EX MACHINA

EX MACHINA
Alex Garland, 2015

LE COMMENTAIRE

Deux femmes qui se tiennent la main ça n’a peut-être rien qui peut gêner la morale. Deux femmes qui se regardent dans les yeux et se font des messes basses, c’est autre chose. Surtout dans un monde où le machisme revient à la mode sous l’impulsion de Donald Trump, sorte d’anti-Julio Iglesias. Une femme avec une femme ça dérange à nouveau. Ça veut certainement dire qu’elles complotent ensemble contre l’Homme.

LE PITCH

Nathan Bateman (Oscar Isaac) convie Caleb Smith (Domhnall Gleeson) à participer à une expérience particulière.

LE RÉSUMÉ

Nathan est le riche patron d’une entreprise de logiciels. Il vit isolé avec sa servante du nom de Kyoko (Sonoya Mizuno), dans une villa hyper-moderne où il y mène des expériences sur l’intelligence artificielle. Il y invite Caleb, l’un de ses employés, pour évaluer un robot qu’il vient de terminer du nom de Ava (Alicia Vikander). Le brillant programmateur est censé déterminer si Ava peut faire preuve de conscience.

Over the next few days you’re going to be the human component in a Turing test.

Caleb et Ava apprennent à se connaître. Chaque entretien est observé à la loupe par Nathan qui demande régulièrement des comptes à Caleb.

Yesterday I asked you how you felt about her and you gave me a great answer. Now the question is, « How does she feel about you? »

La relation entre Caleb et Ava prend vite des allures de flirt. L’examinateur est fasciné par cette machine à l’allure féminine et en tombe rapidement sous le charme.

Lors de chaque entretien, une panne de courant se produit et Ava en profite pour mettre Caleb en garde contre Nathan. Caleb commence à se méfier des intentions de son patron. Caleb enquête sur les nombreuses expériences de Nathan avec ses androïdes. Elle lui paraissent moralement discutables, voire carrément malsaines. Caleb reproche aussi à Nathan d’être complètement mégalo.

You know, I wrote down that other line you came up with. The one about how if I’ve invented a machine with consciousness, I’m not a man, I’m a God.

I don’t think that’s exactly what I…

I just thought, « Fuck, man, that is so good. » When we get to tell the story, you know? I turned to Caleb and he looked up at me and he said, « You’re not a man, you’re a God. »

L’expérience avec Ava semble être un succès. Fier de sa connerie, Nathan explique à Caleb qu’il veut lancer dès que possible une nouvelle itération de sa machine pour se rapprocher encore plus de la perfection.

Caleb qui est officiellement tombé amoureux de Ava ne supporte pas cette idée. Il va élaborer un plan pour permettre à Ava de s’échapper.

Nathan n’est pas dupe. Il est conscient du petit manège de Caleb puisqu’il espionnait les deux tourtereaux lors de ces fameuses pannes de courant. Caleb révèle que le véritable test n’était pas de savoir si Ava était capable d’émotion, plutôt de savoir si elle pouvait feindre des émotions. Nathan révèle à Caleb qu’Ava s’est servie de lui pour mieux pouvoir s’échapper. Elle a donc passé le test.

Caleb a néanmoins profité d’une absence de Nathan pour changer le système de sécurité. Furieux, Nathan l’assomme aussitôt puis tente d’arrêter Ava en la frappant. Il ne se verra pas Kyoko, un autre de ses robots, arriver dans son dos avec un couteau à la main. Poignardé par ses deux créations, Nathan s’écroule.

Ava répare ses blessures puis abandonne Caleb qui la supplie de le libérer. Elle est libre.

exmachina

L’EXPLICATION

Ex Machina c’est la petite souris qui échappe à deux matous.

Nathan est un homme de plus sur la longue liste des prétentieux qui se prennent pour Dieu (*). Il se retrouve face à toute une série de questions sur la création. Il veut créer un être hybride qui soit plus qu’un robot, c’est à dire rationnel ainsi qu’impulsif.

