UNDERGROUND

UNDERGROUND
Emir Kusturica, 1995

LE COMMENTAIRE

La guerre ne fait pas que tuer des innocents, ça serait trop facile. Elle inspire aussi. La femme en profite pour exprimer son talent dramatique, en esquissant une danse autour du canon phallique d’un char d’assaut. Tandis que l’homme qui n’a perdu ni sa chemise, ni sa cravate, ni son sens des affaires, se frotte les mains car n’importe quel conflit devient une occasion pour lui de faire du business.

LE PITCH

Deux hommes font face à la guerre qui ravage leur pays.

LE RÉSUMÉ

Petar Popara dit Blacky (Lazar Ristovski) et Marko Dren (Miki Manojlović) reviennent d’une soirée bien arrosée dans leur ville de Belgrade occupée par les Nazis et déjà partiellement détruite par les bombes.

Blacky rend visite à sa maîtresse, l’actrice Natalija Zovkov (Mirjana Joković) qui fait également les yeux doux à Franz (Ernst Stötzner), un officier de la Wehrmacht qui lui promet de mettre fin à son travail manuel tout en s’occupant de son frère handicapé Bata (Davor Dujmović).

Marko et Blacky font de la contrebande d’armes et sont activement recherchés par les Nazis. Marko planque son frère Ivan (Slavko Štimac), Vera (Mirjana Karanović) la femme de Blacky et beaucoup d’autres dans une cave. Vera y trouve la mort après avoir accouché du petit Jovan.

3 ans plus tard, Blacky célèbre l’anniversaire de son fils et la mort de sa femme tandis que Marko, qui a progressé en tant que secrétaire du parti, enchaîne les gros contrats. Les deux hommes se rendent au théâtre pour kidnapper Natalija devant un Franz médusé. Blacky compte bien se marier avec Natalija même si celle-ci n’est pas vraiment d’accord.

Franz intervient pour récupérer Natalija. Il fait Blacky prisonnier et le torture. Marko vole à son secours et tue Franz. Il planque Blacky à la cave avec les autres et en profite pour officialiser sa relation avec Natalija.

En 1944, les troupes communistes libèrent Belgrade. Marko prend du galon auprès de Tito.

Presque 20 ans plus tard, tout le monde croit Petar Popara mort alors qu’il est toujours planqué à la cave avec les autres. Marko leur fait croire que le pays est toujours en guerre. Pendant ce temps, il continue son traffic d’armes et il supervise même un film de propagande pour le parti.

Blacky trépigne. Son fils (Srđan Todorović) a vingt ans et va se marier. Blacky veut retourner à la surface. Il a des soupçons envers Marko que Natalija lui confirmera:

Our whole life is a lie!

Une fois dehors, Blacky se retrouve sur la scène du film et croit effectivement que la guerre continue. Il abat trois comédiens mais perd son fils dans la bataille.

La mort de Tito en 1980 a laissé le champs libre aux nationalistes. La Yougoslavie rentre en guerre civile. Ivan qui n’est pas sorti de sous terre depuis 50 ans ne reconnaît plus son pays. Blacky est devenu chef de guerre tandis que Marko continue de négocier des armes, avec la bénédiction des forces de l’ONU.

Marko et Natalija sont finalement abattus froidement par les hommes de Blacky et quand celui-ci les découvre, ils sont déjà en flammes. Blacky désespéré se réfugie dans la fameuse cave où il a passé tant d’années. Il y aperçoit le reflet de son fils dans un puits. Il y plonge puis en ressort accompagné d’un orchestre pour le mariage de son fils. Tout le monde fait la fête. Marko demande pardon à son ami de toujours. Et Ivan de conclure, sans bégayer:

Here we build new houses with red roods and chimneys where storks will nest, with wide open doors for dear guests. We’ll thank the soil for feeding us and the sun for warming us. And the fields for reminding us of the green grass of home, with pain sorrow and joy. We shall remember our country as we tell stories to our children that start like fairy tales: once upon a time there was a country.

underground

L’EXPLICATION

Underground c’est la disparition d’une nation.

La Yougoslavie était composée de la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, la Serbie, la Macédoine, ainsi que le Kosovo. Elle a vécu trois temps politiques:

  1. Une Monarchie jusqu’à l’invasion Nazie de 1941
  2. Une République Fédérale communiste jusqu’en 1992, moment où la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine et la Macédoine firent sécession.
  3. Un État Fédéral miné par les guerres civiles qui disparut en 2006 avec l’indépendance du Monténégro.

La Yougoslavie a donc constamment été un chantier qui s’est enterré tout seul au fil des années. C’était aussi un joyeux bordel où tout le monde faisait la fête ensemble, comme un doux rêve ou un conte de fées. Sur les terrains de foot, ça jouait bien. L’ensemble n’était peut-être pas parfait. En tout cas ça tenait debout.

We’re all crazy, Natalija. We just haven’t been diagnosed yet.

Les trios sont explosifs de par la personnalité si différente de ceux qui forment ce couple étrange.

Blacky est un guerrier un peu rustre, avec un fond de Robin des Bois des Balkans.

I only steal from the rich.

Marko est l’équivalent de Bernard Tapić, un homme d’affaires sans scrupule.

There’s no place for a honest man in this country.

Natalija est Sarah Bernhardt. On ne sait pas pour qui bat son coeur.

I’m just an actress.

Ce trio fait rêver sur le papier. Il ne parvient pas à fonctionner. La Yougoslavie est un pays divisé. La mélodie serait presque parfaite pour peu que ses différents artistes acceptent de jouer dans le même temps.

The two of you could make a good man.

Les trois protagonistes ne vont pas réussir à oeuvrer pour le bien commun. Ils se savonnent la planche jusqu’à commettre l’irréparable. Marko trahit Blacky et les siens en les exploitant sous terre pendant des années. Et Blacky donne sans même le savoir l’ordre à ses soldats d’abattre Marko, aveuglé par sa violence. C’est le point de non retour.

A war is no war until the brother kills his brother.

On peut pardonner car après tout l’erreur est humaine. On a surtout envie de ne pas oublier, sans rancune mais plutôt avec le soucis de se souvenir des bons moments.

I can forgive but I cannot forget.

Retenons bien la leçon, nous qui pourrions tout aussi bien exploser en vol. On ne se parle pas d’Europe, simplement de France. On sait depuis Desproges que les Limousins et les Vendéennes ne font pas bon ménage. On a senti les tensions remonter après la loi 2015-29 sur les régions. Alors soyons vigilants et essayons de ne pas gâcher ce magnifique bal des pompiers qu’est la France. En même temps le ménage à trois c’est une spécialité française.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

 

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.