LA FAVORITE

LA FAVORITE

Yórgos Lánthimos, 2018

LE COMMENTAIRE

Nous ne partons pas tous de la même ligne de départ dans la vie. Certains démarrent même avec un solide handicap (cf Capharnaüm). Tandis que certains, nés avec une cuillère en argent, bénéficient d’un avantage certain – quoi qu’ils puissent en dire. Et puis il y en a d’autres, victimes d’un faux départ, qui doivent tout reprendre depuis le début, le nez dans la boue.

LE PITCH

Une jeune femme habile se fraye un chemin jusqu’à la Reine.

LE RÉSUMÉ

En ce début de XVIIIe siècle, la guerre fait rage entre la France et l’Angleterre de la Reine Anne (Olivia Colman), sous l’influence de Sarah Churchill (Rachel Weisz), duchesse de Marlborough. Malgré les conseils du conservateur Robert Harley (Nicholas Hoult), la Reine continue d’allouer des fonds à son armée, étouffant son peuple sous toujours plus de taxes.

C’est dans ce climat de tensions qu’Abigail Hill (Emma Stone) fait une entrée discrète à la Cour. Cette jeune fille issue de l’aristocratie a souffert de l’infortune de son père qui l’a vendue à un Allemand lors d’une partie de cartes. Elle vient supplier sa cousine Sarah de lui offrir un poste, n’importe lequel. Abigail commence en tant que domestique, tout en bas de l’échelle : là où non seulement personne ne vous fait de cadeau mais en plus vous met des batons dans les roues.

My life is like a maze that I continually thought I’ve gotten out of. I need to find another, corner, right in front of me.

Abigail parvient à apaiser une crise de goutte royale grâce à des herbes. Sarah lui offre une promotion pour la remercier. Harley la remarque et lui propose d’espionner son ennemie. Abigail reste loyale à Sarah.

Un soir, elle découvre par hasard la relation homosexuelle que la Reine entretient avec Sarah. Elle ne va pas hésiter à courtiser la Reine elle-même. Profitant du fait que Sarah soit occupée à piloter la guerre, Abigail vole la politesse à sa cousine en se rapprochant d’Anne, d’abord comme confidente puis comme maitresse.

Sarah découvre les intentions de sa cousine. Une crise de jalousie aigüe éclate entre les deux jeunes femmes. Abigail empoisonne Sarah pour l’éloigner de la Cour. Elle en profite pour stabiliser sa position en épousant le Baron Masham (Joe Alwyn), avec le consentement de la Reine dont la santé se détériore de plus en plus. Abigail devient officiellement Gardienne de la bourse privée, fonction qu’occupait Sarah auparavant.

Elle porte le coup de grâce à sa rivale en révélant à la Reine que Sarah lui a volé de l’argent. Le couple Marlborough est contraint à l’exil.

La Reine voit partir Sarah, non sans amertume. Pendant ce temps, Abigail laisse éclater sa véritable nature en abusant des bonnes choses d’une part ; et d’autre part en torturant les lapins si chers à Anne. La Reine n’a pas encore complètement perdu la tête. Elle se chargera bien de rappeler à Abigail qui commande.

Rub my legs!

L’EXPLICATION

La Favorite, c’est le piège féminin.

Les hommes sont, pour la majorité, des porcs qui n’hésitent pas à abuser de leur position dominante (cf Promotion Canapé). Les femmes sont quant à elles souvent les victimes de ces patriarches machistes sans foi ni loi. Face à ce terrible constat, des femmes ont décidé de prendre les hommes à leur propre jeu et d’égaler les pervers dans leur médiocrité (cf Harcèlement). Des féministes ont décidé de descendre dans la rue pour manifester contre cette injustice (cf Je ne suis pas un homme facile). Certaines femmes ont pris le maquis pour renverser la toute puissance masculine, avec leurs propres armes. On pense à la Marquise de Merteuil (cf Les Liaisons Dangereuses) qui excelle dans la manipulation.

Sometimes a lady likes to have some fun.

Sarah et Abigail sont d’excellentes disciples, chacune à leur manière. La première exerce une domination mentale sur Anne en prétendant lui dire la vérité et agir dans son intérêt. ALa seconde exploite parfaitement son apparente fraicheur désintéressée pour mieux profiter des faiblesses de la Reine.

I like when she puts her tongue in me.

Sarah et Abigail sont toutes deux de redoutables tireuses. Malheureusement, le gateau n’est pas assez grand pour leur appétit. Ces deux ambitieuses finissent par se neutraliser, en se crêpant le chignon d’une manière un peu ridicule.

Cette comédie féminine pathétique est rendue possible… par une autre femme. La Reine permet ces comportements. L’histoire eut été bien différente si Anne avait valorisé ses sujets pour leurs principes moraux, comme Marc-Aurèle (cf Gladiator) ou plus simplement Tess (cf Working Girl), plutôt que pour leurs flatteries.

Oui mais voilà, la Reine est une femme blessée, encore marquée par la disparition précoce de ses 17 enfants qu’elle a vainement essayé de remplacer par des lapins.

Some wounds do not close; I have many such.

Anne est seule, faible, narcissique et capricieuse.

Did you just look at me? Did you?… Look at me! LOOK AT ME!… HOW DARE YOU! CLOSE YOUR EYES!

Elle est une sorte de corbeau, tellement content de pouvoir se faire charmer par le renard qu’il en autorise un deuxième! Le couple se transforme en trio, dont on sait pourtant qu’il ne fait jamais bon ménage. Sartre n’a-t-il pas dit que l’enfer c’était les autres? Desproges n’a-t-il pas dit que moins de deux était l’idéal? Trois ça ne marche jamais (cf Love)! Anne commet néanmoins l’erreur de faire rentrer Abigail dans la boucle, comme une manière de maintenir Sarah sous tension. Elle pense que les règles de la concurrence joueront à son avantage. Erreur! Tout le monde finit par perdre à ce jeu-là.

There is always a price to pay. 

Le prix à payer pour une Reine qui a désespérément besoin d’amour, c’est de comprendre qu’on ne lui porte d’attention que par intérêt. Le prix à payer pour Sarah qui ne veut partager le pouvoir avec personne, c’est d’accepter de devoir tout perdre. Le prix à payer pour Abigail qui a lutté toute sa vie pour sortir de l’asservissement, c’est de devoir ‘masser la jambe’ d’une Reine qui la dégoûte profondément.

Les femmes peuvent être leurs meilleures alliées (cf Suspiria), comme leurs pires ennemies. Ces trois là n’ont pas bougé d’un millimètre. Le piège s’est refermé sur elles.

LE TRAILER

https://www.youtube.com/watch?v=SYb-wkehT1g

Cette explication n’engage que son auteur.

Commentez ou partagez votre explication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.