NIKITA

 NIKITA
Luc Besson, 1990

LE COMMENTAIRE

À quoi jouent les femmes? Elles veulent du respect. Elles réclament des responsabilités. Elles parlent de parité sur tous les toits. Emma Watson fait une intervention devant les Nations Unies pour expliquer qu’à poste équivalent, les femmes devraient toucher le même salaire que les hommes. La parité, et les responsabilités qui vont avec, nécessite cependant d’assumer ce nouveau statut. Et ça veut dire qu’il faut parfois se retrouver derrière le flingue avec le doigt sur la gâchette. Faire le sale boulot. Une fois de l’autre côté du miroir sans tain, on n’a envie que d’une chose: repasser de l’autre côté.

LE PITCH

Nikita (Anne Parillaud), une paumée repêchée par l’État de Bob (Tchéky Karyo), va se muer en arme de guerre.

LE RÉSUMÉ

Après un braquage de pharmacie qui vire au carnage, Nikita se retrouve devant les juges qui lui collent perpette. Bob qui travaille pour les services secrets français voit en Nikita un futur élément. Lorsqu’elle se réveille, elle se croit au Paradis alors qu’elle ne le sait pas encore, il s’agit de l’enfer. Bob lui donne une seconde chance empoisonnée. C’est ça ou rien d’autre. Elle va devoir apprendre.

À lire, à parler, à sourire à se battre même.

À se battre surtout, pour servir l’État. Nikita ne va pas devenir une fonctionnaire de plus. Après un baptême du feu réussi, elle va devenir ce qu’on appelle un presse-bouton.

À sa sortie du centre, Nikita devient Marie, une infirmière, ainsi que Joséphine, son nom de code pour les missions. Marie fait la rencontre de Marco (Jean-Hugues Anglade), caissier dans un supermarché et tente de mener une vie aussi normale que possible. Ce qui est rendu difficile par Bob qui envoie Joséphine à droite à gauche faire le sale boulot. Elle essaie de joindre l’utile à l’agréable mais il reste malgré tout compliqué de tuer quelqu’un en plein voyage de noces à Venise.

Élément efficace, Nikita va se voir confier une mission d’envergure qu’elle va malheureusement saloper et que même Victor (Jean Reno) n’arrivera pas à complètement nettoyer.

Nikita disparaît en laissant des informations confidentielles à Marco qui a découvert la véritable identité de sa femme et qui va essayer de couvrir pour elle en négociant avec Bob qui lui rend finalement sa liberté.

6a00d8341c2b7953ef0224e033e4f1200d

L’EXPLICATION

Nikita c’est la naissance d’une femme nouvelle.

On vit dans un monde marqué par la toute puissance d’un État finalement assez sélectif dans sa rancune, sans scrupule, qui donne des secondes chances foireuses et qui ne compte que quand ça l’arrange. L’État ne fait pas de cadeau, surtout aux anonymes. Un peu comme quand le fisc ferme les yeux sur certains pour mieux mettre le grappin sur d’autres et ne pas les lâcher, quand on fait une connerie avec l’État on le paie toute sa vie. L’État applique la loi du talion à la gueule du client. Nikita échappe de peu à la prison. Elle n’aura jamais l’impression d’être libre à aucun moment. La seule chose qu’elle décide vraiment est sa relation avec Marco que Bob, le jaloux, se fera un malin plaisir de parasiter. Il l’empêche toujours de vivre son amour pleinement.

Au centre, c’est une nouvelle femme qui va éclore. Car Nikita ne ressemble pas à grand chose lorsque Bob la récupère. Elle mord, elle hurle, elle donne des coups… elle est quasiment sauvage. Amande (Jeanne Moreau) va lui enseigner les règles de bienséance et l’aider à reprendre forme humaine.

Étape intermédiaire et néanmoins nécessaire avant de devenir l’essentiel de l’homme, une femme.

