LES BRONZÉS 3, AMIS POUR LA VIE

LES BRONZÉS 3, AMIS POUR LA VIE
Patrice Leconte, 2006

LE COMMENTAIRE

On regarde les vieux couples qui célèbrent leurs noces de diamant avec tendresse. On les applaudit sans même faire attention aux petites piques qu’ils s’envoient parce que c’est normal, on ne peut pas passer autant de temps avec une personne sans tension. En amitié, c’est pareil. Avec les années on est content de se retrouver. Et ça ne nous empêche pas de vouloir nous étrangler de temps en temps (cf Cuisine et Dépendances).

LE PITCH

Après Val d’Isère, rendez-vous en Sardaigne.

LE RÉSUMÉ

Tous les amis se retrouvent au luxueux Prunus Resort de Grazielle Lespinasse (Ornella Muti), la femme de Robert, anciennement Popeye (Thierry Lhermitte). Le prénom a changé mais pas les habitudes puisque Robert se tape Helena (Caterina Murino) dans le dos de sa femme.

Jérôme (Christian Clavier) est le premier arrivé, en voiture de Chambéry. Il est sur la paille suite à un procès perdu contre Christiane (Dominique Lavanant), une ancienne cliente dont l’opération de chirurgie esthétique a fini par lui exploser au visage. Jérôme compte profiter de cette semaine de vacances pour renouer avec Gigi (Marie-Anne Chazelle), son ex-femme.

Bernard (Gérard Jugnot) et Nathalie (Josiane Balasko) arrivent ronchon, comme d’habitude.

Gigi arrive la poitrine gonflée, accompagnée de ‘JC’ Dus (Michel Blanc) qui a fait fortune dans la coiffure à Miami.

Sa gestion calamiteuse contraint Robert à faire payer ses amis pour le séjour alors qu’ils sont quand même actionnaires (minoritaires) de l’hôtel.

Nous ne sommes pas des clients comme les autres.

Les tensions commencent. Jérôme vit très mal le couple Gigi / Jean-Claude. Et Bernard va faire une syncope lorsque son fils (Arthur Jugnot) fait son coming-out en révélant son amour devant tout le monde pour M.Guy (Éric Naggar), son comptable. Bernard a l’impression de tout perdre.

J’ai plus de fils! Plus de comptable!

Les choses se gâtent lorsque Jean-Claude se fait attaquer par une mystérieuse bête qui lui griffe le crâne. Gigi désespérée se réfugie dans le lit de Jérôme qui n’en demandait pas tant. Il se trouve que la bête en question était en fait Christiane qui cherchait à se venger de Jérôme en le séquestrant.

J’ai vécu le Silence des Agneaux

Nathalie épuisée par le blocage homophobe de son mari lui annonce qu’il n’est pas le vrai père de Benjamin.

Je vais t’annoncer une très bonne nouvelle tu n’as pas de fils pédé. Benjamin n’est pas de toi.

Elle laisse planer le mystère sur l’identité du père biologique, ce qui rend Bernard fou de colère. Il s’improvise en De Niro dans Raging Bull.

I want to know who fucked my wife!!

Il s’agirait de Jean-Claude avec lequel Nathalie aurait couché au ski il y a des années. Jean-Claude se rappelle avoir couché avec quelqu’un mais il ne sait plus qui. Le groupe est au bord de l’implosion lorsque Robert reçoit une lettre anonyme révélant que son couple repose sur l’adultère. Graziella, qui ne sait encore rien de l’histoire entre son mari et Helena, confesse qu’elle a couché avec Jérôme l’année passée. Lorsqu’elle apprend que son mari a eu une liaison avec une employée, elle fout tout le monde dehors.

Je ne veux plus vous voir!! Basta!

Le groupe d’amis rate la navette pour la France et doit attendre une nuit sur la plage. L’occasion de mettre les choses au clair et se réconcilier peut-être? Bernard, furieux d’apprendre que Nathalie ait couché avec Jean-Claude, le plus ringard de la bande, semble être débloqué. Il entame une réflexion sur la paternité et accepte l’orientation sexuelle de son fils. Nathalie le rassure : l’histoire avec Jean-Claude n’était qu’un mensonge pour le provoquer. Jean-Claude s’exclame:

Mais alors j’ai couché avec qui moi??

