palmer (cf Twin Peaks).

You know, I really loved Johnny at first. Everything’s changed. I need more from life than what Johnny can give me. Suddenly my eyes are wide open and I can see everything so clearly, I want it all!

You think you can get it all from Mark?

If he can’t give me what I want, somebody else will.

Lisa, you’re sounding just like your mother. You’re being so manipulative.

So what? You can learn something from me, you have to take as much as you can, you have to live, live, live.

Pendant ce temps, les esprits s’échauffent. Peter (Kyle Vogt) a compris ce qui se passe. La mascarade ne peut plus durer bien longtemps. C’est dans l’air. Tout le monde le sent, même Steven (Greg Ellery).

I feel like I’m sitting on an atomic bomb waiting for it to go off.

Lors de l’anniversaire de Johnny, Lisa flirte ouvertement avec Mark.

Johnny, d’ordinaire si calme, explose.

Les deux amis en viennent aux mains.

You’re just a chicken. Chip-chip-chip-chip-cheep-cheep!

Lisa quitte Johnny.

Ne pouvant dépasser sa douleur, il se suicide (cf Solaris).

Mark effondré, refuse toute responsabilité. Lisa est la sorcière.

You killed him; you’re the cause of all of this. I don’t love you. Get out of my life, you bitch!

L’EXPLICATION

The Room, ce sont les ravages de l’Amour.

À la fin du XXe siècle, l’heure était de nouveaux aux relations amoureuses décomplexées. De nombreuses séries TV traitaient du sujet.

Dans Friends par exemple, cela ne semble poser de problème à personne que Rachel ait une relation avec Joey après avoir eu une relation avec Ross. Impossible non plus d’éviter quelques petits écarts dans Sauvés par le Gong, ni dans Beverly Hills 90200. On ne parlera pas de Sex & the City.

Des histoires qui tiennent en haleine jusqu’au prochain épisode. Après Steve, qui de Brendan ou Dylan Kelly choisira-t-elle ? On n’en dormait plus tellement on voulait savoir.

La France n’était pas en reste avec de nombreuses séries AB Productions illustrant les histoires de coeur au sein des groupes d’amis : Hélène et les Garçons, Premiers Baisers, Le Miel et les Abeilles. Comme si tout cela était absolument normal.

La nature perverse de l’individu (cf Le Corbeau). Les garçons s’inscrivent dans une longue tradition de tromperies en tout genre (cf Les infidèles). Tout comme les femmes sont également volages. Mark a du mal à comprendre le jeu de Lisa.

Oh man, I just can’t figure women out. Sometimes they’re just too smart, sometimes they’re just flat-out stupid. Other times they’re just evil.

En tout cas, les chaises musicales faisaient apparemment partie de la vie, et on s’en accommodait à l’époque. Qui dit adulte dit adultère. C’est la règle. La plupart d’entre nous semblaient capables de passer à autre chose.

La plupart, mais pas tou·tes.

En l’occurrence, Johnny fait partie des coeurs en guimauve. Coeur d’artichaut. Un tendre. Du genre consciencieux qui demande à sa partenaire si elle a pris du plaisir la veille.

Did you like last night?

Presque agaçant.

Johnny a une vision du monde à l’eau de rose. Il aimerait bien que tout aille bien, dans le meilleur des mondes (cf Wayne’s World). Pour que tout le monde soit heureux (cf The Truman Show).

If a lot of people love each other, the world would be a better place to live.

Alors qu’il sait pourtant très bien qu’il est naïf lui-même. Dans le cadre professionnel, cela ne lui échappe pas. On lui fait avaler n’importe quoi.

There’s using me, and I’m the fool.

Par contre dès lors qu’il s’agit des sentiments, il se croit immunisé.

I’m so happy I have you as my best friend, and I love Lisa so much.

Johnny est celui qui ne voit rien. À un point qui énerve Lisa. Celle-ci commence à dire n’importe quoi à son propos. Elle colporte des ragots pour alimenter la rumeur.

He’s not what you think he is, he didn’t get his promotion, and he got drunk last night and he hit me.

Elle va punir son Johnny, et pas n’importe qui : son meilleur ami. Cette Aphrodite aime faire tourner certaines têtes en particulier. Redoutable. Maudite.

Tout le monde s’est bien moqué du pauvre petit Johnny

Everybody betrayed me, I’m fed up with this world.

Lui qui ricane régulièrement sans raison n’est plus d’humeur à rire. Des pensées obsessionnelles le poussent à commettre l’irréparable. Un acte de folie. Johnny s’empare d’un revolver.

Si l’Amour rend heureux, il peut aussi tuer (cf Romeo + Juliette). C’est le propos très terre à terre de Claudette. On n’est pas là pour se marrer. Pour le meilleur et surtout pour le pire. Le mariage n’est pas une partie de plaisir. Pensons plutôt à la reproduction de l’espèce, dans un cadre financier favorable. Gardons-nous bien de croire en toute forme de romance.

Comme le rappelait le poète : un chagrin d’amour, putain qu’ça fait mal.

LE TRAILER

Cette explication de film n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.