ALIEN

ALIEN
James Cameron, 1979

LE COMMENTAIRE

Dans la vie on a souvent l’impression d’étouffer. Le boulot, les mégots, les marmots, les impôts (locaux), les kilos en trop… On passe le plus gros de notre vie à ne pas nous marrer. Quand l’étau se relâche enfin et qu’on a de nouveau l’impression d’être libre, qu’on va pouvoir souffler, on est aussitôt rattrapé par la réalité. On ne le sait pas encore mais le pire n’est qu’à venir.

LE PITCH

Un huitième passager s’est invité à bord du Nostromo.

LE RÉSUMÉ

En 2122, les astronautes du Nostromo sont sortis de leur biostase par « Maman », l’ordinateur de bord, qui a détecté un signal sonore inconnu. L’équipage est tenu contractuellement d’enquêter sur la possibilité de toute vie extra-terrestre. Le Nostromo se pose donc sur la petite planète.

Dallas (Tom Skerritt), Kane (John Hurt) et Lambert (Veronica Cartwright) partent en exploration. Il y découvre un vaisseau extra-terrestre abritant un le fossile d’un humanoïde dont le torse a visiblement éclaté. Dans la soute du vaisseau, Kane aperçoit une salle avec une centaine d’œufs. Une sorte d’araignée s’en échappe et s’agrippe à son visage.

Dallas et Lambert remmènent Kane à bord. Il est toujours en vie. La créature finit par se détacher. Kane est un peu sonné quoique visiblement en bonne forme avant d’être soudainement pris de convulsions. Son thorax explose et laisse s’échapper un petit reptile qui s’enfuit. Écœuré, l’équipage se débarrasse de la dépouille de Kane puis se lance à la recherche de ce reptile.

La bête a mué. Elle fait maintenant deux mètres de haut.

This son of a bitch is huge!

Elle emporte Brett (Harry Dean Stanton) puis Dallas.

Ripley (Sigourney Weaver) découvre qu’Ash (Ian Holm) a reçu l’ordre de ramener la créature sur terre, coûte que coûte. Pour éviter que Ripley ne prévienne le reste de l’équipage, il l’attaque. Ripley se défend et lui défonce la tête. Ash était en fait un droïde. Ripley rebranche ses circuits en espérant qu’il puisse leur indiquer comment se débarrasser de l’alien. C’est visiblement peine perdue.

How do we kill it, Ash? There’s gotta be a way of killing it. How? How do we do it?

You can’t.

Parker (Yaphet Kotto), Ripley et Lambert tentent de s’enfuir. Parker et Lambert se font attraper pendant que Ripley essaie de sauver son chat Jones. Ripley parvient à se glisser dans la navette de secours et à faire exploser le vaisseau. Malheureusement, l’alien s’est glissé lui aussi dans la navette. Elle réussit à s’en débarrasser en ouvrant le sas de décompression et en mettant les gaz.

Ripley se remet en hibernation, accompagnée de Jones, après avoir enregistré un dernier message dans le journal de bord.

This is Ripley, last survivor of the Nostromo, signing off.

Alien-Photo (1)

L’EXPLICATION

Alien c’est la montée de la xénophobie.

À la base, il s’agit d’un sentiment mesquin qui vit tout seul dans la cave d’un vaisseau échoué sur une planète isolée et qui ne demande rien d’autre qu’on lui foute la paix. On ne sait pas vraiment comment il est arrivé là. Il a des adeptes et pond des œufs (pourris) un peu comme Jean-Marie Le Pen, puis Marine Le Pen et sûrement plus tard Marion Maréchal Le Pen. On est en droit de comparer le Front National à un gigantesque champs de patates qui sent le souffre.

La xénophobie c’est quelque chose qu’on finit par emporter à son bord parce qu’on a fait un crochet qu’on n’aurait pas dû faire, comme l’équipage du Nostromo qui aurait été plus inspiré de tracer sa route. C’est un peu comme une maladie qu’on attrape parce qu’on n’est pas sorti assez habillé, alors que « Maman » nous avait pourtant dit de mettre notre bonnet. C’est ce qui nous pend au nez quand on s’aventure trop loin, par curiosité malsaine, vers cette cave où on n’avait pourtant rien à faire. La xénophobie frappe d’abord les faibles, comme Kane, qui est celui qui s’est approché trop près du bord et qui a fini par tomber. Kane est à l’image de tous ceux qui votent Front National sans trop savoir pourquoi. Parce que c’est dans l’air du temps. L’alien ne se prive pas de punir tous ceux qui pêchent par paresse et qui cèdent à la facilité.

La xénophobie est comme un virus, redoutablement efficace, qui fait tomber les dominos les uns après les autres: Kane, puis Dallas, puis Lambert, puis Parker. Ils tombent tous comme des mouches. Personne ne s’en relève. La xénophobie n’a pas de dessein précis autre que de viser le néant. Les Nazis ne s’en sont pas remis eux-mêmes, y compris ceux qui ont essayé de se recycler en Amérique du Sud et qui ont finir par se faire reprendre.

La xénophobie, quand elle est là, elle s’incruste. Une fois qu’elle nous attrape elle ne nous lâche plus. Une fois que l’Alien est à bord du vaisseau, on n’arrive plus à s’en défaire. Lorsque le ver est dans le fruit… On ne revient pas du Front National, ce côté obscur de la force. La graine que plante la xénophobie va grandir en quelque chose d’abjecte qu’on va dégueuler haineusement, en mourant au passage. Elle donne naissance à une sorte de monstre, dont le sang est acide, et qui tue tout ce qui bouge. L’Alien peut être assimilé au nazisme dans la mesure où Ash le compare à une race supérieure, « parfaite ».

You still don’t understand what you’re dealing with, do you? Perfect organism. Its structural perfection is matched only by its hostility.

You admire it.

I admire its purity. A survivor… unclouded by conscience, remorse, or delusions of morality.

Ash est impressionné par son absence d’humanité. En même temps rien de plus normal, Ash est un droïde.

Cet alien carbure à la violence plus qu’à l’intelligence.

We don’t know if it’s intelligent.

Probablement pas.

La xénophobie on n’en vient pas à bout avec un chalumeau (cf Le Vieux Fusil). De la même manière on vient difficilement à bout du terrorisme à coups de missiles. Comme un furoncle, on croit que c’est fini et qu’on peut se remettre à dormir, mais ça revient. Ça n’est que le début des emmerdes. On peut se retrousser les manches. Nous sommes partis pour une longue et triste série.

LE TRAILER

 

Cette explication n’engage que son auteur.

3 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.