CAMPING

CAMPING
Fabien Onteniente, 2006

LE COMMENTAIRE

La France c’est Louis XIV, les Lumières, les Liaisons Dangereuses, Napoléon, la Tour Eiffel, Paris, le luxe, François Truffaut (cf Les 400 coups), Pierre Desproges et Frédéric Taddéi. La France c’est aussi le pinard, le Bridou, les bars PMU, Patrick Sébastien, Taxi, Video Gag, Johnny Hallyday (cf Jean Philippe), TF1 et Groland. C’est tout ça à la fois.

LE PITCH

Un homme tombe en panne dans la quatrième dimension.

LE RÉSUMÉ

Michel Saint-Josse (Gérard Lanvin) est chirurgien esthétique à Paris. Il prend son Aston Martin pour emmener sa fille en vacances à Marbella. La voiture le lâche aux abords des Flots Bleus, près d’Arcachon.

Ce camping est le repère d’une bande d’amis qui prennent leurs vacances chaque année aux mêmes emplacements. Jacky (Claude Brasseur) et Laurette (Mylène Demongeot) Pic de Melun. Sophie (Mathilde Seigner), Paulo (Antoine Duléry) Gatineau et leurs enfants, de Nantes. Gaby (Laurent Olmedo) de Tours. Sa copine Christy (Frédérique Bel) de Chateauroux. Et Patrick Chirac (Franck Dubosc) de Dijon, dragueur hybride entre Popeye et Jean-Claude Dus (cf Les Bronzés).

La petite bande vient en aide à Saint Josse qui ne trouve nulle part où dormir. Tout est complet. Cette hospitalité n’enchante pas le Parisien, allergique à la belle ambiance qui règne pourtant aux Flots Bleus.

Quel merdier…

Évidemment, il y a les impondérables. Jacky Pic est très agacé que l’emplacement 17 ait été attribué à un couple de Hollandais. Paulo a trompé Sophie qui lui fout la honte devant tout le monde lors de leur diner d’anniversaire pour leurs 16 ans de mariage.

Tu vois mes fesses là? Tu les vois?? Déjà que tu les touchais pas beaucoup. Tu les toucheras plus du tout! Alors on va faire semblant pour les enfants et parce que c’est les vacances. Mais crois moi Paulo tu vas en chier. Tu vas en chier mais tu sais même pas comment tu vas en chier!

Au-delà de ces histoires, il y a de belles rencontres. Vanessa Saint Josse est plus ouverte que son père. Elle sympathise avec Aurélie Gatineau (Charlie Barde) et flash sur Manu (Maxime Labet).

L’Aston Martin reste au garage. Saint Josse se retrouve coincé entre Sophie et la directrice du camping (Christine Citti) qui ont toutes les deux des vues sur le beau docteur. Il passe un anniversaire calvaire aux Flots Bleus et n’échappe pas au Shogun, la boîte locale. Bernard Montiel anime l’élection Miss Camping remportée haut le soutien-gorge par Christy, très émue qui finit la soirée avec Boyer (François Levantal), un naturiste.

Par chance, le pilote Ari Vatanen répare l’Aston Martin. Michel met les voiles en tenant des propos très maladroits qui vexent la sensibilité de Patrick.

Qu’est-ce que t’aurais fait sans nous? Le Cro-Magnon, il t’a ouvert sa hutte! (…) Tu regardes les autres mais est-ce que tu t’es vu toi? Moi j’ai pas la voiture de James Bond mais elle marche tous les jours. T’as même pas vu que ta fille était amoureuse parce que tu sais pas ce que c’est que l’amour. T’es un minable Saint Josse.

Le Camping est sous l’orage. Paulo prend la foudre et se réconcilie avec Sophie. C’est la panique. La femme du hollandais va accoucher. Pas de docteur aux environs. Heureusement, Michel revient à la rescousse pour donner naissance à un petit Jacky. Tout le monde est content.

Couillette générale!!

Michel s’en va. Cette fois-ci en remerciant tout le monde.

camp

L’EXPLICATION

Camping, c’est le lieu de toutes les réconciliations.