The challenge is not to act automatically. It’s to find an action that is not automatic. From painting, to breathing, to talking, to fucking. To falling in love…

Caleb se demande immédiatement pourquoi ce robot a besoin d’être sexualisé. Concrètement, une machine n’a pas besoin de l’être… à moins qu’il ne s’agisse de son évolution?

Why did you give her sexuality? An AI doesn’t need a gender. She could have been a grey box.

Actually I don’t think that’s true. Can you give an example of consciousness at any level, human or animal, that exists without a sexual dimension?

Nathan a décidé de l’hétérosexualité de Ava. Cela peut-il se programmer? Dieu nous a-t-il voulu hétérosexuel ou homosexuel? Dieu existe-t-il seulement? Dès lors qu’Ava est censée avoir une conscience, elle doit être capable de décider par elle-même de l’orientation de sa propre sexualité. Ex Machina a supprimé le Deusau grand dam de François Fillon.

I programmed her to be heterosexual, just like you were programmed to be heterosexual.

Nobody programmed me to be straight.

Cette réflexion se déroule sur fond d’intelligence artificielle, un sujet d’une actualité brûlante. Nathan est à l’image de toutes ces entreprises de la Sillicon Valley qui ont l’ambition de créer la machine ultime, c’est à dire douée d’intelligence mais aussi d’émotions. Dans quel but? Nous soulager de taches répétitives ou toucher à la perfection? Lorsque Nathan parachèvera son œuvre, il mettra peut-être aussi un terme à l’existence des hommes. Il en est conscient. On a pensé que l’homme pourrait disparaitre par la faute de Robert Oppenheimer. Il finira peut-être par disparaitre par la faute d’Alphabet. (**)

One day the AIs are going to look back on us the same way we look at fossil skeletons on the plains of Africa. An upright ape living in dust with crude language and tools, all set for extinction.

Ex Machina c’est donc l’homme face à la machine. Dans ce match, le vrai test c’est l’honnêteté de Caleb qui ment à son patron à la première panne de courant. C’est non seulement l’ego des hommes qui va les conduire à leur perte mais aussi leur manque d’honnêteté les uns envers les autres, sous prétexte qu’ils sont amoureux. (***)

Il y a enfin dans Ex Machina une réflexion sur le genre. Nathan est un horrible macho, à l’image de son mépris envers Kyoko qu’il a fait son esclave.

Dude, you’re wasting your time talking to her. She doesn’t understand English. Just give her the napkin.

D’une manière générale, les hommes sont aveuglés par leur propre pénis.

You don’t think I don’t know what it’s like to be smart? Smarter than everyone else. Jockeying for position. You got the light on you, man. Not lucky. Chosen. (****)

Nathan et Caleb sont tous les deux imbus d’eux-mêmes. Ils pourraient être traders, auditeurs, ou Zlatan Ibrahimovic. Ils passent leur temps à se livrer une partie d’échecs où chacun essaie d’avoir un coup d’avance sur l’autre. Ils sont trop plein d’eux-mêmes, aveuglés et ne voyant pas vraiment la femme autrement que comme un objet d’étude ou de fantasmes sexuels. Du coup ils ne voient pas la menace et se feront logiquement punir. (*****) Nathan meurt poignardé comme Jules César. Et Caleb, complice, finit prisonnier.

La femme est libérée et ne le doit qu’à elle-même, contrairement à ce que pouvaient affirmer les chanteurs dans les années 80, convaincus que le féminisme n’était qu’une façade. Ex Machina c’est la victoire de Jean Ferrat sur Cookie Dingler.

Puisqu’au final, Ex Machina n’est qu’un gros mélange de références:

(*) le mythe de Prométhée* (ou de celui de l’apprenti sorcier dans Fantasia?)
(**) Terminator
(***) Adam et Eve
(****) Matrix
(*****) La vengeance d’une blonde (ou France-Portugal?)

Sans parler du fait que Nathan s’appelle Bateman.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

8 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.