C’est Gigi, pourtant mariée avec Jérôme à l’époque, qui s’était sentie inspirée par les Italiens et voulait expérimenter à nouveau l’amour libre comme à la grande époque (cf Les Bronzés). Elle se sent maintenant un peu perdue dans ses émotions.

J’ai trompé l’homme que j’aimais avec un homme que j’aimais pas et en fait j’ai couché avec l’homme que j’aime maintenant…

Mais attends c’est super, on s’est aimé avant de s’aimer! C’est comme dans un film de Lelouch! (cf Un homme et une femme)

Le groupe finit par s’endormir au clair de lune (under the moon light comme chanterait Zucchero) sur une note positive.

On a tous traversé une crise terrible et maintenant c’est fini. Maintenant, y’a plus que du bonheur.

Pas tout à fait puisque la réalité géopolitique les rattrape au petit matin. Des migrants sont arrêtés sur la plage. Tout le monde est gentiment escorté par la police italienne (cf Diaz).

006768

L’EXPLICATION

Les Bronzés 3, c’est l’amitié à bout de souffle.

Il existe en France un besoin d’appartenance au groupe (cf les Petits Mouchoirs, Le Coeur des Hommes) qui pousse les uns et les autres à se retrouver de manière récurrente en vacances. Comme si on avait besoin de passer le peu de notre temps libre avec des ‘amis’ qu’on n’aime pas tant que ça car, fondamentalement, personne ne peut plus se supporter. Dans le cas de la bande dite du Club Med, c’est un peu comme s’ils étaient résignés. ‘Amis pour la vie’ sonnent comme une peine à perpétuité. Ils sont condamnés à l’éternité. C’est comme ça. Il se retrouvent donc machinalement et font semblant d’être enthousiastes, sans réussir à tromper qui que ce soit.

Quel plaisir d’être ici!

On insiste, on insiste… on est quand même tout près de la fois de trop. Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse. Cette amitié là ne tient vraiment plus qu’à un fil qui n’était pas très épais et qui s’est sérieusement effrité avec les années à cause de sombres histoires de cul ou de pognon. Avec l’âge, plus personne n’a de patience. Au moment de se dire au revoir, on ne fait plus de sentiment.

C’est la conclusion de trente ans d’amitié??

Bonne route mon vieux…

Il faut dire que l’égoïsme de Jérôme fatigue toujours tout le monde. Il n’hésiterait pas à poursuivre l’hôtel pour dommages et intérêts afin de refaire fortune, quitte à mettre Robert dans la merde. Robert n’est pas vraiment heureux de voir tout le monde débarquer car il a suffisamment à faire entre sa femme et sa maitresse. C’est une planche pourrie. Bernard et Nathalie ne sont contents nulle part. L’obscurantisme de Bernard l’empêche même de s’exprimer correctement. Gigi a désormais de la conversation mais aucun sujet. Jean-Claude finit toujours par se perdre au milieu de nulle part. Le vilain petit canard ne comprend toujours pas que personne ne le considère.

C’est toujours la même chose. Tout cela est très pénible pour tout le monde. C’est l’épuisement. Et malgré tout on s’accroche.

On est ami, on est associé, on est solidaire!

Je ne transigerai pas sur l’amitié!

On s’accroche parce qu’on sait qu’on est en fin de cycle.

Quand je pense qu’on s’est déchiré alors qu’on est des petites parcelles de rien…

Ils le savent. Tout ce que ces amis ont peut littéralement disparaitre sur un coup de vent : la carrière de Jérôme qui est désormais moniteur d’auto-école, la propriété virtuelle de Robert qui se retrouve SDF en un claquement de doigts, le fils de Bernard, les seins de Gigi. Cette amitié ressemble à un radeau de fortune sur lequel s’accrocheraient des naufragés. Quand tout va bien, pourquoi aurait-on besoin des autres? Par contre quand tout va mal, il faut se serrer les coudes. C’est précisément en fin de course qu’on a le plus besoin du soutient des autres.

Ces clowns ont le luxe de se plaindre constamment de passer des vacances en Afrique, dans les Alpes ou en Sardaigne alors qu’ils ne valent finalement pas mieux qu’une bande de migrants que l’on pourchasse. Personne ne veut plus d’eux.

Dans le camion de la police qui les raccompagne à la frontière, ils doivent être bien contents d’être encore ensemble. Ils sont tout ce qu’il leur reste.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.