LA CRÈME DE LA CRÈME

LA CRÈME DE LA CRÈME

Kim Chapiron, 2014

LE COMMENTAIRE

Face à madame la Mairesse ou face à monsieur le Juge, on joue sa vie de la même manière. Au moment de vérité, les meilleurs d’entre nous sauront faire le saut de l’ange sans s’écraser. S’il faut faire une sortie, qu’on la fasse en beauté!

LE PITCH

Trois élèves d’une école de commerce monte une entreprise de prostitution.

LE RÉSUMÉ

Dan (Thomas Blumenthal) et Jaffar (Karim Ait M’Hand) sont tous les deux en deuxième année de la plus grande école de commerce d’Europe. Ils vont en soirée comme le veut la coutume. Par contre, ils ne rencontrent pas un franc succès auprès des filles (cf Mektoub). Un peu vilains petits canards. Surtout pas assez comme il faut. Selon Dan, il s’agit d’un problème de caste.

C’est pas un problème de filles, c’est un problème de polo. Si t’as le bon polo tu chopes.

Il suffirait sûrement à Jaffar de s’afficher avec une fille en soirée pour faire grimper sa côte. Kelliah (Alice Isaaz) et Dan se proposent de faire l’expérience pour de vrai en débauchant une employée de grande surface grâce à une somme d’argent. La stratégie semble fonctionner. Un deuxième test va définitivement mettre Jaffar sur les bons rails, puisqu’il trouve une copine. Ce qui lui pose des problèmes de riches :

J’crois que je la kiff mais y’a trop de meufs quoi… Faut que j’essaie d’autres trucs quand même. Ça fait que commencer là, j’ai envie de niquer moi.

Louis (Jean-Baptiste Lafarge) observe ce qui se passe. Il sent la bonne affaire et propose aux deux autres de s’associer pour industrialiser la formule. On passe à la vitesse supérieure.

C’est le BDE qui régale! Enfin KPMG.

L’offre rencontre la demande. Les garçons ont besoin d’être rassurés.

C’est pas une question de savoir si tu peux coucher avec une fille gratuitement, c’est une question de process.

Et les filles sont flattées par cette proposition indécente.

Être payée pour aller à une soirée, c’est un truc de star non?

L’argumentaire de vente fait mouche à chaque fois auprès d’une génération finalement beaucoup plus pragmatique que romantique (cf Newness).

Chacun sait pourquoi il est là, les termes du contrat sont clairs.

Le business est florissant. Kelliah, Dan et Louis fondent le club des amateurs des cigares et recrutent désormais en écoles d’ingénieurs. Ces pimps prennent la tête d’un petit empire fonctionnant sur le principe de la vente pyramidale.

Les filles se recrutent toutes seules maintenant.  

Louis ne veut pas s’avouer qu’il a des sentiments pour Kelliah, qui se cache derrière le fait que tout le monde la pense gay. Quant à Dan, il tombe amoureux d’Eulalie (Marine Sainsily). Malheureusement les dés sont pipés. En effet, la jeune fille est employée du club. Il lui propose de tout recommencer à zéro, sans conviction.

Tu sais quoi, oublie. C’est pas grave…

Finalement les trois étudiants se font dénoncer. Le jour de leur passage en commission de discipline, Louis n’attend pas la sanction pour embrasser Kelliah – devant le directeur et ses acolytes médusés.

L’EXPLICATION

La Crème de la Crème, ce sont de jeunes élites perverties à la racine.

Louis, Kelliah et Dan ont emprunté des chemins différents pour atteindre ce qu’on appelle la voie royale des grandes écoles. Un incubateur, pour reprendre le langage des start-ups, qui va les propulser vers de belles carrières. On ne se parle pas de l’agence bancaire locale, plutôt de la directrice financière d’un grand groupe à La Défense. Dans cette école, il faut commencer à apprendre à naviguer. Dan l’a parfaitement compris.

On n’est pas là pour aller en cours, on est là pour networker!

Tous les trois ne sont pas en école de commerce par hasard. Ils sont habiles pour flairer les opportunités business. En l’occurrence, le sexe est l’un des trois piliers des futurs diplômés.

Fumer, boire et baiser, c’est la devise des intégrés.

Plus sympa que travail, patrie, famille – encore que pas si éloigné.

D’un côté, des garçons sont bien contents d’investir quelques centaines d’euros pour prendre un peu d’épaisseur. De l’autre, des filles prisonnières du temps qui passe, prêtes à négocier leurs charmes afin de pouvoir partir en retraite anticipée (cf Hot girls wanted).

T’es belle, c’est ça ton vrai CV!

Il ne suffisait plus qu’à les faire se rencontrer et prendre une commission. Les théories fulgurantes de Dan (cf Un homme d’exception) rapportent. Le système se met en place. Chacun s’y retrouve. Dans cette école de rois du monde, on s’fout pas mal de la morale visiblement… Louis n’a effectivement pas le moindre scrupule.

On se fait déjà chier ici, ce sera pire après. Au final ce sera pareil pour tout le monde. Tu veux pas essayer de faire autre chose avant?

Pas de cours d’éthique à Jouy-en-Josas.

Dan semble néanmoins éprouver quelques sentiments envers Eulalie qui le conduisent à s’interroger.

Tu prends du plaisir ou c’est comme faire la vaisselle?

Il observe que tout ne tourne pas rond.

J’ai aucun pote noir. Vous en avez vous?

Le doute ne s’emparera pas longtemps de lui. En l’occurrence, le temps c’est de l’argent. Pas de temps à perdre à réfléchir, il faut faire tourner la planche à billets! La fin justifie les moyens.

Cette association de malfaiteurs fait du profit sur les faiblesses des imbéciles adeptes de compétition de ventriglisse, quand ils ne hurlent pas du Sardou en boite de nuit. Ces trois là s’élèvent dans le grand monde en détruisant les fondements de la société. En vérité, ils ont déjà réduit les uns au rang de clients et on fait des autres des prostituées volontaires (cf Jeune et Jolie). Trop tard pour Eulalie.

Lorsque la direction finit par se faire echo de cette affaire, elle s’apprête sans doute à laisser le couvercle sur la marmite. On fronce à peine les sourcils, pour la forme, histoire de. Dans les faits, on ralentit simplement la cuisson. Un avertissement, tout au plus. À feu doux. Tout cela mijote entre amis. Le business model du club des amateurs de cigare n’était pas si mal…

Personne n’a intérêt à ce que cette histoire sorte, donc elle ne sortira pas.

Louis et Kelliah grillent la priorité au directeur. Ils se moquent jusqu’au bout des conséquences de leurs actes ou d’éventuelles sanctions. Ce couple s’est parfaitement trouvé. De grands patrons dans l’âme…

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

Un commentaire

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.