LA POINTE COURTE

LA POINTE COURTE

Agnès Varda, 1955

LE COMMENTAIRE

L’heure est à la parité. Abattons les murs et réduisons les écarts de salaires parce qu’après tout, les hommes et les femmes ne sont pas si différents – jusque dans leurs prises de têtes (cf Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait). Un train peut en cacher un autre.

LE PITCH

Deux Parisiens s’interrogent sur leur amour en rade de Sète.

LE RÉSUMÉ

Des pêcheurs occitans voient d’un mauvais oeil l’arrivée des contrôleurs de l’inspection sanitaire. Ils observent aussi un ancien du village revenu pour les vacances (Philippe Noiret) se rendre tous les jours à la gare afin d’attendre son amie (Silvia Monfort), en provenance de la capitale.

Elle arrive enfin, pour lui annonce qu’elle veut le quitter!

Je suis venu te dire qu’il est temps de nous séparer.

Il garde son calme et lui propose de passer quelques jours au soleil pour se détendre.

Ce n’est pas de nous dont il s’agit. Ici, il y a du plaisir à vivre.

Il se veut volontairement rassurant.

J’ai un peu peur de nous.

On ira doucement, on fera attention.

Alors qu’elle affirme précisément avoir besoin d’un peu d’excitation. Tout le contraire.

‘Ambition’, tu connais ce mot là?

Le fatalisme de son compagnon lui est insupportable.

Tu préfères renoncer à moi, tu préfères que je parte. N’importe quoi plutôt que de renoncer à ta petite vie tranquille!

Finalement, le temps passant, elle se calme. Elle commence à apprécier l’Hérault. Il l’emmène aux joutes de Sète et regagne son coeur.

Ces fêtes ça change rien, mais ça fait du bien!

Elle change d’avis et continue l’aventure avec lui.

Je venais pour me séparer de toi. Il y a mieux à faire. 

Tous les deux repartent sur Paris, avec sérénité, pour écrire un nouveau chapitre.

Résignée, rassurée, ravie.

L’EXPLICATION

La Pointe Courte, c’est l’importance de prendre des vacances.

Ce couple de Parisiens était au bord de l’implosion. Sans doute pris dans une routine infernale qui a érodé leurs liens. Sans parvenir à réfléchir, communiquer ni mettre le doigt sur leurs soucis. Ils sentaient néanmoins que quelque chose n’allait pas (cf Domicile Conjugal). Un quotidien de frustration qui se reproduit à l’infini.

Le bon moment pour faire un break.

Il a émis le besoin d’un retour aux sources.

Des vacances à Sète. Là où tout a commencé. La base.

Il y a longtemps que j’avais envie de revenir.

Un peu comme la fête marque une rupture dans l’ordre des choses (cf Projet X), les vacances permettent de faire le point. Un moment précieux que certains gaspillent en se rendant au camping ou pire (cf Old).

Ces deux oiseaux là ont été bien inspirés de profiter de leurs vacances. Ils ont procédé à une petite introspection. Analyser leur situation et trouver des solutions pour avancer (cf Un Homme et une femme).

Cela commence par un constat : il l’agace.

Et moi, tu me reconnais?

Toi je te connais par coeur.

Comme si on pouvait connaître une femme par coeur. Quelle erreur. Quel ennui!

Cet état des lieux permet d’ouvrir le bon sujet, celui qui fait mal. Il pense avoir fait le tour, alors dans ce cas :

Crois-tu que nous nous aimions assez?

Elle a besoin de vider son sac. Les vacances sont un moment parfaitement approprié pour le faire. Partager toutes ses angoisses d’une vie qui passe et qui ne revient jamais. De la jeunesse d’autrefois. Des ridules d’aujourd’hui. Les ébats d’antan qui perdent en intensité au fil des soirées. Une vie qui file entre les doigts.

Elle a besoin de râler. Faire quelques reproches. Distribuer les baffes.

Tu n’aimes parler que du bonheur! (…) Si tu veux continuer à vivre tranquille, je peux repartir.

Tout cela dans le but de réveiller son gros pépère.

Elle a besoin qu’il la rassure. Ce qu’il ne parvient pas à faire sur le moment car il est très cérébral – et un peu donneur d’ordres. Un vrai collectionneur.

C’est moi que tu aimes ou c’est notre amour? Regarde moi bon sang et pas lui!

Mauvaise réponse!

En vérité, elle a surtout besoin qu’il lui ressorte le grand jeu. En finir avec la flemme. Rallumer la flamme. Trouver les mots justes. Ceux qui font papillonner. En l’occurrence, il sait faire!

Moi j’ai toujours vu les autres mais je ne veux pas vivre ailleurs qu’avec toi. (…) Je t’ai choisie pour être très amoureux de toi puis moins amoureux de toi peut-être, mais pour être avec toi.

Bonne réponse.

Après s’être égaré sur les voies du bonheur, il remet la relation sur de bons rails.

Avec le temps et un peu de fruits de mer, il va l’avoir à l’usure, comme un serpent qui étouffe lentement sa proie avec des mots doux. Comme une joute. Les vacances ont fait leur office. Le couple a retrouvé sa sérénité.

Elle semblait totalement paniquée à l’idée que la passion s’estompe. Sauter du wagon pour en attraper un autre et mener grand train. À la hate. Les vacances ont permis de prendre le temps de comprendre ce qu’on passe trop de temps à fuir : La relation évolue. Il va vieillir et devenir pénible. Elle va vieillir et devenir insupportable.

C’est inéluctable et universel.

L’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Il est en vacances depuis plus longtemps, donc il a pu accepter cette pesante vérité. La question à se poser n’est pas de savoir avec qui nous souhaitons vivre une passion fugace de réseaux sociaux mais plutôt auprès de qui nous voulons finir nos vieux jours (cf Amour). Qui va s’occuper de nous lorsque nous ne serons plus présentable?

Les vacances pour y voir clair. Elle va prendre quelques jours de plus pour atteindre la maturité.

Dans quelques jours ça va te reprendre, tu vas me refaire le coup de « ça ne peut plus durer… »

Peut-être, mais maintenant je sais que c’est inutile.

Et voilà.

Ils sont prêts à retourner dans la jungle urbaine, affronter les sollicitations en tout genre ainsi que les bruits de klaxon. Ces vacances leurs auront fait du bien.

Ils reviendront l’année suivante.

Car ainsi va la vie…

LE TRAILER

Cette explication n’engage que son auteur.

2 commentaires

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.