CÉSAR ET ROSALIE

CÉSAR ET ROSALIE

Claude Sautet, 1972

LE COMMENTAIRE

Les Rosalie ont toujours fait souffrir les hommes, à commencer par feu Yvan-Chrysostome Dolto, dit Carlos. Sous ses airs de Bacchus, cet homme était en fait torturé jusque dans ses tripes. Marqué par trop de refus de la part des femmes, Carlos a chanté son désespoir dans une chanson dramatique aux faux airs de fête. Rosalie ignore le son des trompettes. Au contraire, elle regarde les tourments de l’âme avec un air amusé.

LE PITCH

Deux hommes se disputent la femme de leur vie.

LE RÉSUMÉ

César (Yves Montand) et Rosalie (Romy Schneider) se rendent à un mariage où David (Sami Frey) refait surface. Il provoque César puis joue carte sur table avec son rival.

Je vais vous dire la vérité César, j’aime Rosalie.

C’est normal ça, tout le monde l’aime… Nan mais, vous parlez sérieusement là??

Car David fut le grand amour de Rosalie par le passé, avant de partir.

L’idée que Rosalie puisse le quitter commence à faire son chemin dans la tête de César. Une idée insupportable évidemment pour cet entrepreneur généreux, au verbe fort et pas toujours délicat.

À l’inverse, David est un intellectuel volatile au charme plus discret mais néanmoins redoutable. L’audace de ce candidat ambitieux déstabilise le maire sortant. David gêne César.

Il était sympa, mais je lui mettrais bien un marron.

Le charisme légendaire du grand gaillard en prend un coup. Il perd de son assurance et va même jusqu’à menacer David pour marquer son territoire. César parle de mariage. Il dit que Rosalie est enceinte et qu’il est même allé jusqu’à tuer quelqu’un pour la garder, par amour.

Rosalie ne supporte pas ce bluff ridicule et part avec son ancien amant.

Pris par un coup de sang, César casse tout à l’atelier de David. Bien décidé à ne pas abdiquer, César revient de force dans la vie de Rosalie. Face à autant d’empressement, David s’en va.

Rosalie perd alors de son enthousiasme. César va aller jusqu’à ramener David dans leur vie pour redonner du souffle à leur couple. C’est ainsi que César et David finissent par sympathiser, contre toute attente. Ils passent même de plus en plus de temps ensemble.

Rosalie semble s’en agacer. Elle part à Grenoble. Alors César plaque son entreprise et part vivre en province. Comme toujours, David s’en va. Il retourne vivre aux États-Unis. Un an plus tard, les deux hommes se retrouvent. David a emménagé chez César.

Rosalie revient à son tour. Pour le plus grand plaisir de ses deux courtisans.

19147990lpw-19148068-embed-libre-jpg_6405820

 

L’EXPLICATION

César et Rosalie, c’est ne plus être prise entre le marteau et l’enclume.

L’ancien monde était loin d’être parfait, c’est évident. Rappelons-nous. On passait le cancer sous silence pour mieux continuer à fumer partout et tout le temps, à l’image de David. Les hommes jouaient aux coqs en conduisant comme des fous, à l’image de César qui méprise les limites de vitesse – pourtant pas encore aussi basses qu’aujourd’hui. Les femmes étaient cantonnées à un rôle de potiches, à savoir divertir les clients de son mari ou servir les bières aux joueurs de poker, sans broncher.

Rosalie, tu peux aller nous chercher des bières? … Tu peux nous apporter un peu de glace au passage s’il te plait?

Rosalie est la prisonnière de ce système. D’un côté, elle est coincée par David, le prince dragueur qui l’aime sans la vouloir, qui la tient sans la prendre, qui va et vient selon son bon vouloir comme un égoïste…

Pourquoi on vivrait pas ensemble?

Tu disparais pendant cinq ans, tu tapes dans les mains et moi je dois tout quitter pour toi?

De l’autre, elle est coincée par César, un type fantastique qui s’est fait tout seul. C’est à dire un roi trop présent, tyrannique, parvenu, jaloux, impulsif et violent (cf l’Enfer).

J’tai fait peur hein?… ALLEZ FOUS MOI LE CAMP!!

Rosalie sature. Elle manifeste des envies de liberté. Préfigurant la femme que l’on connait aujourd’hui (cf Elle), celle qui ne veut plus servir les cafés. Elle ne veut plus être la chose des hommes comme peut l’être Marie-Ange (cf Les Valseuses). Si fort qu’elle ose même le dire.

Je suis libre!

93590676

Sentant que son papillon est tout près de partir, César panique.

Si elle est perdue elle est perdue pour tout le monde!!

Les hommes font des efforts. Ou plutôt ils croient en faire. César pense mettre de l’eau dans son vin et faire une faveur à Rosalie en faisant revenir David. Mais il lui offre une cage dorée. Il agit une nouvelle fois par peur, non pas par amour. Ce pervers narcissique ne fait rien d’autre qu’imposer de nouveau sa volonté à une femme qui n’a rien demandé, en poussant David à faire quelque chose qu’il ne ferait jamais de lui-même – ce qui déçoit évidemment Rosalie.

Il veut que j’ai de la peine et même que j’ai pitié. C’est son jeu.

Cette tentative se solde par le départ d’une Rosalie qui a plus que jamais besoin de vacances. César et David ont peut-être besoin de se retrouver tous les deux enfermés dans une salle dont on aurait jeté la clé. Il doivent apprendre à se connaître et apprivoiser leurs angoisses.

César réussit à mettre son ego de côté en vendant son entreprise et en quittant Paris. L’argent était pour lui une manière de mieux mesurer la taille de son sexe et tenir Rosalie en laisse. Il s’en débarrasse.

David quant à lui arrête de fuir (cf Catch me if you can). Il revient en France, de sa propre initiative. Apaisés, les deux hommes apprennent à s’apprécier et finissent même par cohabiter, ce qui semblait jadis impossible. À eux deux ils forment presque l’homme parfait, libéré de ses démons. C’est le bon moment pour revenir. De toute façon, Rosalie ne peut pas faire autre chose. Finir sa vie toute seule à la montagne n’est pas une option. Elle veut avoir le choix (cf Gazon Maudit), pas que les hommes lui imposent de choisir.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.