Le camping est un sujet de discorde. Il est dénigré par les Parisiens dans leur ensemble qui trouvent que les campeurs sont de gros beaufs dénués de style. L’esprit camping les rebute. Les maillots de bains sans paréo, les seins nus… Les chiottes turques. Les odeurs de serviettes mal séchées. La sélection musicale du Shogun n’est pas assez pointue. Un humour qui manque cruellement de subtilité.

Hey Sophie, j’espère que t’as pas pris un coup de soleil sur les fesses parce que sinon ça va te coûter cher en Biafine s’il faut que t’étales hein!

Ce camping qui sent la chips est pourtant très prisé par une grande partie des Provinciaux de la France d’en bas qui n’hésitent pas à passer des heures dans les bouchons pour se retrouver ensemble pendant quelques semaines. Les jeux concours. Brancher au Shogun. Vivre en groupe (cf Les Petits Mouchoirs). Dormir sous la tente, bercés par les moustiques. Les odeurs de crème solaire. Le plaisir de tout partager : de l’apéro aux douches. L’occasion de défaire un peu la ceinture. Dans cet espace de convivialité, chacun est logé à la même enseigne.

Vous n’avez rien à craindre vous êtes ici en famille. Vous êtes ici chez vous. Au camping!  Pas de chichis entre nous.

Il faut comprendre que ce haut lieu de promiscuité reste malgré tout stratégique pour notre économie puisqu’il porte le tourisme. Qu’on l’aime ou pas, le camping en chiffres c’est 429 millions de nuitées en 2017, 37 000 emplois, pour un chiffre d’affaires évalué à 2,5 milliards d’euros.

Alors bien sûr, on retrouve un petit peu de relents racistes bien naturels (cf Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu?) comme Jacky qui traite les Hollandais d’Allemands ou Sophie qui explique qu’elle ne veut pas aller en Espagne parce qu’il y a trop d’Anglais. On les comprend bien sûr. La France aux Français. Toutes les tensions se solutionnent bien vite après quelques pastis.

L’important c’est que personne n’a forcé qui que ce soit à être là.

Si on veut, on peut aller ailleurs. C’est ça le camping.

Sauf Michel le Jacobin, victime d’un coup du sort, plongé dans un univers Girondin avec lequel il se considère totalement incompatible.

Michel n’est pas n’importe qui. Chirurgien à Paris qui passe ses vacances à l’étranger… Son Français est impeccable. Pas un mot plus haut que l’autre. À Arcachon, on dirait qu’il pète plus haut que son cul. Pour lui, Sophie est certainement une plouc qui aime la Danse des Canards et les magasins But. Il a effectivement tendance à juger les autres. C’est pratique et ça ne coûte pas cher.

Un bossu, vous lui enlevez les bras et les jambes… ça fait une madeleine.

Patrick est aux antipodes. C’est quelqu’un de simple. Qui va à la plage en moule-bite. Il a ses défauts et il les assume, sans se prendre au sérieux.

J’étais dans la moutarde. Maintenant j’suis dans la merde. Chômage. J’suis parti avec avec 4,000 euros. Y’a pas marqué ‘ducon’ là!

Attention. Michel se croit peut-être supérieur mais il a néanmoins du coeur. Tandis que Patrick au coeur si grand peut également juger un peu vite aussi parfois.

Il est pas toujours marrant ton père.

La mayonnaise va finir par prendre. C’est ça le camping. Un melting pot où chacun apprend ce qu’est la tolérance. Michel apprend à aimer le Benco. Et il donne gratuitement une belle leçon de classe à tout le monde en revenant s’occuper de Cornelia van der Roye (Ida Techer).

Quand deux tentes ne se touchent pas ça fait une allée, et une belle allée.

C’est le fameux yin et yang français. On est à l’équilibre comme dans un bilan de Comptabilité Nationale. Quand même contents de nous séparer à la fin. Car il n’est de bonne compagnie qui ne se quitte (cf Les Bronzés font du ski). Faut pas exagérer quand même. Chacun chez soi.

À l’année prochaine…

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.