THE YARDS

THE YARDS
James Gray, 2000

LE COMMENTAIRE

Il faut savoir se tenir en société. Chaque lieu a ses propres codes que nous nous devons d’observer. Au stade de foot, on insulte Patrice Evra et on envahit la pelouse. En boîte de nuit, on y danse tous en rond et on drague comme des porcs. Au hammam, on s’y déshabille et on y transpire en silence. Au tribunal, on prend un air grave et on n’oublie pas sa cravate.

LE PITCH

Leo (Mark Whalberg) essaie de se réinsérer.

L’HISTOIRE

Leo sort de prison après avoir couvert un vol de voiture pour son pote Willie (Joaquin Phoenix). Il prend le métro pour retourner chez sa mère (Ellen Burstyn) dans le Queens. Il y retrouve sa famille et ses « amis » pour une fête improvisée en son honneur.

Welcome home!

Franck (James Caan), le mari de sa tante Kitty (Faye Dunaway) est le patron d’Electric Rail Corp, une entreprise de trains. Il propose à Leo une formation de mécanicien. Leo a besoin d’argent rapidement pour soutenir financièrement sa mère. Il préfère travailler avec Willie qui se fait une fortune en distribuant des pots de vin aux autorités.

Sky is the limit!

C’est d’ailleurs ainsi qu’Electric Rail Corp obtient ses contrats au nez et à la barbe de la Valtech, l’entreprise concurrente.

Un soir où Leo fait le guet pendant que la bande de Willie saccage les trains des concurrents, la négociation se passe mal. Le chef de chantier est assassiné par Willie et Leo assomme le responsable de la sécurité qui tombe dans le coma.

Leo doit se planquer. Il doit aussi finir le boulot. Willie le dépose à l’hôpital pour qu’il abatte l’agent de sécurité. Leo s’enfuit.

Il revient néanmoins pour rendre visite à sa mère, souffrante. Il y croise sa cousine Erica (Charlize Theron) et lui avoue que Willie est le coupable. Erica décide aussitôt de se séparer de Willie.

C’est la panique à l’Electric Railroad Corp. Franck veut à tout prix éviter que cette affaire remonte à lui. Il essaie de se débarrasser de son neveu puis échoue. Il demande alors à Willie de s’en charger.

I wish someone could take care of this…

À cours d’option, Leo se tourne vers la Valtech et demande une protection. L’affaire est réglée en coulisses. Franck ainsi que le Président de la Commission négocient un arrangement. Leo est blanchi et la Valtech touchera 20% des contrats. Tout le monde est content.

Pendant ce temps, Willie se dispute Erica et la tue par accident. Il est arrêté par la police qui informe Franck et Kitty lors de l’audience.

Lors de l’enterrement, Franck promet à Leo qu’il va s’occuper de lui. Leo préfère quitter la pièce en silence, par dégoût. Il rejoint sa mère et sa tante Kitty qui lui pardonnent. Réconcilié avec la famille, Leo rejette le deal proposé et balance tout le monde.

As a product of my street environment, I’m well aware of the code of silence that i’ve juste violated. But many lives have been destroyed by this system. And I believe in the years to come, my testimony will be seen for what it is and i will not have to look back on this day with any regret. Thank you.

Leo quitte le Queens, toujours en métro, la tête un tout petit peu plus haute qu’il n’y était revenu.

L’EXPLICATION

The Yards c’est foutu pour foutu.

Leo est ce qu’on peut appeler un « bon gars ». Il a fait quelques conneries dans sa jeunesse et il a pris pour les autres. Il a fermé sa gueule. Maintenant qu’il est sorti de taule, il ne veut pas faire de vague. Il veut redevenir une personne normale qui paie ses impôts et qui va faire ses courses au Suma.

I dont want to cause any problem. I just want to become a productive person again.

Comme toujours, ces gens là doivent se démerder tout seuls. On ne leur facilite jamais la tâche. Personne n’attend Leo à sa sortie de prison. Il rentre chez sa mère en métro où il est dévisagé par un officier de police. À la fête, il se fait prendre à part par son agent de probation qui lui ordonne de pointer chaque jour. Tout ce que son oncle peut lui proposer c’est une formation de mécano de deux ans. Il ne peut pas respirer. Malgré toute sa bonne volonté, Leo est forcément obligé de replonger.

This is how the system works.

Le business, c’est comme la taule. Il faut toujours avoir des yeux derrière la tête pour éviter de se faire prendre par derrière comme le concédera Franck, non sans une certaine élégance:

I know it’s tough but the business world is not much different.

Et surtout il faut savoir tracer sa route. Parce que la magouille ne dure qu’un temps. Le monde finit forcément par s’effondrer sous les pieds de celui qui se repose sur ses lauriers, comme Willie qui est poussé à la faute et commet l’irréparable. Il essaie de faire porter le chapeau à Leo. Il le pousse même à nettoyer sa connerie. Ces erreurs finissent naturellement par lui revenir dans la figure comme un boomerang: Il perd la confiance de Franck, il perd l’amitié de Leo et il perd l’amour d’Erica. Il prend les mauvaises décisions. Quand il essaie de changer de camp, il est trop tard.

You’re too late.

De son côté, Leo réalise que dans la société, comme en prison, on ne peut faire confiance à personne. Ni à Franck, ni à Willie. Le système ne renvoie pas l’ascenseur. C’est chacun pour sa peau.

You’re on your own here.

Leo est prisonnier de la situation, un peu comme Mitchell McDeere ou Malik El Jamena. Il va s’affranchir… en envoyant chier les autres. Aux chiottes le code du silence de la rue!

It’s over Will. No more.

The Yards c’est la rédemption de Leo avec au passage la réhabilitation du personnage du traître. Leo est une balance. Et en général les balances on leur crache à la figure comme Jean-Jacques Glassman ou Edward Snowden ou Tyler Hamilton. Il est aussi l’anti-héros qui décide de s’élever contre tout un système. Il a payé sa dette maintenant, il ne doit plus rien à personne. Il a fait tomber tout le monde.

I’ve paid my debt to society.

C’est pas toujours facile de dire « stop » et de se mettre en marge d’un système corrompu. Il faut du courage. Leo est celui par qui le scandale éclate, celui que tout le monde va détester. Au moins il a sa conscience pour lui. Il n’a pas à raser les murs. Il peut reprendre le métro sereinement. Il s’est débarrassé du poids de cet agent de police qui le hantait à sa sortie de prison. Il a repris sa liberté, au prix d’une espérance de vie réduite.

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.