Elle va lui apprendre à sourire et l’accompagner dans son émancipation. À force d’efforts, Nikita va apprendre à assumer sa féminité et exploiter les moyens infinis d’en abuser. Elle va faire de cette féminité une arme. Elle devient l’essentiel de l’homme: Si Marco est évidemment accroc à Marie, Bob est follement éperdu de Nikita.

Alors qu’Amande lui apprend à être une femme (qu’elle définit comme être l’essentiel de l’homme), Nikita va paradoxalement être plongée dans un monde d’hommes, impitoyable (comme Dallas et son univers). Car aux hommes on ne laisse pas le choix. Aux hommes on donne deux semaines pour faire quelques progrès sous peine d’être mis dehors. Aux hommes, on offre des pistolets depuis qu’ils sont tout petits, alors qu’ils préféreraient peut-être un ballon de foot ou des crayons de couleurs. Les hommes on les piège face à des fenêtres murées après quoi ils doivent se démerder pour rentrer à la caserne sous la flotte (sans Uber et en talons aiguille).

Elle était murée la fenêtre Bob! Elle était murée!!

… Bien sûr elle était murée. 

La vie d’homme c’est une vie de chiens. On reçoit des appels en pleine nuit pour pointer à une réception d’hôtel le lendemain, sans un bonjour ou un merci. On nous envoie en vacances à Venise sans vraiment pouvoir complètement décrocher parce que le boulot nous suit tout le temps. Un boulot qui nous force à mentir en permanence à notre femme pour mieux la protéger. Et puis si la mission déconne on arrête les frais immédiatement et ça se finit à l’acide dans une baignoire.

Nikita a basculé dans une autre dimension. Sans faire injure à Marco, Nikita est la patronne du couple. Elle tient la culotte.

Alors oui les hommes gagnent plus d’argent, oui les hommes ont accès à l’école en premier dans certains pays. C’est parce que c’est drôlement dur d’être un homme. C’est une découverte brutale pour Nikita qui en souffre énormément, en silence (comme Michèle). Parce qu’un homme ça ne bronche pas. Alors que dans le fond… qu’est-ce que c’est triste quand même.

Ce qui est très dur pour Nikita c’est aussi de vivre la vie d’un homme avec tout ce que ça comporte comme contraintes et obligations, sans pouvoir profiter des avantages comme par exemple se gratter les couilles ou faire pipi debout par exemple.

Presque 10 ans avant la naissance des Chienne de Garde, Nikita a envoyé un avertissement sans frais aux féministes. Voilà ce qui attend les femmes si elles choisissent d’emprunter le chemin de la parité. Comme quoi ça n’aura pas suffit. Pourtant des études (fiables évidemment) montrent que 94% des femmes qui ont été exposées à Nikita expriment un pressant besoin de se refaire tous les épisodes de Sex & the City et de foncer faire du shopping avec une copine tout en s’empiffrant de tartines de Nutella. Chassez le naturel…

LE TRAILER

 

Cette explication n’engage que son auteur.

8 commentaires

  • Non mais franchement, dessant de ton pied d’estale! Nikita effectivement parle de ne jamais être libre, mais elle ne fait pas référence à être « une femme dans un monde d’homme » et alors t’es complètement à la plaque en disant qu’il est dur d’être un homme. Je sais pas dans quel monde tu vis mais regarde un peu le gouvernement en Inde par example pour les femmes, certaines loi pour le viole, aux putain de US avec Trump.

  • Tu trouves dans ce film une explication plus que révélatrice sur l’image de la femme que tu te fais .A savoir celle d’un primate moyenâgeux prenant ses désirs pour des réalités . A aucun moment « nikita » est un film centré sur le fait qu’elle ne supporterais pas «  » »ce métier d’homme » » » ».La réflexion est plus sur la question du meurtre (pour qui et de qui). » .De plus , on se passera de tes commentaires extrêmement limites sensément être drôles . « Nous les hommes » , faux , évite de tous nous mettre dans le même panier .Nous ne sommes , heureusement ,pas tous le même genre d’homme .

    • Ah! Enfin un qui réagit! Enfin un Marco. Peux-tu peut-être développer cette réflexion sur le meurtre? C’est intéressant.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.